Accueil Ecologie Grenoble : voie réservée au covoiturage sur autoroute

Grenoble : voie réservée au covoiturage sur autoroute

0
22
PARTAGER

Une voie réservée au covoiturage a été mise en service mercredi à l’entrée de Grenoble sur l’autoroute en provenance de Lyon a annoncé le gestionnaire AREA. Objectif affiché : résoudre les embouteillages chroniques aux heures de pointe et ainsi réduire la pollution. 

Première voie réservée au covoiturage  sur le réseau autoroutier français

Cette voie réservée au covoiturage – une première sur le réseau autoroutier français, selon AREA – s’étend d’une barrière de péage sur l’A48 jusqu’à Grenoble sur une distance de 8 kilomètres.

Elle est « activée lorsque le trafic se densifie et que la vitesse des clients diminue significativement », a expliqué AREA dans un communiqué.

Un « losange blanc sur fond noir » est alors affiché sur des panneaux lumineux situés au-dessus de la voie de gauche et la vitesse maximale s’abaisse alors à 50 kilomètres/heure pour l’ensemble des voies.

Une voie accessible selon différents critères

Cette voie est accessible à tout véhicule léger contenant 2 personnes ou plus, aux taxis (même sans client) et aux véhicules présentant la vignette Crit’Air 0 émission (électriques ou à hydrogène).

Dans les premières mois, de la pédagogie sera faite auprès des automobilistes, au péage de Voreppe et sur des panneaux lumineux, à l’aide de spots radio et d’un envoi de courriels aux clients abonnés au télépéage.

Une information sera « affichée sur un panneau lumineux situé au-dessus de la voie, qui communique avec un système de comptage automatique du nombre d’occupants dans les véhicules », capable de détecter les occupants d’une voiture » à l’avant comme à l’arrière, de jour comme de nuit et dans toutes les conditions climatiques ».

Pour autant, AREA « n’effectue aucun contrôle sanction ».

Les voies de covoiturage sont maintenant inscrites au Code de la route, rappelle le gestionnaire, et les contrôles relèvent des forces de l’ordre. Les automobilistes en infraction encourront une amende de 135 euros passé la période de familiarisation.

Notre avis, par leblogauto.com

Un  système qui s’appuie  notamment sur le « comptage automatique du nombre d’occupants dans les véhicules », capable de détecter les occupants d’une voiture » à l’avant comme à l’arrière, de jour comme de nuit et dans toutes les conditions climatiques ».  Arg ….  le covoiturage ami de Big Brother ?  Finalement, on serait presque content d’avoir un masque …..   🙂

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Grenoble : voie réservée au covoiturage sur autoroute"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre
Elisabeth Studer
Editor

pas bête !!! 🙂

Klogul
Invité

technique utilise en nouvelle zelande ou aux usa ou ces voies existent deja.

Je dis juste que de supprimer une voie quand cela commence a boucher va accentuer les bouchons donc la pollution… ca c est bien joue les ecolos.

Pourquoi ne pas liberer la voie d arret d urgence?.

wizz
Membre
https://www.ocregister.com/2008/07/25/editorial-moving-in-right-direction-on-car-pool-lane/ non ces voies n’ont pas été mises en place dès la construction de leur routes. C’était bien plus tard lorsque la circulation a saturé la capacité de ces routes, par des voitures souvent conducteur seul à bord. Les voies « pool car lane » sont donc des voies classiques réquisitionnées pour des voitures à « grand taux de remplissage ». La plupart des routes où il y a des pool car lanes, ce sont des voies en moins pour les voitures « normales » (1 seule personne à bord) Dans quelques cas, lorsque c’est possible, ce fut une nouvelle voie supplémentaire, grâce à la présence… Lire la suite >>
Torvi
Invité

Il existe en Suisse depuis 2011 une activation de la voie d’urgence en tant que 3ème voie (https://actu.epfl.ch/news/la-bande-d-arret-d-urgence-active-fait-ses-preuves/).

Cela requiert des travaux supplémentaires pour créer des refuges tous les x mètres, le système de comptage, signalisation, etc…

Plusieures études ont validé le fonctionnement et maintenant, quasiment chaque auturoute qui est remise à neuf comprend ce système, même s’il n’est pas utilisé immédiatement.

Thibaut Emme
Admin

Certaines autoroutes sur l’Ile de France aussi ont ce système de bande d’arrêt d’urgence qui s’ouvre à la circulation en fonction du trafic.

zitra
Invité

Totalement stupide ! Les voies d’urgence sont pour les urgences !

michouizi
Invité

Grenoble est une ville perdue, insupportable a ville. Moche, violente, ambiance punk a chien, odeur de pisse, impot locaux hors de prix, et ennemie jur=ee de la voiture. A raser.

KifKif
Invité

Ils attendent les Bull-Dozers électriques pour cela :-p

wizz
Membre

michouzi

à part les impôts locaux hors de prix, sinon le reste ne te concerne pas : tu ne sors pas de chez toi….

michouizi
Invité

Et je ne vie plus dans cette ville abominable et sans securité, ca aide.

wizz
Membre

comme tu ne sors pas de ton appartement, alors il n’y a pas d’insécurité en ce qui te concerne

Béret vert
Invité

Ingénierie sociale, règlementations proliférantes, impôts vertigineux, administrations pléthoriques, bienvenue dans le nouveau monde anticipé par Hannah Arendt et George Orwell.

labradaauto
Invité

Dans le nouveau monde et son traçage individuel GPS/smartphone/nano particules, la conduite autonome du véhicule sera informé, les arrêts programmés. Le transhumanisme opère. Plancovid19, une étape !. Demain nous appartient ( c’est à la télé ): Non :Nous sommes et serons tous dirigés ( gré ou force ).

Christophe
Invité
« réduire la pollution » la raison est lâchée. « aux véhicules présentant la vignette Crit’Air 0 émission (électriques ou à hydrogène) ». Petit comparatif : – VW ID-3 58 kWh 4,26 m de long 1,55 m de hauteur 1805 kg charge utile 465 kg, – VW ID-3 77 kWh 4,26 m de long 1,55 m de hauteur 1934 kg charge utile 346 kg, – VW ID-4 4,58 m de long 1,63 m de hauteur 2124 kg charge utile 536 kg, – Citroen C4 100 HDi 4,17 m de long 1,48 m de hauteur 1070 kg charge utile 545 kg. La pollution à l’échappement… Lire la suite >>
ema_
Invité
@ christophe une des questions qui n’est pas posée est  » Doit on privilégier la lutte contre le réchauffement climatique global, quitte à dégrader la pollution locale pour maintenir autant que ce peut notre mode de vie? » Votre réponse est claire : il faut changer notre mode de vie. La réponse implicite des pouvoirs publics (dans le monde entier) est de limiter les émissions de GES (qui ont un impact pour toute la planète) quitte à dégrader la pollution sur place (particules fines), parce que les populations ne sont pas pas prêtes à changer de mode de vie (il suffit… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@ema_
Pour ma part je pense qu’il faut réduire en priorité les émissions de GES.
Mais c’est beaucoup plus facile de communiquer sur la réduction de la pollution. On voit là que les avantages aux VE sont totalement incohérents avec le discours.
Dans les deux cas, il va falloir passer par des changements importants notamment en terme d’usage de la voiture et de caractéristiques des voitures.

wpDiscuz