Accueil Hydrogène Hopium : Olivier Lombard mise encore sur l’hydrogène

Hopium : Olivier Lombard mise encore sur l’hydrogène

0
6
PARTAGER

Hopium sera-t-elle la nouvelle voiture à hydrogène, haut de gamme et sportive « made in France » ? C’est en tout cas le pari du pilote Olivier Lombard.

Olivier Lombard, ceux qui suivent l’endurance le connaissent. En effet, Olivier (membre de la famille propriétaire du Moulin Rouge) a déjà participé plusieurs fois aux 24 heures du Mans (dont une victoire en LMP2 en 2011, pour sa 1e participation, avec le Greaves Motorsport à seulement 20 ans). Désormais, il est impliqué dans le projet « MissionH24 » avec l’ACO et GreenGT. Ce projet vise à courir le double tour d’horloge Sarthois en 2024 avec un prototype à hydrogène.

Le proto LMPH2G actuel (à gauche) et le nouveau proto H24 pour 2024
Le proto LMPH2G actuel (à gauche) et le nouveau proto H24 pour 2024 (ACO)

Visiblement, Olivier croit en l’hydrogène puisqu’il décide de lancer en mai dernier HMC (Hydrogen Motive Company) puis son département automobile Hopium et enfin de présenter la « Hopium Māchina ».

Cette « Hopium Māchina » est pour le moment un projet qui doit, si tout se passe bien, aboutir en 2026. Mais, d’ici là, un prototype sera présenté en juin 2021. Sur le papier, l’Hopium Māchina est une berline premium sportive avec un prix qui serait dans les 120 000 €.

Forte de plus de 500 chevaux et de 1000 km d’autonomie pour un plein en 3 minutes, c’est une quatre portes aux allures de coupé. La voiture promet d’être technologique (en plus de sa pile à combustible) : « elle alliera performance, hyper connectivité, sécurité et ergonomie en combinant un habitacle à la fois confortable et sportif et un design unique ».

Le projet est ambitieux, rien que sur la définition de la voiture, mais aussi en termes de lieu d’assemblage et de marchés visés. En effet, HMC « construira ses « machines » en France, son premier marché avant un déploiement en Europe, en Chine, en Corée du sud, au Japon et aux États-Unis ».

Notre avis, par leblogauto.com

Une nouvelle marque automobile française, nous soutenons évidemment. Visiblement, Olivier croit en l’hydrogène et l’opportunité que cela représente. Le positionnement sur une voiture haut de gamme et sportive est un pari risqué, mais il nous semble être mieux placé qu’une voiture « lambda » avec une PàC.

En effet, le surcoût de la pile à combustible à hydrogène et de l’environnement technique (batterie tampon ou super condensateur, etc.) qui va avec est « compensé » par le côté high-tech et premium du véhicule. Ce n’est pas possible avec une voiture de généraliste.

L’hydrogène est séduisant sur le papier. Le sera-t-il dans les faits ? Et surtout pour les véhicules légers ? D’ici le développement de la Hopium Māchina, la technologie des piles à combustible aura avancé et les rendements seront peut-être meilleurs. Restera la sempiternelle question du stockage de la plus petite molécule terrestre, le H2.

Vivement que l’on en sache plus techniquement sur ce projet pour nous faire une idée plus précise.

Illustrations : Hopium

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Hopium : Olivier Lombard mise encore sur l’hydrogène"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

Un pari est un pari, il est d’ailleurs étrange que seuls USA et Chine lancent des projets de nouvelles marques, alors que l’Europe creuset et berceau de l’automobile n’en soit pas naturellement le nid… (Si on excepte les Rimac, Koenigsegg, à diffusion ultra restreinte et sur des propositions quand même classiques….)
Un étouffement délibéré par les marques traditionnelles ?

Mwouais
Invité

Doit on faire des paris ?

Les rendus sommaires sont assez jolis mais tout le reste est à construire, courage et que cela soit plus sérieux que l’Exagon GT

Dom
Invité

S’il font concevoir l’intérieur par Richard Mille ( horlogerie suisse ), un des sponsor sur la photo….., le reste à construire va donner çà:
–100% horlogerie Suisse.
https://leblogauto.b-cdn.net/wp-content/uploads/2020/03/Hispano-Suiza-Carmen-Boulogne-_B5_4297_1.jpg

Mwouais
Invité

J’aime encore un peu le baroque décadent pour ce qu’il a d’excessif mais dans lencas de l’Hispano c’est du baroque croisé avec de l’art déco : ça ne fonctionne pas, c’est laid.

Emmanuel
Invité

C’est particulier …
vraiment particulier …
il faut aimer

Personnellement ça ne passe absolument pas.

Jean-Pierre
Invité

L’hydrogène plutôt que les batteries pour les voitures, c’est comme le Minitel plutôt que le PC.

wpDiscuz