Accueil Electriques Škoda Enyaq iV : presque aussi gros que l’ENIAC

Škoda Enyaq iV : presque aussi gros que l’ENIAC

0
29
PARTAGER

Le Skoda Enyaq iV partage avec l’ENIAC de 1945 (premier ordinateur entièrement électronique) le fait d’être électrique et plutôt énorme. C’est l’ID.4 recarrossé.

Le Skoda Enyaq est le premier modèle de la marque qui repose sur la plateforme MEB. Propulsion ou quatre roues motrices, l’Enyaq offre de 109 à 225 kW (148 à 306 ch) et des capacités de batterie pouvant donner une autonomie homologuée supérieure à 500 km. Mais, c’est surtout côté look que le Skoda détonne.

Skoda le pare de plein d’angles, tant à l’avant qu’à l’arrière. L’avant est marqué par l’immense calandre. Les fans de BMW devraient aimer. Elle est encadrée par de longs feux à la signature lumineuse en T (à la Volvo ?). Surtout, la calandre peut s’illuminer en fonction du niveau de finition. De toute beauté (ou pas) cette calandre « crystal ».

Le profil est plutôt classique même si la motorisation électrique autorise un capot plus court. Skoda réussit à faire un profil de SUV/crossover plutôt que de monospace. En revanche, de 3/4 arrière, le style est plus pataud. Les feux fins tranchent avec une partie arrière avec beaucoup de carrosserie.

L’intérieur est centré sur l’immense écran central (13 pouces) et peu de boutons physiques. Le reste de la planche de bord est traitée horizontalement avec différents matériaux.

3 capacités de batteries, 5 motorisations

Côté technique, le modèle d’entrée de gamme, l’Enyaq 50, dispose d’un moteur à l’arrière qui entraîne les roues arrières. 109 kW de puissance (148 ch) avec un couple de 220 Nm pour un 0 à 100 km/h en 11,4 secondes. Plutôt pépère, il dispose d’une batterie de 55 kWh (52 kWh utiles) pour une autonomie de 340 km WLTP.

L’Enyaq 60 voit la capacité de la batterie augmenter à 62 kWh (58 utiles) de même que la puissance du moteur à 132 kW et 310 Nm de couple. RWD lui aussi, il fait le 0 à 100 km/h en 8,7 secondes pour une autonomie de 390 km. Enfin, l’Enyaq 80, RWD, dispose de 82 kWh (77 utiles) et d’un moteur poussé à 150 kW de puissance pour 310 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h est fait en 8,5 secondes et a une autonomie de 510 km.

C’est la plus grande autonomie possible. En effet, l’Enyaq 80X possède la même batterie, mais dispose de deux moteurs électriques avec un total de 195 kW de puissance et 425 Nm de couple. « Seulement » 460 km d’autonomie. Enfin, le Skoda Enyaq RS dispose de 225 kW avec ses deux moteurs pour 460 Nm de couple. Pour cette version, le 0 à 100 km/h est fait en 6,2 secondes et il peut parcourir 460 km en une seule charge.

15 kWh/100 km WLTP

Pour économiser les kWh en consommation, le Skoda est dessiné de façon à limiter le coefficient de traînée à 0,27. Une pompe à chaleur remplace la traditionnelle climatisation plus énergivore. Avec tous les « trucs », Skoda estime entre 3 et 4 kWh/100 km l’économie de consommation. En WLTP, l’Enyaq 80 affiche 510 km pour les 77 kWh utiles soit 15 kWh/100 km. A voir en condition réelle.

Pour recharger la batterie, l’Enyaq dispose d’une prise Type 2 + Combo CCS2. Cela permet de se brancher sur un chargeur rapide jusqu’à 125 kW. De 5 à 80% de la grande batterie en 38 minutes. En courant alternatif (AC), le véhicule électrique peut charger jusqu’à 11 kW. De quoi avoir une recharge complète en 6 à 8 heures selon la capacité de la batterie choisie.

Côté dimensions, le Skoda Enyaq mesure 4,649 m de long pour 1,879 m de large et 1,616 de haut. L’empattement est généreux avec 2,765 m. Le coffre fait 585 litres. L’empattement et l’absence de tunnel de transmission devrait faire que la place centrale devrait être moins désagréable que dans beaucoup de véhicule.

Pour le moment, il faudra patienter. Le Skoda Enyaq devrait arriver sur le marché au début de 2021 via une édition spéciale « Founder’s Edition » de 1895 exemplaires. 1895 comme l’année de fondation de Laurin & Klement (racheté par Skoda en 1925). Le prix est encore inconnu.

