Accueil PSA Stellantis : fusion FCA-PSA devant actionnaires en janvier

Stellantis : fusion FCA-PSA devant actionnaires en janvier

0
7
PARTAGER

La création de la nouvelle structure Stellantis sera soumise au vote des actionnaires de PSA et FCA – lesquels vont fusionner dans le cadre de cette opération – lors de deux assemblées générales, une pour chaque constructeur, le 4 janvier 2021. Restera  tout de même à obtenir l’aval de la Commission européenne.

Ordre du jour et projet publiés le 23 novembre

L’ordre du jour et les projets de résolution soumis au vote des actionnaires de chaque société doivent être publiés le 23 novembre sur les sites internet des deux groupes.

Conditions de la fusion PSA/FCA signées fin octobre

Les conseils d’administration de PSA (Peugeot-Citroën-Opel) et de FCA (Fiat-Chrysler) avaient signé fin octobre les conditions communes de leur fusion. L’opération fera de la nouvelle entité Stellantis ainsi créée le 4e constructeur mondial. Début novembre, le nouveau groupe a dévoilé son logo.

Feu vert de la Commission européenne attendue début février

Tout ne sera pas  résolu pour autant.  Les deux constructeurs doivent  également recevoir le feu vert de la Commission européenne. Laquelle doit rendre sa décision avant le 2 février 2021.

Cession de 7 % des parts de Faurecia par PSA

Pour tenter de dissiper les craintes des autorités européennes de la concurrence, PSA a cédé 7% du capital de Faurecia.

Mais, dans le cadre du nouvel accord annoncé mi-septembre, le groupe PSA va reporter le spin-off de 46 % de sa participation dans l’équipementier automobile jusqu’à la conclusion de la fusion. Des actions de l’équipementier seront versées à tous les actionnaires de la nouvelle entité Stellantis.

Une différence de taille, car initialementseuls les actionnaires de Peugeot devaient obtenir des actions Faurecia actuellement détenues par PSA, premier actionnaire de l’équipementier automobile avec 46,3% du capital.

 Cette « brillante » opération tant mathématique que financière permet certes de garder la même répartition entre les actionnaires tout en tenant compte des variations des cours … mais fragilise Faurecia …  et son cours …  alors même   qu’il est encore détenu par PSA, dont le titre pourrait en pâtir …

Réduire la position dominante de PSA sur les utilitaires

Le constructeur a également proposé de réduire sa position sur la marché des utilitaires, en les produisant pour une marque concurrente, Toyota.

En juin dernier, la Commission européenne a en effet ouvert une enquête approfondie sur le projet fusion entre FCA et PSA, pointant précisément du doigt à ce segment, où les deux groupes ont une position forte.

La Commission avait alors évoqué des craintes pour la concurrence sur le marché des véhicules utilitaires légers (VUL), en particulier dans quatorze Etats membres de l’Union européenne et au Royaume-Uni.

« Dans de nombreux pays, PSA ou FCA détient une position de leader du marché des véhicules utilitaires légers, et la fusion éliminerait l’un des concurrents », avait expliqué la Commission.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le marché des véhicules utilitaires concerne des modèles certes techniquement rudimentaires, il n’en demeure pas moins que ces véhicules sont vendus à bon prix … tant et si bien que le segment s’avère très lucratif en Europe.

En 2019, PSA pesait plus de 25 % de ce marché sur le Vieux continent. Le groupe Fiat y détenant pour sa part 9%. Une fois réunis, les deux constructeurs cumuleraient donc plus de 34% de part de marché, soit deux fois plus que le numéro 2, Renault, qui est à 16,4%.

Sources : PSA, FCA

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Stellantis : fusion FCA-PSA devant actionnaires en janvier"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AQW
Invité

4 janvier les actionnaires, début février la commission européenne.
Stellantis avance indubitablement.

Thomas
Invité

Ca avance, ça avance, cette fusion 😀

Darkargos
Invité

Quand il s’agit de se répartir des actions ou du pognon pas de souci , on a des idées et un timing à respecter. Est-ce que Tavares pourrait s’occuper davantage du portefeuille produit de Opel et Citroën parce que là avec les chiffres d’octobre, c’est la cata depuis le début de l’année.

Twin Spark
Invité

Tavares ne sait pas faire fructifier un portefeuille produit : c’est ce que j’écris depuis sa prise de pouvoir chez PSA. C’est un excellent cost-killer et c’est déjà beaucoup, mais l’ériger en champion car il a absorbé Opel sans perte financière est une erreur. A la tête de Stellantis et sa myriade de marques, il va faire beaucoup de dégâts…

Rakihoney
Invité

Je vous trouve tous les 2 sévères.
Pour Opel et Citroën, le Mokka et la C4 arrivent et devraient faire du bien.

Pour Stellantis, FCA a déjà bien maltraité ses propres marques: Lancia=1 modèle, Chrysler=2 modèles dont 1 qui a déjà 9 ans, Dodge=3 modèles (production du Journey et Grand Caravan déjà stoppée). Le mal est déjà là, ce n’est pas encore la faute de Tavares.

Si par exemple la gamme Chrysler s’enrichit sur les segments inférieurs avec des modèles Opel, ce sera peut-être une entorse à l’identité de la Marque mais aussi sa pérennité (un peu à la Buick.de l’epoque GM).

panama
Invité

Alors Elisabeth on n’utilise pas le nouveau Logo de Stellantis comme photo de tête d’article ?

AXSPORT
Invité

Sauvez Alfa…..

SVP

wpDiscuz