Accueil Général PSA et Total feront leurs batteries ACC à Douvrin

PSA et Total feront leurs batteries ACC à Douvrin

0
56
PARTAGER

Le constructeur automobile PSA et l’énergéticien Total annoncent la création de ACC, entreprise commune, qui fabriquera des batteries à Douvrin dans le Pas-de-Calais.

PSA et SAFT (filiale de Total) créent donc la co-entreprise Automotive Cells Company (ACC). Cette dernière aura pour Directeur Général Yann Vincent, Directeur Industriel de PSA. SAFT place son Président, Ghislain Lescuyer comme Président du Conseil d’Administration de la nouvelle entreprise ACC.

Pour PSA comme pour Total (qui se diversifie depuis longtemps dans l’énergie au sens large grâce entre autres à l’ex PDG Christophe de Margerie) l’enjeu est colossal. En effet, les cellules des batteries lithium-ion utilisées dans les batteries de voitures électriques, mais aussi dans tous les objets électroniques et électriques du quotidien viennent majoritairement d’Asie. Un « Airbus des batteries » a été lancé par l’Allemagne et la France avec pour objectif d’avoir une plus grande indépendance vis-à-vis de l’Asie (Chine, Corée du Sud, Japon).

Cela passe par des projets en commun entre différents acteurs. Pour PSA, ou les constructeurs, c’est un point crucial puisque actuellement, les batteries représentent environ un tiers de la valeur de la voiture. Autant que cette valeur rentre dans les comptes du constructeur et ne file pas chez un fabricant de piles. Le groupe Renault doit rejoindre ce projet.

 

« Avec cette association, les partenaires mettent en place un acteur mondial de référence dans le développement et la fabrication de batteries pour l’industrie automobile au meilleur niveau de performance dès 2023 » indique le communiqué commun.

Le site de Douvrin est symbolique du changement qui s’opère dans l’automobile actuelle. En effet, c’est le site de la Française de Mécanique créé en 1969 en plein bassin minier. Ce site assemble aujourd’hui des moteurs essence et diesel pour le groupe PSA/Opel. Le site usine également de grandes familles de pièces pour ces moteurs : carter-cylindres, bielles, vilebrequins et culasses.

Diminuer l’énergie grise des batteries lithium-ion

Pour le moment, il y a un centre de recherche et développement à Bordeaux, et un site pilote de production à Nersac en Charente. Leur but est de préparer l’avenir proche et moyen terme de la production du futur site ACC. Ce site est déjà choisi, ce sera à Douvrin dans le Pas-de-Calais. Un deuxième arrivera après, à Kaiserslautern en Allemagne.

Un premier palier de production devrait atteindre 8 GWh par an. L’objectif à l’horizon 2030 est de 48 GWh de capacité produits par an au total des deux sites. Cela représente environ 1 million de Peugeot e-208/e-2008 (50 kWh de batterie) par an. D’ici 2030, les modèles et vraisemblablement la chimie des cellules auront changé et le calcul avec. La chimie, c’est justement le rôle de la R&D à Bordeaux : préparer les nouvelles générations de batteries.

Pour l’Europe, ces implantations sont très importantes. L’Europe ne représente que 1% de la production mondiale de cellules li-ion. En plus, fabriquer ces piles en Europe, en France et en Allemagne, permettra d’avoir une énergie grise bien moins polluante. C’est l’énergie nécessaire à la fabrication des batteries. En Chine par exemple, c’est une énergie fortement dépendante du charbon et des énergies fossiles. Cela alourdit considérablement le bilan carbone et pollution des VEB.

Réactions patronales et syndicales

Carlos Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA déclare : « La construction d’un consortium européen de la batterie que nous appelions de nos vœux est aujourd’hui une réalité. Je tiens à saluer l’engagement des équipes Total/Saft et PSA/Opel qui ont permis que ce projet se concrétise. Cette nouvelle étape s’inscrit en cohérence avec notre raison d’être : « offrir aux citoyens une mobilité propre, sûre et abordable » et donne au Groupe PSA un avantage compétitif dans un contexte de développement des ventes de véhicules électriques. ACC fait progresser le Groupe PSA sur le chemin de sa neutralité carbone ».

Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total, commente : « La création d’ACC illustre l’engagement de Total de répondre au défi du changement climatique et de se développer comme un Groupe multi-énergies, acteur majeur de la transition énergétique, en continuant d’apporter à nos clients une énergie sure, économique et propre. Nous avons l’ambition de tirer parti des compétences reconnues de notre filiale SAFT sur les batteries, et du savoir-faire industriel de notre partenaire PSA pour répondre à la forte croissance du véhicule électrique en Europe ».

Pour FO, premier syndicat de PSA, la naissance d’ACC est « une bonne nouvelle », qui « garantit au site (de Douvrin) une activité à moyen et long terme, ainsi que des emplois ». Ce site est « cohérent avec le projet industriel et l’ambition portée par ACC de contribuer à la transition énergétique », a estimé FO.

La CFE-CGC, deuxième syndicat de PSA, a salué un projet « vertueux » pour « l’indépendance technologique », la « maîtrise des coûts » et l' »empreinte CO2 de la chaine d’approvisionnement ». Le site de Douvrin est « un bon choix car la région possède le savoir-faire et les mains-d’oeuvre industrielles nécessaires », a-t-elle ajouté.

Notre avis, par leblogauto.com

Grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables, la France possède un mix-électrique fortement « décarboné ». L’Allemagne améliore chaque année le sien et se trouve déjà très en dessous de celui de la Chine par exemple. Ainsi, fabriquer une batterie en Europe sera moins sale que de la faire en Asie puis de l’importer chez nous.

En plus, cela recréera de l’emploi dans une industrie automobile qui en détruit année après année en Europe. Une bonne nouvelle pour Douvrin

Avec AFP/aro-er/tq/eb

Poster un Commentaire

56 Commentaires sur "PSA et Total feront leurs batteries ACC à Douvrin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
koko
Invité

Sans rapport avec le sujet, quand on passe en page2 des articles on passe du 3 septembre au 25 août !

Fred21
Invité

Il faut rester sur la page principale du blog (ne pas aller dans actualités), en bas à gauche, vous retrouvez les actualités et le changement de page fonctionne correctement ici.

Amazon
Invité
la batterie sera surement une pièce maîtresse dans la lutte contre le réchauffement climatique, dans la mesure ou la production d’électricité est décarbonée. en plus de son utilité pour les transports, il est aussi certain que d’ici quelques temps les maisons seront équipées de batterie(s) pour réduire le phénomène de pic de consommation: les appoints d’électricité issue de fioul ou charbon en hiver pourrait de cette façon être pratiquement éliminés. Tesla propose déjà des solutions intégrées (panneaux solaires format tuile+ stockage maison), j’ai des amis en Californie qui s’en sont équipés. Autonomie complète de la maison et recharge voiture comprise.… Lire la suite >>
SGL
Invité

Tout ce que vous dites est très bien @Amazon, bien que pour la France, l’intérêt d’isoler les habitations est encore plus urgent.
Dans l’amélioration de l’habitat… Il faut d’abord penser à bien isoler puis bien chauffé économiquement et cerise sur le gâteau… Penser produire son énergie.

Amazon
Invité

oui bien sûr mais le sujet de l’article c’est les batteries et non la laine de verre….

