Accueil Alternatives Allemagne : le marché des VE dépasse désormais 10 %

Allemagne : le marché des VE dépasse désormais 10 %

0
59
PARTAGER

Poussée écologique en Allemagne, à moins qu’il ne s’agisse « tout simplement » d’une réaction humaine face aux mesures gouvernementales prises pour protéger le portefeuille des citoyens d’outre Rhin ? Les ventes de voitures électriques en Allemagne ont atteint pour la première fois une part de marché supérieure à 10% en juillet, indique la Fédération des constructeurs allemands (VDA).

Usage d’une méthode miracle ? non, « juste » la conséquence directe du doublement du montant la prime à l’achat décidé par Berlin.

L’Allemagne électrisée par les VE

Les nouvelles immatriculations de voitures électriques en juillet sont en augmentation de 288% en valeur glissante annuelle, s’établissant à 35.955 unités. Ce type de véhicules représente désormais outre Rhin une part de marché de 11,4%, franchissant pour la première fois la barre des 10% », indique le VDA dans un communiqué.

De janvier à juillet, 129 936 nouvelles voitures électriques (+128%) ont trouvé des acheteurs outre Rhin, soit une part de marché de 8,5%, sur un nombre global d’immatriculations 30% inférieur à celui enregistré il y a un an.

En décembre 2019, l’Allemagne a dépassé la Norvège pour la  première fois en terme de ventes de véhicules électriques, l’Allemagne enregistrant 57533 BEV (pour batteries électriques véhicules) contre 56 893 unités norvégiennes pour les 11 premiers mois de l’année.

Les ventes de PHEV explosent en pourcentage

Les ventes de modèles hybrides rechargeables (PHEV), avec 19.119 unités, ont presque quintuplé (+485%) sur un an, tandis que les modèles purement électriques à batterie (BEV) ont augmenté de 182%, pour atteindre le record de 16’798 unités.

Doublement de la prime à l’achat en Allemagne

Pour accélérer le virage de l’Allemagne vers une mobilité moins polluante, Berlin a décidé début juin de doubler la prime à l’achat d’un véhicule électrique. Des mesures intégrées dans le vaste plan de relance de son économie mis en œuvre pour tenter de faire face aux conséquences de la crise sanitaire.

Un joli « cadeau » pour les consommateurs puisque cette prime est ainsi passée de 3000 à 6000 euros pour les modèles de moins de 40 000 euros.

Baisse de trois points de TVA

Conjuguée à une baisse de trois points de la TVA à compter de juillet, la mesure a permis de limiter en juillet la casse sur le marché automobile allemand.

Ce dernier n’aura au final baissé que de 5% sur un an, après plusieurs mois de chutes de plus de 30%, la pandémie due au Covid-19 faisant dégringoler les ventes.

Une offre diversifiée qui facilite les choses selon la VDA

Le VDA tient par ailleurs à souligner que les marques allemandes proposent 70 modèles électriques, une stratégie qui selon lui « porte ses fruits ». le choix permettant de satisfaire d’autant plus les besoins ou les envies.

Accélération sur les bornes de recharge

Reste également à prendre en compte un autre élément pour doper les ventes de ce type de véhicules : le déploiement rapide et conséquent de réseaux de bornes de recharges.

Un point majeur tant en Allemagne qu’en France, où l’offre n’est pas forcément de nature à inciter les consommateurs à se diriger vers ce type de motorisation.

En juin, Berlin a ainsi décidé 2,5 milliards d’euros supplémentaires dans ces infrastructures.

Notre avis, par leblogauto.com

Montant de la prime à l’’achat, baisse la TVA, déploiement de bornes de recharge : les trois éléments majeurs permettant de doper les ventes de véhicules électriques.
Reste à savoir toutefois, s’il s’agit pour les gouvernements d’agir pour la planète …. ou de relancer la consommation et éviter des suppressions d’emplois dans le secteur automobile…

Sources : VDA, AFP, IHS Markit

Poster un Commentaire

59 Commentaires sur "Allemagne : le marché des VE dépasse désormais 10 %"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Ben n’est-ce pas à ceux qui fournissent l’électricité de développer les bornes? Le train passe et toutes les vaches regardent (EDF, Engie, Enel …) Qu’ils attendent encore … Total, Shell ou Carrefour ou Leclerc se pencheront un jour sur la question.

