Accueil Politique Le Maire : 1 md d’E pour la relocalisation, virage à 180...

Le Maire : 1 md d’E pour la relocalisation, virage à 180 ° ?

0
29
PARTAGER

Relocalisation : le maitre mot, voire la méthode miracle du gouvernement pour relancer l’économie ? Alors que l’Etat compte sur le secteur automobile pour relancer la consommation, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a indiqué jeudi qu’un milliard d’euros seront consacrés à la relocalisations d’activités industrielles en France dans le cadre du plan de relance qui sera présenté le 25 août. 

Un milliard d’euros pour inciter à la relocalisation

« Nous allons mettre, de ce point de vue là, un milliard d’euros dans le plan de relance pour financer des appels à projet pour les entreprises qui voudraient relocaliser », a déclaré le ministre, chargé de la relance, lors d’une visite aux douaniers à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques).
Tenant à préciser qu’il pouvait s’agir « d’une nouvelle chaîne ou ligne de production » et que cela pourrait concerner « toute entreprise industrielle qui voudrait relocaliser son activité en France ».

La relocalisation pour préserver indépendance et savoir-faire

« Relocaliser, ce n’est pas faire revenir des productions à faible valeur ajoutée en France », a-t-il cependant déclaré . « Relocaliser, c’est produire en France des produits qui sont indispensables à notre indépendance, je pense par exemple à des médicaments, des principes actifs de médicaments ou alors développer de nouvelles chaînes de valeur sur lesquelles nous avons toutes les compétences et tous les savoir-faire pour réussir« , a ajouté Bruno Le Maire.

Batteries pour VE et chaines de traction

Le ministre a ainsi donné en exemple le secteur des véhicules électriques pour laquelle des batteries vont être produites en France ainsi que des chaînes de traction.

Délocalisation : erreur économique et faute politique selon Le Maire

N’oubliant jamais la politique et les prochaines élections présidentielles, Bruno Le Maire n’a pas été tendre avec ses prédécesseurs. Estimant que les nombreuses délocalisations  observées dans l’industrie automobile « depuis des années » ont été « une erreur économique et une faute politique ».

40 milliards consacrés à l’industrie

Le plan de relance de 100 milliards d’euros doit comprendre notamment un volet de 40 milliards consacré à l’industrie, dont 20 milliards de réduction étalés sur deux ans des impôts de production, lesquels pèsent sur la compétitivité des produits industriels français.

Notre avis, par leblogauto.com

En 2005, Peugeot produisait dans son usine de Rennes 259 000 berlines 407. En 2014, il  produisait moins de 90 000 berlines 508 dont une bonne partie en Chine…. Les différentes voitures dites “françaises” étant à cette date le plus souvent produites hors de l’Hexagone : telles que la Twingo en Slovénie comme plus de la moitié des Clios, la 208 étant partie en Slovaquie, tout comme la C3 … la liste étant longue ..

A la fin de cette même année 2014, Renault a inauguré en grande pompe une nouvelle usine en Algérie sous les applaudissements de Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères … et du ministre de l’Economie d’alors, Emmanuel Macron … Les voitures prévues pour y être assemblées « l’étaient auparavant en Turquie et en Roumanie, il n’y a donc pas de perte pour notre pays », avait assuré l’actuel Président français.

Lequel avait même déclaré à l’occasion : “la France ne doit pas avoir peur de produire à l’étranger car cela crée de l’adhérence avec notre économie. Mais à la condition que nous gardions la propriété intellectuelle.”

Une stratégie qui avait à l’époque toutes les faveurs des gouvernants et des constructeurs : entre 2003 et 2012, la part des véhicules de la marque au losange produits hors de France est  ainsi passée de 46,2 à 80%.

Entre 2003 et 2012, les productions automobiles de Renault et PSA en France se sont effondrées de respectivement 58% et 42% passant de respectivement 1,3 millions à 0,47 pour Renault et 1,92 millions à 0,8 pour PSA.

Sources : AFP, Le Monde

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Le Maire : 1 md d’E pour la relocalisation, virage à 180 ° ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Je pense que Renault est en train de rapatrier une grande partie de la production de la Clio en Slovénie vu le contexte actuel. Pour Peugeot, je pense que les retards à l’allumage pour la 208 sont à impacter à sa nouvelle usine marocaine … peut-être des soucis dans la production de cette jeune usine peu expérimentée. (ce sont des suppositions) Quoi qu’il en soit Mégane 5, Kadjar II devrait être produits en France et non en Espagne … (ce serait logique si on veut rectifier la balance commerciale et les consommateurs espagnols n’achètent plus Renault depuis plusieurs années déjà… Lire la suite >>
seb
Invité
« En 2005, Peugeot produisait dans son usine de Rennes 259 000 berlines 407. En 2014, il produisait moins de 90 000 berlines 508 dont une bonne partie en Chine….  » Et l’année dernière, l’usine n’arrivait pas à suivre la demande de 5008/DS7 donc ils ont relancé une équipe de nuit « Entre 2003 et 2012, les productions automobiles de Renault et PSA en France se sont effondrées de respectivement 58% et 42% passant de respectivement 1,3 millions à 0,47 pour Renault et 1,92 millions à 0,8 pour PSA. » Ce sont des millions d’Euros? Des millions de véhicules? Des millions de cacahuètes?… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

« La Megane RS pourrait très bien être relocalisée à Dieppe. »

Vu le volume et les « impôts co2 », la messe est dite !!!