SGL
Invité

Tout à fait @Amazon, pardon pour ce léger H.S.
Mais j’ai vu des gens qui avaient tendance à faire les choses à l’envers.

wizz
Membre

tout à fait exact, faire les choses à l’envers…..genre dépenser des milliards pour équiper tout de suite la France d’un parc photovoltaique (alors qu’on est déjà excédentaire en électricité pour le moment), au lieu de doter le pays d’un budget pour aider les Français à isoler leur logement, à changer leur moyen de chauffage (fuel et gaz représentant plus de la moitié), etc….

c’est bien SGL
tu commences à piger l’ordre, la priorité des choses…

SGL
Invité

Admettons @wizz … Admettons, bien que tes comparaisons entre un particulier et la gestion énergétique d’un Etat fassent un peu le grand écart.
Je veux admettre que je change un peu d’avis sur les PV…mais avant tout parce-qu’ils sont Made in China.
Parce que le Nuke à 70 % ne sera pas éternel.

wizz
Membre

pourquoi pas éternel? (au sens propre)

une centrale n’est pas éternelle. Mais rien n’empêche d’en construire d’autres….

SGL
Invité

Bah, il va falloir se dépêcher… 20 à faire dans 10 ans +10 de plus a faire par la suite dans moins de 20 ans.
L’EPR, c’était 5 ans de chantier prévus cela s’est transformé en 17 ans !
Bon OK, je ne vais pas faire comme les anti-nucléaires boomers des années 80, je sais bien que c’est le prototype et que le prochain EPR se fera sous les 7 ans environ.
Mais quand l’on démarre les chantiers ?
…et la techno de nos centrales est de moins en moins Francaise… Quelle misère !

wizz
Membre
pourquoi donc construire 20 nouveaux réacteurs (1600MW) dans les 20 ans? D’abord, les réacteurs actuels peuvent très bien tenir 60 ans. Fessenheim n’a pas été arrêté par soucis technique, mais uniquement par décision politique électorale. Il n’y a pas de réacteurs « moderne » dans le monde arrêté après 40 ans à cause de leur vétusté. Cela donnera plus de temps pour faire autres choses en premier Puis aussi, en premier , tachons nous de réduire la consommation d’énergie, en isolant les logements, les batiments. Cela permettra de construire « juste le nécessaire », exactement comme lors de la rénovation d’une maison : isoler… Lire la suite >>
SGL
Invité

Arrêter de construire les centrales nucléaires comme l’on a presque fait, c’est comme ne plus construire les sous-mains nucléaires pendant 10 ans…
On perd de l’expérience qui est difficilement rattrapable, et le savoir-faire, c’est barrer aux USA et la Chine… Une honte française !
Fessenheim, c’est la grande hypocrisie française, si l’on l’arrête pour cause vétusté… Il y en a 10 autres à arrêter d’urgence sur le même principe !

SGL
Invité

« Des défaillances découvertes dans six réacteurs : « Cela illustre la perte de compétence de l’industrie nucléaire française » »
https://www.europe1.fr/sciences/des-defaillances-decouvertes-dans-six-reacteurs-nucleaires-francais-en-service-3920454

SGL
Invité

« Savoir oublié
Grave perte de compétences sur le nucléaire : serions-nous même capables de démonter nos centrales ? »
https://www.atlantico.fr/decryptage/3532104/grave-perte-de-competences-sur-le-nucleaire–serions-nous-meme-capables-de-demonter-nos-centrales–loik-le-floch-prigent-

SGL
Invité

« La filière nucléaire est menacée par la perte de compétences industrielles en France, affirme l’ASN »
https://www.usinenouvelle.com/article/la-filiere-nucleaire-est-menace-par-la-perte-de-competences-industrielles-en-france-affirme-l-asn.N843810

SGL
Invité

« Grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables, la France possède un mix-électrique fortement « décarboné ». »
C’est pour cela que la solution globale, pour l’industrie et pour notre indépendance énergétique, que l’hydrogène est réellement une solution d’avenir.
Après, pour une utilisation automobile, il faudra certainement patienter au-delà de 2030.

SGL
Invité

En tout cas, c’est une super bonne nouvelle pour l’emploi, la France, l’Europe, l’environnement (malgré tout globalement)

Thomas
Invité

Par contre je parie que la CGT oppose comme d’habitude son véto 😀

wpDiscuz