Accueil Lamborghini Lamborghini Huracan STO, une Trofeo lâchée sur route

Lamborghini Huracan STO, une Trofeo lâchée sur route

0
7
PARTAGER
Lamborghini

Entrée dans sa phase 2 en 2019, la « petite » Lamborghini Huracan continue d’offrir de multiples déclinaisons avec une version STO directement inspirée de la compétition, et qui devient la plus performante de la gamme.

Une propulsion performante

Quelques semaines après avoir dévoilé un bolide exclusivement dédié à la piste – l’Essenza V12 – Lamborghini propose ici un transfert du circuit vers la route. Le sigle STO signifie en effet  Super Trofeo Omologata, et confirme bien que nous avons affaire  à une Huracan de compétition, issue de la formule monotype Super Trofeo, qui a été adaptée à un usage routier. Présentée dans une teinte bleue et des soubassements orangés, elle prend des airs de livrée Gulf.

Les performances sont là : le V10 atmosphérique déploie 640 ch et 565 Nm de couple à 6500 tr / min, avec une accélération de 0 à 100 km / h en 3,0 secondes, de 0 à 200 km / h en 9,0 secondes et une vitesse de pointe de 310 km / h. Le plaisir (et l’exigence de pilotage) sera intégralement au rendez-vous car la STO est une propulsion. Elle dispose donc de la même puissance que l’Evo intégrale et de 30 chevaux de plus que la propulsion traditionnelle, la RWD, qui a été lancée en début d’année. Elle concède cependant 35 Nm de valeur de couple à l’Evo 4 roues motrices.

Aéro de compétition

Fruit d’une collaboration étroite entre les entités de la R&D, du Centro Stile et du département Squadra Corse, l’Huracan STO intègre un aérodynamisme très poussé directement issu de la course. Lamborghini annonce ainsi une efficacité du flux d’air améliorée de 37% et une augmentation significative de la force d’appui de 53% par rapport à l’Huracán Performante.

Comment ? Lamborghini décortique son concept aéro, dénommé « Cofango », soit la fusion de « cofano » (capot) et de « parafango », le garde-boue. En somme, le capot avant, les ailes et le pare-chocs avant sont constitués d’un seul composant qui apporte plus de légèreté mais aussi une accessibilité accrue comme cela se fait en sport automobile. S’inspirant de la Sesto Elemento, la STO adopte de nouveaux conduits d’air sur le capot avant qui augmentent le flux d’air à travers le radiateur central pour améliorer le refroidissement du moteur et aider à générer une force d’appui. Le cofango intègre également un nouveau séparateur avant, dirigeant le flux d’air vers le soubassement nouvellement conçu de la voiture et vers le diffuseur arrière. Le tout est complété par des prises NACA intégrées aux ailes arrière, un aileron de requin et un énorme aileron arrière réglable.

Taureau agile

L’esprit de compétition et d’optimisation se traduit aussi par une chasse aux kilos. L’Huracán STO utilise de la fibre de carbone dans plus de 75% de ses panneaux extérieurs, avec des technologies de fibre de carbone dérivées de ce qui se pratique dans l’industrie aérospatiale. Grâce à cette technologie, l’Huracán STO utilise 25% moins de fibre de carbone tout en conservant la même rigidité structurelle. Avec un poids à sec de 1339 kg, elle gagne 43 kg par rapport à la Huracán Performante. Les jantes en magnésium et les panneaux de porte légers contribuent aussi à cette cure d’amincissement. Le carbone est omniprésent à l’intérieur mais une certaine finesse n’est pas oubliée avec de l’Alcantara généreusement apposé sur le tableau de bord.

Côté pilotage, le conducteur pourra bénéficier dans le cockpit d’une évolution du système d’interface avec une télémétrie connectée complète. Trois nouveaux modes de conduite sont proposés en adéquation avec le système de dynamique du véhicule Lamborghini Veicolo Dinamica Integrata (LDVI): STO, Trofeo et Pioggia. Le mode STO par défaut est pour la conduite sur route et le plaisir sur les routes sinueuses. L’ESC entièrement actif peut être désactivé pour un plaisir de conduite maximal tout en soutenant le conducteur. En mode Trofeo, tous les systèmes sont optimisés pour l’asphalte sec et les temps au tour les plus rapides sur piste, en sollicitant la vectorisation du couple et le contrôle de la traction. Le nouvel algorithme d’estimation de la surveillance de la température des freins (BTM) permet au conducteur de vérifier en permanence la température du système de freinage et de gérer l’usure du système pendant son cycle de vie. Le mode Pioggia (pluie) enfin optimise le contrôle de traction, la vectorisation du couple, la direction des roues arrière et l’ABS sur l’asphalte mouillé. Enfin, l’Huracan STO embarque un système de freinage développé par Brembo, équipé de freins CCM-R réputés 4 fois plus endurants et résistants que les freins carbone-céramique conventionnels.

Les premières livraisons sont prévues pour le printemps 2021. Il faudra alors débourser au minimum, en Europe, un peu plus de 249.000 euros. A vos étrennes !

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Lamborghini Huracan STO, une Trofeo lâchée sur route"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Moi.
Invité

Ou sinon vous allez en Allemagne et vous pouvez adapter une vraie Tropheo comme l’a fait récemment un adepte de la Nordschleife.

Mwouais
Invité

J’aime beaucoup la brutalité apparente et cachée de cette voiture. Elle n’a pas encore le charme d’une Countach mais c’est peut-être aussi un effet d’époque. Comment la verra-t-on plus tard ?

MOTÖRHEAD
Invité

Rhaaaa lovely !!!

labradaauto
Invité

j’adore cette folie du genre . Avec chance, concours de circonstance on verra le modèle aux prochaines 1000 miglia 2021, c’est sur.

AXSPORT
Invité

Sympa

👍

wpDiscuz