🙁

Rakihoney92
Invité

Tout à fait d’accord pour PSA à Rennes. Ce segment (508) s’est écroulé, seuls Vw et Skoda s’en tirent chez les généralistes. Ce n’est pas un sujet de délocalisation, juste de marché. D’autant que les 407 n’étaient pas exportées en Chine a l’époque donc pas de raison de le mentionner.
Juste une précision pour Seb, c’est le C5 aircross qui est produit à Rennes, pas la DS7.

seb
Invité

@Rakihoney92, merci pour la correction, ma mémoire me fait défaut. ^^

wizz
Membre
« ce sont tous les investissements des constructeurs étrangers pour fabriquer en France….. » seb il n’y a qu’un seul! (des voitures concernant tout le monde) c’est Toyota et tu ne trouves pas bizarre qu’après Valenciennes, Toyota avait préféré la Tchéquie pour leur Aygo, et la Pologne pour une usine de moteur, et récemment la Turquie pour le CH-R???? Toyota avait choisi le nord de la France, une région en difficulté économique pour s’y installer. Et c’était une région « à peu près au milieu de l’UE » Pendant que l’usine Toyota à Valenciennes était en construction, l’UE avait accepté l’adhésion prochainement des pays… Lire la suite >>
robert
Invité
« Comment ça se fait que Toyota trouve rentable de construire une Yaris en France alors que Renault ou Peugeot font construire leurs Clio et 208 à l’étranger? » l’usine Toyota construite au début des années 2000 n’est bénéficiaire seulement depuis quelques années…. grâce à yen qui est hors de prix…. pour mémoire Toyota vend 10 millions de véhicules par an dans le monde et construit SEULEMENT 250000 véhicules en France et 1 SEUL et unique modèle.. soit 2,5% de sa production mondiale. Si c’était RENTABLE de construire en France Toyota fabriquerait 20 ou 30 % de sa production et plusieurs modèles… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

Toyota produit 30/35% de sa prod monde au Japon.
PSA fait 30/35% en france.
Le groupe Renault/Dacia est a 18% en france.

GTO
Invité
« En 2005, Peugeot produisait dans son usine de Rennes 259 000 berlines 407. En 2014, il produisait moins de 90 000 berlines 508 dont une bonne partie en Chine…. » Je trouve que vous opposez ces chiffres de façon brutale, sans apporter de précisions. Cela est d’autant plus dommage car votre article aborde un véritable sujet de fond. De mémoire en 2005, la 407 en était à sa deuxième année de production, elle bénéficiait de l’effet de nouveauté et il y avait de la demande pour ce type de voiture. En 2014, la 508 était en fin de carrière (modèle sorti… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Le bilan carbone est en partie ajouté avec le coût du transport. Mais comme notre monde est globalisé et libéral, ce coût ne va pas grimper de si tôt. Mais on pourrait imaginer un coût social qui consisterait à taxer la valeur venant du travail des ouvriers étrangers ayant participé à la fabrication de tel ou tel produit. Ainsi, le « coût du travail » qu’il soit en France, ou à l’étranger, serait le même avec la compensation taxe. Sauf que là aussi, il faudrait contourner les règles européennes que l’on a nous mêmes (nos représentants élus selon nos lois) approuvé. Après,… Lire la suite >>
lym
Invité

Plus que la valeur travail, pour les importations, il y aurait les différences de protection sociale offertes aux salariés: Là, forcément, un pays comme la Chine ou on s’en fout de crever la main d’œuvre à la tache (car il y a des centaines de millions d’individus en réserve à sortir de leurs campagnes pour remplacer ceux qu’on a fini d’user) pourra enfin se faire allumer pour cette forme de concurrence déloyale. Et il sera également difficile de se plaindre, sauf à vouloir souligner ses propre manquements…

