Accueil FCA Manley (FCA) prendra la tête de Stellantis Amériques

Manley (FCA) prendra la tête de Stellantis Amériques

0
40
PARTAGER

Mike Manley, Directeur Général de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), dirigera les opérations américaines de Stellantis, le groupe qui sera issu de la fusion entre le constructeur italo-américain et PSA, a déclaré vendredi le Président de FCA, John Elkann.

Mike Manley sera le responsable du marché Amériques du futur Stellantis

« Mike sera invité à assumer le rôle de responsable Amériques, travaillant aux côtés de Carlos (Tavares) et continuera d’apporter sa grande expérience, son énergie et sa volonté de faire de Stellantis la société extraordinaire que nous savons qu’elle sera », a déclaré Elkann dans une lettre aux salariés de FCA.

Pour rappel, Manley dirigeait les marques très rentables Jeep et RAM avant de devenir PDG de FCA.

Marché Amériques : Etats-Unis, Canada, Brésil et Argentine

Outre les États-Unis et le Canada – où les ventes de trucks et SUV génèrent une part importante des bénéfices de FCA – les activités américaines de Stellantis incluront le Brésil et l’Argentine.

Le travail de Manley salué par Elkann

Dans la lettre, Elkann, qui est sur le point de devenir Président du Conseil d’Administration (chairman) de Stellantis, a salué le travail de Manley chez FCA, de sa nomination en tant que PDG en 2018 après le décès soudain de l’ancien patron Sergio Marchionne jusqu’au processus de fusion avec PSA, qui devrait être finalisé au début de l’année prochaine.

«Le fait qu’en tant que FCA nous entrions dans cette nouvelle ère passionnante dans une forme aussi forte et robuste est un grand hommage à lui et à son style de leadership», a déclaré Elkann.

Notre avis, par leblogauto.com

En septembre dernier, Mike Manley avait fait savoir que son rôle au sein de la nouvelle entité serait dévoilé d’ici la fin de l’année. C’est désormais chose faite.

Le futur groupe issu de la fusion FCA/PSA, Stellantis, sera dirigé par Carlos Tavares, le président du directoire du constructeur français.

Avec des marques comme Jeep et Ram très rentables, Fiat dispose de sérieux atouts pour le marché américain. Mais un autre aspect de la fusion réside dans le défi que représente la vente de véhicules PSA outre Atlantique.

La vente de voitures européennes aux États-Unis ne devrait pas être chose facile. Les efforts de l’ ancien PDG de FCA, Sergio Marchionne, pour introduire Fiat aux États-Unis ont été difficiles, et Volkswagen a également eu du mal à gagner une part du marché comparable à ses succès rencontrés en Europe, en Chine et en Amérique du Sud.

Mike Manley, qui a pris le poste de PDG il y a deux ans et demi après le décès de Sergio Marchionne, aura du pain sur la planche.

Sources : FCA, Reuters

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "Manley (FCA) prendra la tête de Stellantis Amériques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité
« Avec des marques comme Jeep et Ram très rentables, Fiat dispose de sérieux atouts pour le marché américain. Mais un autre aspect de la fusion réside dans le défi que représente la vente de véhicules PSA outre Atlantique. » Justement, quand FCA et PSA ne feront plus qu’un avec Stellantis, sera-t-il toujours aussi vital pour Peugeot, Citroën et/ou DS de (re)venir aux USA ? L’entreprise le sera avec deux marques bien implantées, Jeep et Ram, pourquoi claquer du pognon pour essayer d’en introduire d’autres ? Mon raisonnement marche bien sûr dans l’autre sens, est-il opportun par exemple pour Ram de tenter… Lire la suite >>
Rakihoney
Invité

Oui!
Pour l’instant seul Peugeot est annoncé aux USA.
Ça peut tout de même avoir du sens si la proposition de marché est vraiment différente de FCA. Et si cela permet d’utiliser un outil industriel existant sous exploité. Mais est-ce le cas?
Je vois tout de même une opportunité pour Opel de compléter la gamme famélique de Chrysler. Un peu comme ils le faisaient pour Buick à l’époque de GM.

wizz
Membre

quel est donc cet outil industriel sous exploité?

