Accueil Fun Land Rover vs. Ineos : le dessin du Defender n’est pas une...

Land Rover vs. Ineos : le dessin du Defender n’est pas une marque

0
11
PARTAGER

Jaguar Land Rover ne pourra pas empêcher Ineos de sortir son Grenadier au dessin très proche de l’ancien Defender.

JLR avait esté en justice contre Ineos, arguant que le dessin de l’ancien Defender lui appartenait. Une décision non favorable de l’Intellectual Property Office (IPO) en 2019 avait poussé le constructeur britannique à faire appel de cette décision. L’appel a été examiné et…JLR a de nouveau perdu : appel rejeté.

Selon l’IPO du Royaume Uni, le design du précédent Defender dont la production s’est arrêtée en 2016 n’est pas assez « distinctive » pour devenir une « marque ». La cours d’appel et le Juge Melissa Clarke vont dans ce sens. En fait, JLR a tenté de déposer ce que l’on appelle une « marque en 3D » avec le dessin des 3 générations de Defender qui ne sont plus produites. Or, l’IPO estime que le véhicule en tant que tel ne se distingue pas suffisamment de la norme des véhicules de ce type pour être protégé. Le Defender ressemble trop à…un 4×4. Pour ceux qui veulent lire les 76 pages du rapport de l’IPO, c’est ici.

Pour autant, sur certains marchés, le dessin du Defender est protégé en tant que marque. JLR regrette la décision rendue : « Le Land Rover Defender est un véhicule iconique qui fait partie du passé, du présent et du futur de Land Rover. Sa forme unique est instantanément reconnaissable et est synonyme de la marque Land Rover partout dans le monde ».

Désormais, Sir Jim Ratcliffe a un obstacle de moins sur la route de la production de l’Ineos Grenadier. Pour le moment, on ne sait toujours pas où sera produit et assemblé le véhicule : produit Portugal, terminé au Pays de Galles, totalement construit en France (à Hambach à l’usine smart) ?

Notre avis, par leblogauto.com

Cela fait plusieurs affaires de design original d’anciennes voitures considéré comme n’appartenant plus ou pas à une marque. Par exemple, Ferrari a perdu la propriété du dessin de la 250 GTO récemment. Ici, l’IPO considère le dessin comme n’étant pas assez distinctif de la norme du segment. Que faut-il pour qu’il le soit ? Avec cette décision, c’est la copie qui est légalisée en fait.

Reste à savoir pour Ineos si la décision ne s’appliquera qu’au Royaume Uni ou pas. Au cas par cas, selon le pays de vente, le milliardaire risque de devoir batailler contre Land Rover.

Le plus étrange est que JLR a été approché par Ratcliffe en 2015 quand l’annonce de la fin de production du Defender pour 2016 a été rendue publique. JLR et Ratcliffe ont discuté ensemble du projet de relancer la production du « Def » tel quel et JLR semblait d’accord. Sauf qu’à un moment, ils ont coupé court aux discussions et ont menacé Ineos de les attaquer pour violation de la propriété intellectuelle.

Illustration : Ineos (le Grenadier)

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Land Rover vs. Ineos : le dessin du Defender n’est pas une marque"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Racing Point est intéressé par le concept

greg
Invité

« Que faut-il pour qu’il le soit ? »
Bah c’ est simple, des elements caracteristiques.
Regardez la Jeep: un parfait contre-exemple.
Qu’ est ce qui est si particulier et unique au defender pouvant etre brevete? Par exemple une Classe G partage nombre de caracteristiques avec ce vehicule.

joledemago
Invité

il faut être de mauvaise fois pour ne pas voir la ressemblance avec le def’… le plagiat est clair, ils ont essayé de s’arranger avec Land Rover pour prendre la suite du defender sans succès… son argumentaire de vente va bien être de remplacer le defender que land rover ne fait plus. Néanmoins pour aller dans votre sens, la production du defender old school étant arrêté, il n’y a pas vraiment de concurrence directe

