Accueil Alfa Romeo L’Alfa Romeo 4C Spider s’en va par un hommage

L’Alfa Romeo 4C Spider s’en va par un hommage

0
34
PARTAGER
Alfa Romeo

Alfa Romeo a présenté la 4C Spider 33 Stradale Tributo, inspirée de l’Alfa Romeo 33 Stradale de 1967, la légendaire voiture de sport à moteur central de la marque. Seulement 33 exemplaires de cette édition limitée 4C Spider seront produits, uniquement pour l’Amérique du Nord.

D’une belle à l’autre

En cette année de 110e anniversaire, Alfa Romeo revisite son glorieux passé, en attendant une hypothétique renaissance que les alfistes attendent désespérément. Après la Giulia GTAm qui rendait hommage aux bombinettes des années 60, la finissante 4C Spider, dont la version coupé a déjà tiré sa révérence en 2019, s’offre en baroud d’honneur une série limitée rendant hommage à la fameuse 33 Stradale.

«Depuis son introduction en 2014, la 4C est un véhicule phare pour Alfa Romeo , passionnant les passionnés du monde entier et menant la relance de la marque en Amérique du Nord», a déclaré Tim Kuniskis, directeur d’Alfa Romeo . «Le 4C Spider 33 Stradale Tributo est un classique instantané Alfa Romeo qui passe le relais à la prochaine génération de véhicules emblématiques Alfa Romeo, y compris le prochain crossover Tonale PHEV qui entrera en production l’année prochaine ». Avouez, le crossover PHEV, c’est bien dans l’air du temps mais ça fait moins vibrer que la 4C. Fallait oser cette association ! La 4C, c’est un pur concentré de bonheur, un châssis de course (cadre monocoque en fibre de carbone), un moteur véloce, des freins surpuissants et pas de superflu.

Issue de la Tipo 33 de sport-prototypes, l’Alfa Romeo 33 Stradale qui inspire cet hommage est une merveille, peut-être même la plus belle de toutes les Alfa pour certains. Produite à seulement 18 exemplaires entre 1967 et 1969, cette bella macchina  cachait sous sa robe élégante et galbée un V8 de 1 995 cm3 à quatre arbres à cames en tête, en position centrale arrière, doté d’une puissance de 230 ch à 8 800 tr/min. Elle atteignait la vitesse de 260 km/h, en partie grâce à son poids plume de 700 kilos rendu possible entre autres par une carrosserie et un châssis monocoque en aluminium. La 4C n’égale pas la beauté classique de 1967, mais elle a ses arguments.

Bouquet final

La 4C Spider 33 Stradale Tributo est disponible exclusivement dans la couleur extérieure Rosso Villa d’Este, avec des jantes en alliage gris-or de 18 pouces à l’avant / 19 pouces à l’arrière, des sièges sport en composite recouverts de daim Dinamica couleurs noir et tabac. L’intérieur se pare des incontournables plaques dédiées sur le tableau de bord, les jupes latérales et la console centrale, cette dernière étant numérotée consécutivement. Les clients peuvent également recevoir un livre numéroté et coordonné conçu par le Design Center qui raconte le concept de design, la technologie, les matériaux et l’usine d’assemblage de Modena 4C, ainsi que l’histoire de la 33 Stradale.

De plus, une grande partie de l’équipement de la 4C Spider 33 Stradale Tributo, précédemment en option, est livrée de série, y compris un échappement central Akrapovic, une suspension adaptée à la course, des phares bi-xénon, un chargeur de batterie, une housse de voiture, des sièges en cuir halo en daim et fibre de carbone ainsi qu’un aileron arrière et des coques de rétroviseurs flanquées du drapeau italien. Les nouveaux badges «Centro Stile Alfa Romeo» complètent le traitement extérieur raffiné.

La 4C Spider 33 Stradale Tributo embarque, pour rappel, une transmission Alfa à double embrayage à 6 rapports et un moteur turbo aluminium de 1750 cm3 à injection directe, avec calage variable des soupapes, produisant 237 chevaux. Elle offrait un beau rapport puissance / poids impressionnant et atteint le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes.