zeboss
Invité

@wizz : les usines Chrysler par exemple ne doivent pas trop déborder… Dans FCA il y a Fiat mais aussi Chrysler, et là c’est plutôt la Bérézina, quel est le produit Chrysler qui marche ?
Entre Jeep, Ram et Chrysler, il y a autant (ou aussi peu) de modèles qui se vendent que dans une seule gamme concurrente.
non ?

wizz
Membre

et donc le seul outil industriel sous exploité, ce sont les batiments. Pour le reste, c’est inutilisable (ligne d’assemblage, outillage de production FCA, etc…)

zeboss
Invité
@wizz : l’outil de production est déplaçable, mon petit doigt me dit que PSA a un outil en Chine d’une usine vendue et donc récupérable. Ça se fait dans tous les groupes mondiaux, on appelle ça le market-place. Il faut les empreintes de carrosserie pour la tôlerie (une grande partie étant sous traitée au passage) et quelques machines outils spécifiques, ainsi que les « banquettes » pour accueillir les caisses nues. Le reste c’est de la mise aux normes… Si dans un premier temps les produits les plus complexes sont importés (Europe ou Chine GMP / Train Roulant / EVmoteur) sur l’usine… Lire la suite >>
wizz
Membre

d’où ma demande de précision

du côté de FCA, les seuls outils sous exploités, ce sont les batiments

Rakihoney
Invité

Oui, les usines et le savoir-faire.
Après il faut effectivement investir lourdement. Mais c’est inévitable surtout que les plateformes FCA sont en fin de vie. Et beaucoup de leurs modèles vont devoir être remplacés.
Mais fusionner deux Groupes ne peut pas se faire sans rien changer.

wizz
Membre
Peugeot avait été annoncé aux USA, mais c’était bien avant la fusion, à l’époque de leur tâtonnement du terrain via Free2Move. Depuis, le contexte a changé : il n’est plus nécessaire pour PSA d’y aller avec ses propres marques. FCA conserve le contrôle des zones qui lui sont favorables. PSA devra s’occuper du sale boulot ailleurs : un marché ultra concurrentiel européen avec Fiat, Lancia, Alfa, DS malade ou mal placé, s’occuper de la Chine et de l’Inde… C’est vrai que FCA avait eu du mal à introduire aux USA leur gammes européennes, mais cela manquait aussi de synergie pour… Lire la suite >>
SGL
Invité

« Peugeot vise toujours 2023 pour faire son retour aux USA »
https://fr.motor1.com/news/438235/peugeot-retour-usa-etats-unis-2026/
10 Août 2020

SGL
Invité

Décidément… difficile de ne pas croire que Peugeot ait renoncé à son retour aux Etats-Unis en 2023 !
https://www.largus.fr/actualite-automobile/peugeot-retour-aux-etats-unis-en-2023-avec-trois-modeles-10386390.html
Avec les futurs 3008/5008 et 308 tricorps

wizz
Membre
la volonté de retourner aux USA datait d’avant la fusion. PSA avait tâté le terrain, d’essayer de cerner les attentes des automobilistes américains, de concevoir des véhicules qui auront une chance de se vendre ce travail de fond, PSA n’a pas abandonné, n’a pas tout jeté à la poubelle juste parce qu’il y a eu fusion entre temps. Tout ce qui a été fait aura une utilité. Cela aurait pu être une utilité pour Peugeot si la fusion n’avait pas abouti. Mais cela pourrait très bien être une utilité pour Chrysler, histoire de ne pas refaire la même erreur comme… Lire la suite >>
zeboss
Invité

je pense que Ram peut aussi capitaliser sur l’Expert, utilitaire de taille urbaine, en 5.30m (et non 5.5), et moteur adapté.(Comme le Ducato est devenu Promaster là-bas). Le180 eat8 peut faire le taff mais les ricains sont pas toujours adeptes des Diésels, quoique la nouvelle administration Biden peut obliger de gros efforts sur le Co²…
Mais en effet un 2.4l essence d’origine FCA doit rentrer sans chausse pied sous le capot de l’engin.
Sinon une 508L peut faire une petite Chrysler, en dehors du fait que la berline light perd beaucoup de terrain (plus de Ford Mondéo là aussi….).

wizz
Membre

La berline perd du terrain. Alors on n’en propose pas. Mais toujours est il que « tout est prêt » avec la plateforme EMP2. Donc commencer par investir dans une ligne d’assemblage monoflux, ainsi que les machines outils pour produire les chassis. La suite, ce sont « juste » des carrosseries différentes pour faire un utilitaire, un SUV, un monospace ou une berline

