Accueil Audi Audi Q5 Sportback, vous avez dit « Sport » back ?

Audi Q5 Sportback, vous avez dit « Sport » back ?

0
35
PARTAGER
Audi Q5 Sportback (2020)

La famille Sportback vient s’enrichir d’un troisième SUV, avec l’Audi Q5 Sportback. Un nom qu’il doit à son hayon arrière incliné plus qu’à une quelconque allure plus dynamique que le Q5 classique. En Chine où il a été présenté, il se déclinera en version Q5L Sportback.

  • Carrosserie différente après le pied B
  • Modularité et habitabilité conservées

Tardivement dans sa carrière, l’Audi Q5 accueille donc une seconde carrosserie s’inscrivant dans la mode des « SUV Coupé ». Ce Q5 Sportback a été dévoilé au salon de Pékin, et il suit la même recette que le Q3 du même tonneau lancé il y a quelques mois. Soit un changement de la partie supérieure de la carrosserie après le pied B, avec une partie arrière (un peu) plus fuyante.

Néanmoins, Audi a tenu à conserver l’habitabilité de son « coupé ». Le pavillon est donc à la même hauteur, jusqu’à l’articulation du hayon qui est reculée au maximum (derrière la tête des passagers arrière). L’arrière est donc bien moins fuyant qu’un X4 ou un GLC Coupé par exemple. Au final, cela va ainsi à l’encontre de l’effet recherché, avec un popotin  rondouillard plus que véritablement dynamique. Le petit pli au bas de la lunette ne parvient pas à sauver le coup. La recette avait bien mieux fonctionné sur un Q3 dont les lignes sont à la base plus acérées dans la partie arrière.

Toujours afin de montrer que ce Sportback est aussi familial que le Q5 standard, la banquette coulissante est ici de série, et le coffre ne perd que 10 petits litres pour un total de 510 l. Et avec 4m69, la différence de longueur est une affaire de millimètres.

Question moteurs, ce Q5 Sportback adopte une gamme similaire à celle du Q5 tout juste restylé. En TDI uniquement dans nos contrées, soit le 2.0 TDI décliné en versions 120 kW / 163 ch ou 150 kW / 205 ch. Ces 35TDI et 40TDI sont associés à la boîte double-embrayage à 7 rapports, et le plus puissant est uniquement proposé en Quattro.  Un moteur essence est aussi au programme de lancement. En 4 cylindres 2.0 TFSI avec micro-hybridation 12V tout d’abord pour le 45TFSI développant 265 ch.

Dans les mois suivants, la gamme s’étoffera. Tout d’abord avec le 50TDI équipé du V6 3.0 TDI de 286 ch, avec une boîte automatique 8 rapports et la transmission Quattro. Puis le SQ5 qui devrait pour sa part hériter du V6 3.0 TFSI de 349 ch. Enfin l’hybridation rechargeable sera aussi de la partie, probablement avec deux versions différentes.

Notre avis, par leblogauto.com

Arrivé tardivement sur le créneau, le groupe Volkswagen semble avoir un peu de mal dans la réalisation de ses SUV coupés, que ce soit en Chine sous la marque Volkswagen (Tiguan X ou Tayron X) ou ici avec ce Q5 Sportback. L’intention est de ménager l’habitabilité aux places arrière, c’est louable. Mais cela semble faire manquer l’objectif qui est de dynamiser la partie arrière. En ce qui concerne ce pauvre Q5 Sportback, certains n’hésiteront pas à le comparer à une grosse Suzuki Baleno. Le Q5 Balenoback?

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "Audi Q5 Sportback, vous avez dit « Sport » back ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
michouizi
Invité

Tu hors de ma vue.

Navigator84
Invité

Les <20 ans comprendront….

Titi
Invité

Les <30 de QI comprendrons…enfin sauront a quoi ça fait reference

Bod
Invité

Le problème n’est pas qu’ils vont comprendre (tout le monde le peut…) mais bien que ces personnes pensent que c’est la façon correcte de s’exprimer!