seb
Invité
ça me fait penser à un reportage que m’avait fait « rire » sur la fabrication de parquet. On abat des arbres en France, on en fait des planches, on les envois en Chine, on en fait des lames de parquet, on les envois en France et on les vend, et tout ça pour moins cher que si on faisait tout en France. Le transport est tellement pas cher, la main d’œuvre est tellement pas cher en Chine et cher en France, qu’on peut se permettre de faire faire le tour du monde à un produit tout en restant rentable. @Thibaut Emme,… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
@seb : c’était le scandale spanghero aussi. Des animaux envoyés vivants en Roumanie pour être abattus et dépecés pour revenir en carcasse et en « minerai » (raclures de viande/nerf/aponévrose/etc.). Outre le scandale d’avoir du cheval au lieu de boeuf (horsegate), il est apparu qu’il était plus rentable d’envoyer des bêtes vivantes se faire abattre en Roumanie avant de revenir pour être transformées en France ! Forcément que le transport ne coûte pas assez cher dans ce cas-là. Il y a plusieurs années, le PDG de Danone avait rendu public un chiffre effarant…le nombre totale de km de transport que « contenait » un… Lire la suite >>
Bcbg
Invité

Je crois que Le consommateur ne s’interesse pas à l origine de production de son auto car il a Une image très mitigée des productions industrielles françaises ( ce qui n est pas vrai des productions agro-alimentaires).
Dans sa représentation de consommateur il n y a pas de plus value a acheter Francais, sauf peut être si c est une Toyota ( réputée fiable).

pat d pau
Invité

Exact et donc bcp de français sont incohérent. Je m’en fous je roule en yaris en jean 1083. 100% made in france, viande fruit, légume idem et ca coute moins cher a long terme.Vive la france. Et dommage pour ceux qui ont fait un autre choix. C la vie

Retrouvé le retour
Invité

Oui j’ai effectivement vu du Doux juste avant l’explosion !! Vu la forme des ailes vendues par les frenchy, c’était bien loin d’être gagné. Des années maintenant de « Bouquet » jalelise que du bon !! Heureusement l’Argentin est de retour !!

Le lorrain
Invité

Chaque euro dépensé est un bulletin de vote pour le monde dans lequel le vivre. avec le multiplicateur keynésien acheter une voiture 7 en France à 30000 € revient à un accroissement de richesse nationale de 150000 €. La même voiture acheter en France produite à l’étranger ne rebalance que 20000 euros maximum en France… Un différentiel de 130000 euros(multiplicateur keynésien).
il revient à chacun des consommateurs de savoir s’il préfère payer des impôts et des chômeurs ou si il s préfèrent être dans un pays développé…

Emmanuel
Invité
témoignage d’un ex acheteur d’une GSB française : Achat de chênes vendus par l’ONF -> bois français Coupe des grumes par des ouvriers détachés de Pologne, Roumanie, Bulgarie … Expédition des grumes au port d’Anvers via un transporteur français dans des camions immatriculés en Pologne Les containers partent en Chine Débit, coupe, séchage en Chine Les planches sont mises en containers, direction Pologne transformation des planches en plancher brut un transporteur français avec des chauffeurs polonais transporte le plancher brut dans une usine française qui ponce, huile / vernis le plancher encore un transport pour l’emballage puis jusque l’entrepôt de… Lire la suite >>
Retrouvé le retour
Invité

Oui c’est la chute du mur !! Mais sur notre tête et le retour de la Pologne en Europe mais réhydratée à l’eau bénite. Le Covid à côté c’est pipi de chat.!!

pat d pau
Invité

Faudrait taxer le transport. Demandons a alexis kholer de MSC ou au pdg de la CMA CGM ce que l’on peut faire ? 😀

Fred21
Invité
La TVA sociale pour taxer les fabrications étrangères et (par obligation) nationales n’est comptablement pas un problème si en //, on retire des charges côté fiche de paye avec évidemment une augmentation du net salarié. Quel serait l’augmentation sur le net et cette augmentation doit elle être un % fixe pour chacun ? Où cela devient compliqué est qu’il faut revoir beaucoup de choses par effet induit comme taux d’imposition, les seuils de prestation, etc … Le tout modifierait profondément toute la fiscalité. Une solution serait de faire les choses très progressivement (ça permet de comprendre, ajuster et corriger en… Lire la suite >>
Bcbg
Invité
Si le coût du travail était l alpha et l Omega de nos soucis les allemands,les suédois ne produiraient plus d auto. Les notions de fiscalité, de productivité, de conditions de marché, de recherche,de produits, de compétences,de monnaie et on pourrait en ajouter plein sont tout aussi important. Le problème de l industrie française (et pas parce qu’on est plus bête qu ailleurs) c est qu elle produit au prix allemand des produits de qualité espagnole. Sachez que la balance commerciale de la France est positive avec les pays en voie de développement, c est sur le marché européen qu… Lire la suite >>
live2009
Invité

Bravo à GTO d’avoir finement analysé les chiffres. C’est le problème des chiffres sans recherche d’explication.

MOTÖRHEAD
Invité

Mr le ministre, faut arrêter de couiner et de promettre, il faut des actes

wpDiscuz