C3po
Invité

Pourquoi psa ne reviendrait pas aux usa ?
Je pense qu’il faut une marque généraliste capable de remplacer Chrysler
Sinon vous nous refaite le coup de renault qui n’est pas venu en chine ni aux usa pour laisser la place à Nissan, mais Nissan n’est pas parti d’Europe pour autant

J’ai tendance à croire que le style de ds pourrait se vendre un minimum aux usa

Maintenant ils ont le réseau jeep/ram/dodge/Chrysler : même sans succès immédiat ça laisse une chance de tater le marché
Il suffit de voir le nombre de voitures qui se vendent bien sur les 2 marchés

SAM
Invité

PSA en Chine c’est un carton. Fort de ce constat, la conquête des USA ce sera une broutille. Chrysler et Dodge en savent quelque chose … N’est pas Kia/Hyundaï, qui veut.

Rakihoney
Invité

Et même Kia/Hyundai connaît l’échec en Chine (après avoir été un succès) alors qu’il sont souvent effectivement très forts en conquête.

wizz
Membre

Chrysler est une marque généraliste aux USA et n’a pas besoin d’être remplacée.

En revanche, ce dont a besoin Chrysler, c’est d’avoir une large gamme de véhicules, une gamme digne d’un constructeur généraliste.

C3po
Invité

Généraliste avec 2 modèles ?
Après oui mais c’est juste une question de choix
Pourquoi peugeot ne vendrait pas aux usa ? C’est eux qui ont l’argent et fca qui est faible
Sachant que les petits modèles seront sur de l’emp2 l’intérêt de refaire du Chrysler en repartant de 2 modèles est faible

wizz
Membre
C’est la gestion de Marchionne qui a transformé Chrysler en généraliste à 2 modèles. Mais il fut un temps où la gamme de Chrysler était égale à celle de Ford Pourquoi donc préférer re-développer Chrysler plutôt que d’introduire Peugeot aux USA? -notoriété Chrysler n’est pas une marque disparue qu’on devrait ressusciter, genre Maybach, ou Talbot, etc…. C’est une marque qui a toujours existé, qui existe toujours, qui est toujours vendue dans toutes les régions en Amérique du Nord (en comparaison avec Lancia qui s’est retiré et n’est dispo que dans un seul pays, ou dans un seul Etat si on… Lire la suite >>
Rakihoney
Invité

D’où l’idée de rapprocher Chrysler et Opel pour de futurs modèles.
Les styles assez sages, fluides me semblent assez compatibles. Contrairement à un Dodge par exemple qui me semble plus fort et clivant.
Bon il faut se souvenir que ça n’a pas marché avec Lancia c’est vrai. Donc pas forcément l’idée du siècle j’admets. Mais c’est pas cher.

Koko
Invité

Peut être que la DS9 va se vendre aux Amériques…
Qui sait ?
Suffit juste de lui faire traverser l’océan Atlantique, …euh…Pacifique en fait !
😁

SGL
Invité

Plausible…

SGL
Invité

…et pourquoi ça ne serait pas plausible ??? 😉

Mwouais
Invité

Le fantastique voyage de DS9 sera un nouveau film : fabriquée Chine puis agrémentée en France pour l’hybride 360, puis retour Chine pour finaliser le produit, puis l’envoyer en France pour y poser les macarons made in France, puis l’envoyer aux US.

Ça va l’aire, les ricains ne sont que des mangeurs de hamburgers esservelés ! Pas aussi sûr que vous.

Rakihoney
Invité

Attention les normes américaines (crash en particulier) ne sont pas les mêmes. Adapter la plateforme est possible si on le prend en compte dès le début du développement. Mais adapter un existant, surtout pour de faibles volumes, est peu probable.

Rakihoney
Invité

manque un mot
…adapter un modèle existant…

wizz
Membre

24h déjà, et toujours pas de darkargos
étonnant! ou inquiétant?

zeboss
Invité

Là il est en vacances, ou cloué par la COvid19…

zeboss
Invité

sinon on peut collectiviser la réaction, non ?
Pas trop dur de connaitre sa future appréciation…
Juste le temps de faire un copié collé d’une précédente dans un autre article PSA…

Mwouais
Invité

@zeboss, j’ai fait ma part.

wpDiscuz