Accueil F1 F1 2020-Eifel-GP: 91e d’ Hamilton,qui égale Schumacher

F1 2020-Eifel-GP: 91e d’ Hamilton,qui égale Schumacher

0
22
PARTAGER

7 ans après, la F1 est de retour dans le massif de l’Eifel sur le « petit » circuit du Nürburgring. Le ciel est couvert, les températures sont très fraîches et la pluie pourrait jouer les trouble-fête, comme souvent. Avec ce 1er grand prix de l’Eifel, Le circuit accueille une 4e grand prix différent, après l’Europe, le Luxembourg et l’Allemagne. Et Lewis Hamilton est un peu plus entré dans l’histoire.

Kimi Raikkonen est désormais le détenteur du record de grands prix disputés, soit 323 courses, devant Rubens Barrichello, ce qui ne l’émeut pas spécialement. Comme dirait l’autre, « ça lui en touche une sans faire bouger l’autre » ! Belle longévité pour le finlandais, qui pourrait être présent l’an prochain pour ses 20 ans en F1 !

Lewis Hamilton se plaint d’un jeu trop important dans la direction lors de la mise en grille, mais son équipe lui rappelle qu’elle n’a pas la capacité d’intervenir en régime de parc fermé. L’argument de la sécurité n’a pas convaincu les officiels pour leur permettre d’agir.

Le top 10 est en softs, tandis que Vettel, les Alpha Tauri et Grosjean s’élancent en mediums pour un long 1er relais.

Départ

Hamilton s’élance mieux et pousse Bottas en dehors des limites dans l’épingle, mais le finlandais reprend immédiatement son bien à la réaccélération! Bottas a davantage les crocs dans le combat rapproché. Ricciardo est 5e place alors que Perez et Ocon se sont loupés, tombés aux 8e et 9e rangs.

Tour 1 : Bottas mène devant Hamilton, Verstappen, Leclerc, Ricciardo, Albon, Norris, Perez, Ocon et Sainz. Beau départ de Giovinazzi 11e.

Tour 4 Leclerc, déjà à 10 secondes de la tête, est sous la pression de Ricciardo.

Tour 6 Ricciardo attaque avec le DRS. Leclerc bloque les roues au freinage mais défend bien dans le premier secteur, aux limites de la piste. Albon en profite pour revenir. Hamilton prend le meilleur tour et reste en embuscade derrière Bottas. Verstappen n’est pas loin non plus.

Tour 7 On annonce à Sainz une petite pluie dans quelques minutes. Albon passe déjà aux mediums, mais il avait fait un énorme plat sur son pneu avant gauche sur un freinage raté au départ. Le thaïlandais est encore parti pour une longue remontée.

Tour 9 Ricciardo attaque Leclerc au freinage du 1er virage puis passe dans la partie lente grâce à un meilleur grip. Le pilote Renault peut s’échapper ! Le ciel se fait menaçant…

Tour 10 Perez et Norris se frottent de près dans le sillage de Leclerc qui bouchonne un peu le paquet.

Tour 11 Leclerc stoppe et passe en mediums. Il part sur deux pits…et pendant ce temps, Vettel part en tête à queue au 1er freinage en attaquant Giovinazzi. L’Allemand s’arrête le tour suivant et passe des hards !

Tour 13 Bottas rate son freinage au 1er virage et Hamilton saute sur l’occasion pour le passer ! Verstappen n’est pas loin et talonne Bottas qui va entrer aux stands. Russell part en tête à queue avec un pneu drevé, ça glisse ? En fait, le replay montre qu’il a été percuté sèchement par Raikkonen…

Tour 14 Bottas passe aux stands, chausse ds mediums et repart derrière Ricciardo. Russell abandonne finalement, la suspension a pris sans doute cher dans l’impact avec Raikkonen.

Tour 15 Hamilton hausse le rythme et creuse l’écart, il dispose désormais de 4″3 sur Verstappen. Plus loin, Bottas passe Ricciardo à la chicane, car sa position est menacée par Verstappen.