Notre avis, par leblogauto.com

L’Alfa Romeo 4C Spider 33 Stradale Tributo 2020 marque la dernière série de production de la 4C Spider pour l’Amérique du Nord, qui a eu le privilège d’en profiter un peu plus longtemps que l’Europe. Ce petit coupé racé tire ainsi sa révérence, 6 ans après son lancement. Il est vraiment dommage que Alfa Romeo n’ait pas, pour l’instant, proposé une véritable héritière, qui colle parfaitement à l’ADN et à l’esprit de la marque.

Images : Alfa Romeo

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "L’Alfa Romeo 4C Spider s’en va par un hommage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Divine italienne qui chante à l’accélérateur comme une diva.
Les mauvaises langues ont abondamment souligné que le ramage ne valait pas tout à fait le plumage, en particulier un train avant pas du tout à la hauteur.
Maudites Porsches : elles n’ont jamais tiré tout droit dans les virages, elles.

Klogul
Invité

c etait pas une grande reussite cette 4c autant l esthetique etait au top mais il y a trop de chose qui n allait pas comme un interieur date et moche, une boite tct pas terrible…

Klogul
Invité

et je ne parlerais pas de la tenue de route…

C Ghosn
Invité

tenue de route fidèle a la marque. Ah les bonnes vieilles 147 GTA. Magmifique, un son envoutant mais au moindre virage bye byeN’en deplaisent aux alfix.

Lucas
Invité

Ah, la post-vérité… A la Trump; un mensonge suffisamment répété devient une vérité pour « le plus grand nombre » (façon gentille de qualifier la majorité sans terme méprisant…).
Vous devriez essayer une 147 ou une 156 GTA avant de dire des conneries plus grosses que vous. Qu’elles soient basées sur des tractions ne leur donne pas l’agilité d’une propulsion, c’est évident, mais qu’au « moindre virage bye bye », mais bien sur ! Et la marmotte…

Victor
Invité

Il faut peut être l’essayer et faire amende honorable quand c’est trop difficile à conduire

Tretz
Invité

Bonjour
C’est une diva qui a le tort d’être Rital qui va nous quitter.
Dommage que je n’ai pas eu les moyens de l’avoir en 2 eme véhicule.
Quand au comportement c’est une voiture de course tout carbone, il faut juste savoir la piloter et elle vous donnera la quintessence de sa substantifique moelle en modifiant la carte pour plus de 300 XV. Voir vidéo routes de montagne
A bon entendeur salut. Je ne désespère pas d’en trouver une!

SGL
Invité

L’A110, fait de la résistance déjà… Des autos qui devraient avoir un bonus pour leur poids réduit !
(avec Lotus)

AFLC7
Invité
J’adore les articles et les commentaires des gens qui ne possèdent pas d’Alfa et nous ressassent des poncifs éculés… Commençons par répondre à ce donneur d’avis qui critique la boîte TCT comme pas terrible, tellement pas terrible qu’elle a été choisie pour la MX5… Est ce parce qu’Alfa a réalisé une boîte auto à double embrayage fiable et rapide mais surtout sans entretien (ce que VAG n’a pas su faire avec sa DSG) qu’elle est estampillée pas terrible ? J’ai eu 2 TCT sur une Giuletta et sur une Fiat 124 Spider, je sais de quoi je parle. Ensuite il… Lire la suite >>
Lucas
Invité
C’est stupéfiant le nombre de conneries qu’on peut lire dans les commentaires ! Venir commenter des sujets auto en étant aussi ignorants, bravo. Je passe sur l’intérieur de la 4C ou sur la boite TCT, pourquoi pas. Mais venir sortir que les Alfa ne tiennent pas la route, vous fumez quoi les gars ? Si on reprend les 3 dernières générations: la 156 battait régulièrement toutes ses rivales dans ce domaine dans tous les comparatifs, y compris français (…) de l’époque. Seule la GTA n’avait (forcément!) pas l’agilité de ses rivales propulsion à cause de la puissance, mais qui faisait… Lire la suite >>
rso2
Invité
Pour la 4C et sa tenue de route, je ne me prononcerai pas, je ne connais pas assez le modèle. Je sais par un propriétaire ami qu’elle a pas mal de défauts et pas mal de charme aussi (elle est vraiment belle, on ne peut le nier). Pour la Giulia nouvelle génération, c’est vrai qu’elle a été la référence de son segment, reprenant le titre à la Jaguar XE (un raté commercial – aussi) et à la BMW série 3 F3X. La nouvelle série 3 G2X a repris ce titre de justesse apparemment, donc le bulot sur le chassis de… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Ah oui, la fiabilité de l’Alfa Arna et sa sportivité.

