Accueil Actualité Enquête ouverte en Guadeloupe après la destruction de 11 radars tourelles

Enquête ouverte en Guadeloupe après la destruction de 11 radars tourelles

0
11
PARTAGER

Une enquête a été ouverte pour « dégradations volontaires par incendie commis en bande organisée » après la destruction de 11 radars tourelles en Guadeloupe en 2020, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Pointe-à-Pitre. »Depuis 2020, on a une succession de faits, avec 11 radars détruits pour l’ensemble de la Guadeloupe de façon répétitive, parfois la même nuit, dans des temps très proches », a indiqué à l’AFP Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre.

La police judiciaire et la gendarmerie devront faire la lumière sur ces dégradations, commises le plus souvent « par le feu », notamment depuis juillet, selon la même source. »Il s’agit de faits qui ont de vraies relations entre eux », a encore précisé M. Desjardins, ajoutant qu’un radar détruit équivaut « à plusieurs milliers d’euros voire plusieurs dizaines des milliers d’euros qui partent en fumée ».

Les premières dégradations, de moindre importance, avaient eu lieu peu de temps après l’installation du premier radar tourelle en Guadeloupe, en septembre 2019.
Le phénomène a pris de l’ampleur ces derniers mois dans l’archipel, alors que de nombreux dispositifs ont été progressivement déployés, la Guadeloupe étant un département pilote pour l’implantation de ces radars.Ces radars nouvelle génération peuvent flasher excès de vitesse, téléphone portable au volant et non port de la ceinture.Le gouvernement avait en effet identifié une centaine de sites d’implantation pour une vingtaine de dispositifs effectivement déployés, le reste étant des leurres.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Enquête ouverte en Guadeloupe après la destruction de 11 radars tourelles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Y a pas qu’en Guadeloupe….

En province, ça dégage sévère aussi….

mich
Invité

En Bretagne on en a un sur deux encore operationnel. Et encore… Il va bien falloir payer la dette eternelle donc…

Sandycov
Invité

quelle dette, ce buziness des radars est privé et en délégation de service public….c’est même les collectivités territoriales (départements) qui touchent d’ailleurs ne redevance pour « l’exploitation » du domaine public avec ces tirelire de stalag…..d’ailleurs on aimerait qu’ils soient aussi prompts à remettre du goudron sur la route….

seb
Invité

C’est si grand que ça la Guadeloupe pour avoir autant de radars?

Thibaut Emme
Admin

1035 km de routes environ pour les deux îles.
Soit environ 1 radar tous les 94 km.
En Métropole, de mémoire on est à 4700 radars environ pour 1,1 million de km de routes soit 1 radar tous les 234 km.
En Métropole, il y a des zones « sans radar » qui font chuter la moyenne et d’autre avec 3 radars en 15 km 🙂

Supercante
Invité

Soutien total à ces bienfaiteurs, il faut que cela s’intensifie et devienne systématique.
En plus cela met en lumière la rage de la clique au pouvoir et son seul objectif : punir et racketter.

mich
Invité

Scandaleux… Mettez vous des videos de castex qui raconte ce qu’il a decidé et faites vos attestations bien sagement. Et n’oubliez pas: Papy et mamy a la cuisine avec la buche.

beniot9888
Invité

Vous avez bien raison. En plus, il n’y a qu’à en acheter des autres avec l’argent des contribuables !
Si vous êtes pas foutus de rouler doucement en passant devant un radar… Même pas tout le temps ! Seulement en passant devant.

wizz
Membre

surtout que sur les iles, vu les faibles dimensions, ces radars, on finit par tous les connaitre par coeur (ce n’est pas comme genre un Toulousain qui une fois tous les X ans, doit aller dans le Jura, et se fait surprendre par ce nouveau radar qui n’y était pas 5 ans auparavant)

wizz
Membre

Il ne reste plus qu’à interdire les thermiques en Guadeloupe, et n’autoriser que les Citroen AMI…

wizz
Membre
https://www.ideal-car.fr/visiter-guadeloupe-voiture/ blague à part, n’empêche que les voitures électriques sont tout à fait adaptées pour ces iles. -le problème des trajets longs lors des vacances, ça ne se pose pas -des déplacements surpris genre « chérie, ce soir je t’amène au restaurant xxx », ce n’est pas plus loin que pour aller bosser -les grosses consommations sur les autoroutes à vitesse élevée plombant l’autonomie, ce n’est pas le cas des iles et on pourrait même privilégier les ENR : en installant des bornes électriques partout, sur toutes les places de stationnement, avec juste une communication intelligente pour gérer l’ordre de priorité, selon… Lire la suite >>
wpDiscuz