SGL
Invité

Les variantes de leurs SUV sont tellement nombreuses que je pensais qu’il existait déjà… Une impression de déjà vue immense avec pas une once d’originalité.
C’est pour enrayer le déclin face au DS7 !?

beniot9888
Invité

Le déclin, peut être, mais je ne suis pas sûr que ce soit la faute au DS7…

SGL
Invité

Oui @beniot9888, c’était une boutade pour la provoque… Bien que… en Europe en 2019 le Q5 est passé de 71K ex. en 2018 à 64K ex. -10% contre 18K DS7 en 2018 à 28k +50% !!!
Moi, je dis qu’il n’a pas de fumée sans feu.

zeboss
Invité

@sgl : pas faux, en France il est probable que le report soit effectif, le DS7 est très présent sur les parking des entreprises devant le panneau « direction »…

Fraberth
Invité

Je suis le seul ou la gamme des constructeurs allemands devient totalement illisible ?
J’ai l’impression voir l’étalement de marque de GM dans les années 30

zeboss
Invité

le gag dans l’affaire c’est que Bl ou Mercedes ont de leurs côtés juré qu’ils allaient réduire leur gamme pour une meilleure rentabilité… et de l’autre Audi démultiplie à l’infini sa gamme au point qu’on ne sait plus de quoi il s’agit.
En clair les modèles vont se multiplier à l’infini ?
La fameuse valeur résiduelle si chère au coeur des Germanophiles devrait logiquement plonger, le véhicule n’étant jamais sur d’avoir un successeur et même d’avoir un remplaçant décalé…
Ces modèles là n’étant jamais des collectors, ou rarement…

panama
Invité

la valeur résiduelle d’un tel véhicule n’est pas prêt de plonger car justement le client ne sait pas si oui ou non le modèle existe encore.
C’est là la force des BAM

zeboss
Invité

je doute que le concessionnaire ou le revendeur ne cherche pas à connaitre la VR pour refourguer le bouzin..
Et il ne l’achètera pas à n’importe quel tarif, de gré à gré entre particulier l’illusion pourrait durer, mais en général l’acheteur de ce genre de caisse serait du genre à négocier quand même….

Fraberth
Invité

C’est exactement ça, c me fait penser au trombinoscope des marques, modèles et prix de Gm que j’avais vu: une marque pour chaque segment de tarifs à avec des modèles similaires mais à des prix différents selon le niveau de gamme

Les différences deviennent minimes entre gammes et le client finira par s’y perdre et les vendeurs aussi

Avec un budget précis on peut au final choisir entre trop de modèles différents

beniot9888
Invité

Pour un SUV coupé, je trouve la ligne agréable, moi. Bien plus que les X4, X6 ou Ariana, dont le « cul de canard » ne m’a jamais plu.

lym
Invité

SUV et coupé associés… Bon, en même temps, considérant qui cela ne choque pas…

beniot9888
Invité

Mon pauvre vieux, si tu es encore choqué par « SUV coupé », je préfère ne pas te parler des « berlines coupé », des « cabriolets » qui n’en sont pas comme la 500, des « sportwagon » qui n’ont rien de sportif, des pack AMG/RS Line/M Pack/Sport pack qui ne te feront pas aller plus vite, des « Turbo » sur les voitures électriques, des…

lym
Invité

Des versions coupé de berlines, il y en a eu et de fort bien réussies. Il faut dire que c’était plus facile à alléger visuellement qu’un gros-Q. Et de forts convaincants breaks sportifs.
Vieux et pauvre, peut-être (question de référence!), mais pas encore Alzheimer.

Bod
Invité
Ça ressemble plus à un (BMW) GT qu’à un SUV, arrêtez de nous prendre pour des c… Ils partent d’une berline, changent la carrosserie, ajoutent 10% du prix et appellent cela un shooting break. Ils remontent la caisse, ajoutent 10% du prix et appellent cela un SUV. Ils recoupent la carrosserie, ajoutent 10% du prix et appellent cela un SUV sportback Au final, on revient donc quasiment à la berline de base mais 30% plus chère…et je ne vous parle même pas des recyclages VW, Audi, Skoda. Bref, on nous prend vraiment pour des c… PS: je suis bien conscient… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Je suis d’accord avec ton analyse, je m’étais fait la même réflexion avec les BMW série 1, puis X1, puis X2, ou on revient au gabarit initial, mais en ayant pris 2 augmentations de tarif.
Mais si ça plaît et que les gens achètent, ils ont raison de le faire.

gigi4lm
Invité

C’est pas faux.
Par contre je ne suis pas d’accord avec le « Bref, on nous prend vraiment pour des c… »
Celui qui fait le chèque sait ce qu’il achète et personne ne l’oblige à le faire. Si la berline originelle moins chère lui paraissait un choix plus pertinent c’est celui qu’il ferait.

wpDiscuz