Accueil VW Diess, DG de Volkswagen, sur la sellette ? Décision mardi

Diess, DG de Volkswagen, sur la sellette ? Décision mardi

0
13
PARTAGER

Le comité exécutif du groupe Volkswagen se réunira mardi pour discuter de la demande de prolongation de contrat du Directeur Général (CEO), Herbert Diess. Une information communiquée à Reuters lundi par trois sources proches du dossier.

Résultat des délibérations incertain : Diess sur la sellette ?

«Les options seront mises sur la table», a déclaré l’une des sources, ajoutant que le résultat des délibérations restait incertain.
Volkswagen a refusé de commenter.

Marque Volkswagen : Diess cède le volant à Brandstätter

En juin dernier, le groupe Volkswagen a nommé Ralf Brandstätter au poste de Directeur Général (CEO) de la marque VW, le promouvant de son rôle actuel de directeur de l’exploitation.

Après des semaines de troubles et de luttes de pouvoir internes, Ralf Brandstätter prenait ainsi la direction de la marque principale de Volkswagen, Diess lui cédant le volant pour assurer ces fonctions.

La nomination de Brandstätter signifiait en effet que le DG du groupe VW, Herbert Diess, abandonnait son rôle de DG de la marque Volkswagen, alors qu’il cumulait jusq’à présent les deux fonctions. Le Conseil de Surveillance a simplement « pris acte de cette décision » indiquait alors le communiqué.

Selon le constructeur, le changement devrait donner à Diess une plus grande latitude pour assurer ses tâches de patron du groupe.

Une nouvelle vague d’austérité voulue par Diess

La discussion sur le leadership intervient à un moment où Diess tente de faire passer des réductions de coûts douloureuses pour la marque VW, les discussions avec les puissants représentants syndicaux de l’entreprise étant houleuses.

Diess, 61 ans, s’est engagé dans des réformes radicales du groupe, qui comprend les marques Audi, Seat, Skoda, Audi, Porsche et Bentley, se heurtant toutefois à une opposition du côté salarial.

Diess critiqué en interne

Diess a été critiqué après que VW a été contraint de suspendre les ventes de sa nouvelle Golf en raison de problèmes logiciels à un moment où la société se prépare à produire en masse la voiture électrique ID3.

Le dirigeant a par ailleurs fait pression pour réduire les coûts en Allemagne en vue de financer un investissement de 34 milliards d’euros dans les voitures électriques et autonomes et 50 milliards d’euros pour l’achat de batteries de véhicules électriques.

Tout en forçant VW à se lancer dans une stratégie d’électrification radicale à la suite du scandale du dieselgate, Diess a nommé le directeur de BMW, Markus Duesmann, à la tête d’Audi.

Précisons que Diess a été nommé à la tête de la marque VW en 2015 après avoir quitté BMW, puis a accédé au poste de DG du groupe en avril 2018.

Le Conseil d’administration contraint d’apporter son soutien à Diess

En août dernier, le conseil d’administration du groupe VW  s’est vu contraint de publier une déclaration de soutien au DG.  Le groupe Volkswagen souhaitant étouffer les rumeurs selon lesquelles Herbert Diess avait été écarté, alors que le dirigeant s’est affronté avec les dirigeants syndicaux au sujet de réductions de personnel plus importantes que prévues.

« Le message le plus important est que le conseil de surveillance et le comité exécutif sont entièrement d’accord pour dire que notre DG Herbert Diess dirige la mise en œuvre de notre stratégie », avait alors déclaré le directeur financier Frank Witter à des journalistes.

Witter avait toutefois reconnu que «la fumée émanant de Wolfsburg» était un signe de la difficulté d’équilibrer les intérêts des diverses parties prenantes de l’entreprise.

Sources : Automotive News , Reuters, Frankfurter Allgemeine Zeitung

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Diess, DG de Volkswagen, sur la sellette ? Décision mardi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Que de chaises musicales chez le patronat de VAG(surtout depuis le Dieselgate) 😮

Invité

Eyh, what did you expect ?

versdemain
Invité

Les lois Européennes exigent que les usines de moteurs thermiques soient mortes dans 10 ou 15 ans maxi.

Les salariés du thermique ne veulent pas mourir.
Les actionnaires veulent toucher les même dividendes demain et dans 15 ans.

Le poste de DG sera un siège éjectable tant qu’il restera des usines à fermer ou reconvertir…
La solution mettre le thermique au fin fond de Europe et électrique en Allemagne pour que le soutien reste fort ? (de même en France avec Renault)

versdemain
Invité

On notera avec malice que PSA fait l’inverse il construit l’électrique hors de la France et annoncera ensuite la larme à l’oeil qu’il faut fermer les veilles usines thermique en France… (c’est bon pour la finance des actionnaires)

mich
Invité

Exact, c est la delocalisation justifiee. Un Greenwashing du licenciement. fort.

zeboss
Invité

PSA construit l’électrique hors de France : mis à part être nul en géographie Metz est en France et c’est l’usine qui assemble les moteurs électriques du groupe……
Idem pour l’usine qui assemblera les boites électrifiées PUNCH Powertrain..

SGL
Invité

Commencez par acheter des Peugeot Made in France avant de critiquer !
J’espère que vous roulez déjà avec pour donner des leçons.

koko
Invité

@SGL
SGL, hé, ho
CMRP

C Ghosn
Invité

Ah Timon et Pumba , toujours dans la finesse des réponses avec tacts, intelligence et modestie.

Nan changez pas les mecs, vous nous faites rire….

versdemain
Invité
Bon, j’ai été un peu provoque, mais cela devrait servir d’alerte au personnel de PSA. Le e-208, le seul VE à gros volume est ici (Slovaquie avec assemblage des batteries pour les autres usines autres modèles) https://www.largus.fr/actualite-automobile/comment-est-fabriquee-la-nouvelle-peugeot-208-9686393.html Pour le moteur élec actuel Continental, je doit avouer que je ne sais pas, mais pour le vrai moteur élec de PSA, un petit joint-venture avec Nidec en France, mais que penser de l’énorme usine prévue en Serbie (pays ou FCA aime à penser Fiat?) https://www.automobile-propre.com/breves/voiture-electrique-le-japonais-nidec-prepare-une-gigafactory-en-europe/ Et on pourrait dire pareil des futures batteries avec Total une petite unité de test en France… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@versdemain tu as été affublé d’un-1 du Z qui veut dire…

Mwouais
Invité

Zozo ?
Zut tu as raison ?
Z’êtes trop fort, z’avez compris ?
Zut aux z’ennuis ?
GIFI des idées de génie ? (ah non ! Ça fonctionne pas)

versdemain
Invité

En ces périodes de mondialisation et transformation de l’Europe comme les Etats Unis, d’un Z la signature de Zorro. Mais bon c’est un personage de fiction, c’est à chacun de mettre son grain de sel s’il veut réfléchir. Et pour moi, c’est juste fonction de mon humeur du jour.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zorro
« c’est un justicier masqué vêtu de noir qui combat l’injustice dans la ville de Los Angeles, en Californie espagnole  »
-> Californie capitale des Gafam, y voyait loin le gas ?

wpDiscuz