Tour16  Virtual Safety Car ! Hamilton et Verstappen en profitent évidemment pour passer aux stands. Très mauvaise opération pour Bottas…

Tour 17 Kvyat se rate à la chicane, Albon le double mais se rabat trop tôt et percute l’aileron avant du russe ! Le pilote Alpha Tauri doit faire un tour entier au ralenti avant de pouvoir rentrer aux stands. Ricciardo s’est également arrêté pendant la VSC, c’est désormais Norris qui est 3e devant Perez et Ocon.

Bottas perd de la puissance, il roule au ralenti ! la course s’anime !

Tour 19 Abandon pour Bottas ! C’est le 1er de la saison pour lui.

Tour 20 Pendant ce temps, Hamilton enchaîne les meilleurs tours et dispose de 2″5 sur Verstappen. Raikkonen pour sa part prend 10″ de pénalité pour sa « Maladonado » sur Russell.

Tour 21/22 Albon se fait pressant sur Gasly qui est sur un 1er relais long en mediums. C’est serré entre les deux poulains de Red Bull, on a même frôlé l’accrochage au 1er freinage. Verstappen reprend le meilleur tour, il reste proche d’Hamilton.

Tour 23 Ocon est au ralenti, un soucis avec les freins peut-être…c’est l’abandon pour le français.

Tour 24 5″ de pénalité pour Albon suite à sa manœuvre sur Kvyat. Il rentre aux stands…et abandonne finalement !

Tour 27 Norris se plaint de pertes de puissance, Perez remonte sur lui rapidement dans les lignes droites. Loin derrière, Vettel bataille avec Raikkonen pour la 12e place.

Tour 28 Joli dépassement de Charles Leclerc sur Pierre Gasly, qui ne s’est toujours pas arrêté. Le vainqueur de Monza tente sans doute 1 seul pit stop.

Mi-course

Hamilton mène avec un peu plus de 5″ sur Verstappen. Ricciardo est 3e à plus de 50 secondes. Il devance Leclerc, Perez qui vient de se défaire de Norris et Sainz. Giovinazzi apparaît désormais 8e devant Vettel et Raikkonen, alors que Gasly s’arrête après un long relais de 31 tours.

Tour 33 Leclerc passe au « plan C », selon le code en vigueur chez Ferrari. Il est sous la menace de Perez.

Tours 34/35 Perez prend le DRS et attaque à la chicane. Leclerc manque de traction en sortie et Perez le passe ! Mais dans la ligne droite suivante, le monégasque à la faveur du DRS reprend son bien au freinage, superbe. Rebelote au tour suivant, Perez réussit mieux son dépassement à la chicane et s’empare définitivement de la 4e place. Belle bataille !

Tour 36 2e stop de Leclerc en mediums. Il repart 10e derrière le trio Giovinazzi/Vettel/raikkonen et doit défendre face à Gasly.

Tour 39 Leclerc se défait de Raikkonen, qui a perdu dans la ligne droite un morceau de son aileron avant consécutif à l’accrochage avec Russell.

Tour 40 Leclerc passe Vettel un peu au forceps, on a eu un peu chaud. Hulkenberg passe Raikkonen pour entrer dans le top 10. Ricciardo est bien accroché à sa 3e place, avec un pilotage très coulé. Il dispose de 12″5 ‘avance sur Perez qui a cependant des pneus plus frais. Le mexicain remonte peu à peu à coup d’1 seconde par tour.

Tour 41 Au tour de Gasly de passer Vettel, dont le rythme n’est clairement pas satisfaisant. AU tour suivant, c’est Hulkenberg qui prend l’avantage avec le DRS. Le moteur Ferrari n’aide pas…Vettel passe par les stands peu après, le voici 15e et avant-dernier…

Tour 44 Et Norris s’arrête sur le bas-côté. VSC ? Red Bull se prépare à un arrêt. Lando nous fait une « Alonso » en s’asseyant sur une chaise longue.

Tour 45 Safety-Car, carrément !!!!