Je taquine.

Mais parler du trajet point À point B le plus rapidement avec une Mito, une 155 diesel de base par exemple, c’est aussi utiliser des généralités et poncifs et oublier ce qu’on ne souhai pas voir en s’offusquant un peu sottement de ce que d’autres retiennent et qui participe à l’aura de Alfa.

J’aime pas les sectaires et j’apprécie beaucoup Alfa.

Je crois à ce que l’image de la 4C sera meilleure dans la vie après sa belle mort que de son vivant. Dommage pour le succès commercial.

AFLC7
Invité
Suite du commentaire précédent L’ingénierie Alfa c’est l’observation des idées des autres et la bonne synthèse de celles ci avec celles capillotractees de la maison en un produit unique (exemple le 5 cylindres diesel inspiré d’Audi). Alfa est un tout petit constructeur avec des ingénieurs perfectionnistes et des commerciaux marketing débiles d’où les délais à rallonge pour sortir un véhicule. Il y a enfin le cas du style et une chose doit être retenue, la version « coupé » d’un modèle n’est pas une berline 3 portes comme chez BMW mais requiert une carrosserie spéciale (159/Brera ou 156/GT) c’est aussi ça Alfa,… Lire la suite >>
Klogul
Invité

ingenieur perfectionniste… je ne sais pas ce qur tu prends mais clair tu vis en utopie.

Alfa a eu ces heures de gloire mais le temps est bien revolu => https://mobile.guideautoweb.com/galeries/53216/top-10-les-modeles-2020-les-moins-fiables-selon-consumer-reports/

Pour rappel alfa = fiat…

Mwouais
Invité

J’avais beaucoup aimé la Selespeed sur la 156. Encore pire qu’une Saab équipée Sensonic, c’est dire le perfectionnisme recherché.

Avant de m’insulter, Madame est italienne et roule Alfa, pour mon plaisir quelquefois (l’Alfa évidemment).

Victor
Invité

Kolgul tu as un problème tes osbervations sont inutiles et blessantes, tu es libre de ne pas aimer alfa, alors tais toi !

AFLC7
Invité
Enfin j’oubliais ce détail, une Alfa se conduit en finesse, pas étonnant que certains critiquent la tenue de route… C’est pas nouveau, le GTV fut affublé de ces critiques mais curieusement sur circuit je tournais aussi vite qu’une 911 sans en avoir les freins… Bah oui, faut être dans les tours pour qu’une traction puisse s’arracher d’un virage, aux journalistes essayeurs de retourner à l’auto école… et oui les Audi passaient partout à fond, sur les jantes, est cela savoir conduire, est cela le plaisir de conduire ? Être bourrin ou teuton (c’est à peu près pareil) ? Je n’en… Lire la suite >>
Rowhider
Invité

Le problème étant que l’immense majorité des gens ne roulent pas sur circuit…
Et à l’instar de Lotus qui peinent à vendre des voitures, Alfa ont visé un marché de niche trop réduit pour amortir un tel véhicule.
Et oui en effet cette 4C n’est pas franchement la meilleur pour se faire plaisir sur les départementale, aussi belle soit-elle.

wpDiscuz