Informations techniques du ŠKODA ENYAQ iV

Dimensions4,649 x 1,879 x 1,616 mm, wheelbase: 2,765 mm
ModelENYAQ 50 iVENYAQ 60 iVENYAQ 80 iVENYAQ 80x iVENYAQ RS iV
Drive4 x 24 x 24 x 24 x 44×4
Max. power output109 kW132 kW150 kW195 kW225 kW
Max. torque220 Nm310 Nm310 Nm425 Nm460 Nm
Acceleration11,4 s8,7 s8,5 s6,9 s6,2 s
(0–100 km/h)
Top speed160 km/h160 km/h160 km/h160 km/h180 km/h
Range (WLTP)340 km390 km510 km460 km460 km

Notre avis, par leblogauto.com

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Skoda Enyaq ne ressemble pas à son cousin de chez VW. Est-ce qu’il est beau ? Chacun jugera. Côté technique, l’autonomie annoncée est intéressante en dépassant les 510 km WLTP, mais surtout en affichant une consommation de 15 kWh/100 km. A condition que cela soit réalisable dans la réalité.

Pour le reste, il convient d’attendre de voir le prix de vente, et de juger du comportement routier du Skoda Enyaq (et de savoir comment se prononce ce nom).

Galerie du Skoda Enyaq iV

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Škoda Enyaq iV : presque aussi gros que l’ENIAC"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pour 30 000 t\'as plus rien.
Invité
Pour 30 000 t\'as plus rien.

La nouvelle BMW X3 M ZZR M SPORT MOTION BLACK LINE SERIE QUI TUE A LA SAUCE SEAT. La couleur et la texture du tissu rappelle ceux De la Renault 18 TL cependant.

zeboss
Invité

moi la sellerie m’a fait penser à celle des premières 305 Peugeot, en tissus qui grattaient un peu le dos….
C’est vrai quand même que la texture et le visuel des sièges fait penser irrémédiablement aux voitures des années 80….

SAM
Invité

510 km d’autonomie…. si le prix est inférieur à une Passat bien équipée ben je crois qu’on tient la révélation de la rentrée. Elle est étonnante, rafraîchissante… 2021 s’annonce comme une année pleine de surprise avec les autos électriques. La fin des tractions SUV (plus crossoverS mais bon) thermiques? Si les entreprises achètent ce Skoda … on pourra dire que oui!

Christ
Invité

on sera un peu plus cher je pense, il faudra compter 50 – 55k € pour cette version je pense, prix des batteries oblige….

SAM
Invité

Pour la Golf 4, la rumeur voulait que la puissance du TDi 90ch était en réalité bien supérieure qu’annoncée. Certains affirmant que VW sur gonflait ses moteurs. Légendes urbaines diront nous mais cela à assis la réputation de la Golf. Un essai de l’ID.3 laissait entendre hier que l’autonomie de l’auto est en réalité supérieure annoncée aux chiffres de VW. Wait and see.

C Ghosn
Invité

Tout les tdi des G4 ne sortait pas leurs cv. 100-105 pour les 90, 120-125 pour les 110, 170-175 pour les tdi 150. Tu m etonnes que ca mettait des cartouches a tout les autres diesel.

Torvi
Invité

Chez VW c’est une tradition, encore aujourd’hui. J’ai passé au banc quelques VW il y a 3 ans :

1.2 TSI : 105Cv ==> 115
2.0 TDI : 190cv ==> 195
2.0 TFSI : 245cv ==> 265

Lucas
Invité

Ca n’a rien d’une légende urbaine. Je me souviens qu’en passant une TDI 150 au banc après avoir au la surprise de la voir terrasser une 147 JTD 150 un peu trop facilement, on s’était rendu compte qu’elle sortait 177 cv…
La culture de la triche chez VW quoi, rien de nouveau sous le soleil…

Will
Invité

Mais c’est quoi l’intérêt comme triche ?
A chiffre égal, avoir une voiture bien plus performante ? Avoir alors des critiques plus élogieuses ? Une fausse réputation ?
Mais ça a un coût non ?

Isicman
Invité

En Belgique les voitures étaient taxées à la puissance ou à la cylindrée au pire des deux. Annoncer moins de chevaux permet d’être dans une catégorie plus basse.

C Ghosn
Invité

C est facile a prononcer, c est Cayenne en verlan. Sont pas foules chez VAG ^^

lataupe2B
Invité

Électrique ou thermique un SUV reste un truc que j’aime pas trop. L’intérieur est zen . Par contre l’avant court et le porte à faux arrière lui donne une drôle d’allure. Comme si la carrosserie avait débordée à l’arrière faute de place à l’avant. Mais bon l’automobile bouge et se réinvente et la passion y trouve son compte.

wpDiscuz