Ricciardo saute dans les stands pour chausser des pneus frais. C’est la ruée évidemment car la donne stratégique est complètement chamboulée. Cette neutralisation semble quand même tirée par les cheveux…

Grosjean, avec des hard, ne s’est pas arrêté et pointe 7e. Ses rétros vont chauffer à la relance ! Mais il faut tenter, i n’a rien à perdre.

Tour 47 Hamilton et Verstappen se plaignent de la lenteur de la voiture de sécurité, qui fait chuter la température des gommes. Mais le peloton tarde à se regrouper. Les pilotes qui haussent le rythme pour recoller au « pack » pourraient en profiter à la relance avec ds pneus chauds, alors que les leaders sont au ralenti depuis deux tours.

Relance et 10 derniers tours

C’est reparti pour le sprint final ! Verstappen s’est raté dans le dernier virage avec un blocage et a dû défendre face à Ricciardo dans la ligne droite et l’épingle. Perez a essayé d’en profiter en attaquant Ricciardo à son tour dans le S1. C’est chaud car on est sur des œufs.

Tour 51 Gasly passe Leclerc pour la P6. Hulkenberg a fait une bonne relance, le voilà 8e. Hamilton claque le meilleur tour d’entrée.

Ricciardo et Perez se battent pour la 3e marche du podium. Deux ans que l’un comme l’autre ne sont pas montés dessus.

Tour 55 Magnussen s’est raté à la chicane et Vettel en a profité, en forçant un peu le passage, tout comme Raikkonen. L’Allemand est aux portes des points.

Tour 56 Hamilton conserve un matelas de 2″5 sur Verstappen, de même que Ricciardo qui maintient Perez en dehors de la zone DRS.

Tour 58 nouveau meilleur tour de Hamilton qui montre qu’il en a sous le pied.

Arrivée

Victoire d’Hamilton, qui égale Schumacher !!!! 91 victoires !!!! Verstappen est 2e avec le meilleur tour à la clé.

Riccardo est 3e, c’est enfin le podium tant attendu pour Renault , 9 ans après celui de Nick Heidfeld en 2011 ! Le travail commence à porter ses fruits, c’est Alonso qui doit être content. Perez est 4e, devant Sainz, Gasly, Leclerc, Hulkenberg, un super Romain Grosjean qui a tenu avec ses pneus durs pour arracher deux points, et Antonio Giovinazzi 10e.

Lewis Hamilton entre un peu plus dans l’histoire, en égalant un record que l’on pensait inégalable. Certes, la fiabilité redoutable des F1 modernes, les calendriers chargés et la domination de Mercedes ont bien aidé, mais l’anglais accomplit quand même un parcours d’exception. Et maintenant, la barre des 100 victoires est en ligne de mire. Belle émotion avant le podium avec Mick Schumacher qui remet en mains propres à Lewis Hamilton une réplique du casque de son père, Michael.

Soulagement pour Cyril Abiteboul aussi, le projet Renault a eu du mal à se lancer, la saison 2019 avait été très frustrante et l’avenir même du projet n’était pas garanti. Mais la montée en puissance en 2020 est bien là. C’est de bon augure pour l’avenir, qui sera en bleu. Grande performance de Ricciardo qui démontre toute sa classe sur les dernières courses.

Un petit mot aussi pour Romain Grosjean, qui a peu de chances d’être là en 2021 mais qui a tenu le coup pour accrocher deux petits points salvateurs. Et bravo aussi à Hulkenberg, élu pilote du jour, le remplaçant de luxe qui mérite une place de titulaire l’an prochain.

Classements

Au championnat, Hamilton fait le break, c’est clairement le tournant définitif. Avec 230 points contre 161 à Bottas qui subit un zéro, soit 69 points d’écart (presque 3 victoires), le 7e titre est à portée de main. Bottas devra au contraire s’employer pour contenir Verstappen, qui recolle au finlandais avec 147 points. Daniel Ricciardo fait la bonne opération, profitant des abandons de Norris et Albon pour faire le break à la 4e place avec 78 points. Il devance Perez, qui réalise aussi une belle opération en remontant 5e au championnat, avec 68 points.