Chobulbeps
Invité

C’est clair qu’à part la calandre, c’c’est copié/collé. Amoureux du 110 tout n’est pas perdu. Vous pouvez toujours avoir du neuf. Après qu’est ce que ça vaut niveau franchissement ?

greg
Invité

Personne ne nie la ressemblance…
Tout comme le Defender ressemble a la classe G, ainsi que d’ autres 4×4 militaires sortis durant la guerre froide…..
Tu reponds totalement a cote. Relit bien ce que je dis, et repond a la question que je pose.
La question ne se pose pas sur la ressemblance, mais bien sur les attributs stylistiques qui seraient uniques et propres au Defender. C’ est sur ce point que la justice a tranche, en disant qu’ il n’ y en avait pas.

rico
Invité

Je rappelle que LR à carrément tue le DEFENDER avec leur nouveau soi-disant DEF-110, gros SUV qui ne sert a rien: Qui va rouler avec ce SUV à 100.OOO euros dans un désert? ba personne a moins d’être bien escorté.
Notre DEFENDER je parle du vrai, que nous aimons on peut mettre les main dans la mécanique faire nos vidanges soit même c’est ça qu’on aime.
Donc je dis longue vie a GRENADIER qu’il veulent donner une deuxième vie à ce qui se rapproche le plus d’un DEFENDER.
DEFENDER mon amour. (le vrai)

zeboss
Invité

les Chinois s’étaient engouffrer dans l’art de la copie, souvent sans que les légitimes propriétaires puissent les contrer, on avait accuser les tribunaux locaux d’être partiaux.. A priori ça marche aussi de l’autre côté du chanel…
La notion de plagiat devient de plus en plus complexe..

Bizaro
Invité
Je comprends JLR. LA génération précédente était une icone, JLR à attendu le dernier moment pour le mettre à la retraite. Mais ils n’ont pas mis le Defender au rebut, et viennent tout juste de sortir la dernière version. Et ça a du transpirer sévère lors des décisions sur ce que doit être la nouvelle génération . Mercedes pour son utilitaire G a choisi de rester dans le même credo et Jeep met à jour sa willis par petites touches. La toute dernière version du Defender qui doit surement être très à l’aise en tout terrain, n’a que son dessin… Lire la suite >>
Invité
Si j’ai bien compris, Land Rover a arrêté la production du Defender ancienne génération, chassis à échelle et réparable partout dans le monde (enfin pour les dernières productions, pas si sûr) pour un produit plus sophistiqué, qu’on verra plus dans les  » beaux  » quartiers qu’aux fin-fonds de l’Afrique. Ineos veut produire un 4×4 basique, chassis à échelle, pas trop sophistiqué, pas trop d’électronique, pour les baroudeurs et les pays où les pistes sont en triste état. Où est le mal, sachant que LR abandonne ce créneau, même s’ils s’en défendent ( !!! ) ? Maintenant que le produit, assez… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
@Sigma, LR a créé le Defender et toute sa légende autour. Ils ont créent une image de marque sur plusieurs décennies. C’est surement plus difficile à concevoir qu’un bête tout-terrain. Et LR compte bien se servir de ce travail pour vendre son nouveau DEFENDER. Certes le nouveau n’est pas aussi rustique techniquement que l’ancien et il est devenu très apte en milieu urbain, mais il garde ces aptitudes d’utilitaires. Il aura donc pour cible les gens qui veulent du style d’aventurier pour se pavaner en ville et aussi les amateurs d’utilitaires, mais surtout tous avec le label DEFENDER. Les client… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
Quand Santana a sorti son PS10, devenu plus tard Iveco Massif, LR a laissé faire. Chez les utilisateurs professionnels de Defender ça pleure beaucoup depuis sa fin de fabrication. Une société voisine en possède 4, le moins kilométré approche de 300 000 km … mais il n’y a rien sur le marché pour les remplacer. Mon voisin agriculteur a commandé un Def 90 TDi de plus de 20 ans, reconstruit et remis « à neuf », pour remplacer son Def 90 TD des années 80 dont le chassis était en dentelle trop vite revendu. Il a testé le pickup : trop gros,… Lire la suite >>
wpDiscuz