Du côté des constructeurs, Mercedes est tranquille (391 points) face à Red Bull (211 points). Pour la 3e place, c’est super chaud entre Racing Point (120) McLaren (116) et Renault (114) qui se tiennent en un mouchoir de poche !

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "F1 2020-Eifel-GP: 91e d’ Hamilton,qui égale Schumacher"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
PS5
Invité

Bottas !!!!

C’est quand que ce mec est viré ?

Rowhider
Invité

Pas de jugement trop hâtif, tout à fait possible que son gros blocage à l’avant soit lié à une défaillance du frein électrique à l’arrière

ema__
Invité

c’est sans doute un pilote hors du commun, quand on voit ses temps en qualif, et ses meilleurs tours en course.

Moi.
Invité

Hamilton a peut-être égalé Le Baron Rouge Michaël Schumacher, mais ce ne sera jamais une légende, ou alors pour les formulix.

Schumacher est une légende, Hamilton n’est qu’un opportuniste.

wizz
Membre

pourquoi opportuniste?

MINI_Stig
Invité
Ah donc si la Mercedes est aussi bonne, il n’y est pour rien dedans ?? On peut donc développer une superbe voiture sans feedback d’un pilote ? La Mercedes aurait donc pu être aussi bonne avec le feedback d’un Stroll ? Faut arrêter un peu, s’ils ont sans cesse élevé leur niveau, c’est aussi grâce à leurs pilotes. Y’a rien d’opportuniste là-dedans. Et je suis pas fan d’Hamilton, et même s’il est terriblement chanceux (la VSC sur-mesure rien que pour lui), il n’en reste pas moins un pilote exceptionnel avec un mental impressionnant. Sinon super content pour Ricciardo, mais quel… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Quand Hamilton quitte McLaren pour Mercedes il est sûr de tout sauf de ce qui va suivre. Il n’a pas pris le train en marche, Le palmarès de Mercedes est indissociable de celui de Hamilton

Rowhider
Invité
En quoi Schumacher est une légende? Le roi des coups du pute en course sans doute! Hamilton est largement au dessus de Schumacher et ça fait déjà longtemps. Schumacher n’a eu à part Barrichello que des équipiers de seconde zone, des équipiers qui n’avaient pas le droit d’être devant lui et encore moins de gagner des courses. Hamilton a eu qui? Alonso, Button, Rosberg, Bottas: des champions du monde ou potentiel champion. Schumacher n’a jamais été que le champion des statistiques avec sa carrière bien arrangée par tonton Todt qui veilla a bien le protéger même pendant ses écarts. Aucun… Lire la suite >>
greg
Invité

Moi j’ ai surtout le sentiment que a l’ epoque de Schumacher, il y avait une vraie concurrence avec des grands pilotes et des equipes prestigieuses ayant un reglement moins castratif, permettant un vrai suspens. Chose que je ne retrouve pas aujourd’ hui.

Lolo
Invité

Peut-être pour le règlement.
Pour les autres pilotes, Hamilton a croisé Kimi, Alonso, Vettel et bien d’autres.
Schumacher a croisé Hakkinen, Kimi (dans un meilleur jour qu’hamilton), et d’autres. Bref rien de pire oo mieux…

Invité

Hulkenberg donne raison à Bottas quand celui ci dit qu’il y a trop d’essais

En tout cas grand prix intéressant, même si j’ai l’un peu l’impression que la SC finale à tuer toute les batailles possible

Invité

D’ailleurs Hamilton, Perez et Hulkenberg sont les seuls pilote a avoir inscrit des points à chaque grand prix auquel ils ont prit le départ cette année

gigi4lm
Invité

Steiner : Romain, c’est toi qui a marqué le plus de points pour l’équipe cette année. Le double que ton coéquipier.
On te vire !😊

C Ghosn
Invité

concours de circonstance. Sans les DNF des top pilotes et OCon, il est hors de points.
Bon c est le jeu ma pauv lucette. ^^

wpDiscuz