Thibaut Emme
Admin
EDF a tenté (tente toujours), mais la rentabilité n’est pas encore là et il y a encore pas mal de soucis sur les bornes rapides ou très rapides : https://www.leblogauto.com/2020/03/vehicule-electrique-edf-ferme-87-de-corri-door.html Mais Iviza (EDF) continue…là ils ont annoncé avoir gagné l’exploitation du réseau MObiVE (700 bornes accélérées sur 9 départements de Nouvelle-Aquitaine). En gros, ils ne sont pas proprios du réseau mais l’exploitent pour 4 années min. C’est un partenariat et les réseaux vont se développer comme cela. On trouve des bornes « locales » avec des tarifs en gros de 30 centimes du kWh. Mais, pour l’instant, les possesseurs de VE rechargent… Lire la suite >>
SAM
Invité

Pour l’EPR … la rentabilité on la cherche encore pourtant ils y vont avec beaucoup d’argent publique. Quand la rentabilité sera là! mc Donald’s, Carrefour, Lidl, Leclerc ou Auchan auront bien maillé leurs parkings et EDF regardera. EDF peut partenarié avec les mastodontes de la grande distribution par exemple pour commencer ou encore Vinci pour les parkings …

Ema
Invité

Quel argent public pour l’EPR ?

Luc
Invité

Le prix du kwh, c’est secondaire. Le VE a pour vocation d’émettre moins de CO2. Ce qui compte c’est l’energie grise nécessaire à la production d’un VE, du nombre de km à faire pour effacer cette dette carbone liée à la production du VE. Et dans un pays comme l’Allemagne, on peut très sérieusement se poser la question de l’utilité du VE depuis la fermeture de centrales après l’incident de Fukushima. On marche sur la tête.

Thibaut Emme
Admin
Bon donc on reprend notre calcul 🙂 (il est dans les commentaires d’il y a qq jours et ici aussi sur une autre réponse). Soit une conso de 20 kWh/100 km (belle consommation d’une Tesla ou d’un pachyderme électrique, ou d’une Zoe/Leaf/e-208, etc à 110/120 km/h). Le mix élec en Allemagne est de moins de 400 g de CO2/kWh, mais prenons 400. Cela donne 8 kg de CO2eq pour 100 km soit 80 g/km. L’équivalent thermique consomme/émet combien de CO2 ? Une compilation d’études donne environ 170 kg de CO2eq/kWh pour la construction d’une batterie en Chine (pas le cas… Lire la suite >>
Luc
Invité

Je trouve vite fait sur Google un mix allemand de 472g / kwh, soit presque 20% de plus qie vos chiffres. Donc en Allemagne, n’achetez pas une Zoe, mais une Clio à 15000€. Et les 21000€ qui restent, utilisez-les pour la rénovation thermique des bâtiments. Je comprends pourquoi Tavares était si dubitatif sur les VE… Perso, mon premier VE sera un Twizy améliorê ou Minimo, et rien d’autre.

Thibaut Emme
Admin

Le Twizy est une super machine mais trop cher (la location). Il reste la Citroën AMI (s’ils pouvaient vraiment la sortir avec une vmax à 80 km/h….) qui est l’essence du véhicule électrique (arf !).

philouze
Invité

Luc, vous prenez le pire cas possible, L’Allemagne, ce qui ne suffit quand même pas à disqualifier le VE ( au passage en données 2019 moi j’ai 69 kg de co2 par kWh de batteries, pas 95 ni 175) .
Bref, on est en pleine chute de production de co2 batterie ET réseau électrique et vous concluez  » je comprends que Tavares bla bla ».

Soyez logique, vous avez juste envie de croire que la réalité donne encore avantage au thermique ( en Allemagne) .
D’ailleurs, vous vivez en Allemagne ? Non ?

starter
Invité

N’oublions pas les pertes en ligne. Un logement à chauffage électrique est ultra plombé dans le DPE à cause de ça (coef de 2.58 de mémoire).
Il ne faut pas compter que la consommation (ici 20KWh/100), c’est vrai que c’est important, mais il faut ajouter les pertes lors du chargement de la batterie.
Le calcul global n’est pas simple, mais il n’est pas aussi favorable à la voiture électrique.

Thibaut Emme
Admin

@Starter : c’est pour cela que l’on prend un mix FR à 70…sinon :
19,2 millions de tonnes de CO2 pour la production de 537,7 TWh en 2019 (chiffres du bilan RTE 2019).
Soit 35 g/kWh.

Donc, pour le calcul, on prend les pertes en ligne, les pertes en charge, le rendement pas tout à fait de 100 du VE, etc. etc…bref je double comme cela pas de souci (on est plus sur 60 g/kWh mais bon hein). 🙂
Je confirme donc le 70g/kWh pour FR.

Thibaut Emme
Admin

Et même T&E ou d’autres prennent moins de largesses avec les chiffres et arrivent donc à des émissions de CO2 « grises » compensées en 50 000 km souvent.
Perso je prends large, toujours prendre le pire cas 🙂

Bizaro
Invité
@Thibaut Emme Beau commentaire. On note au final pour une Clio essence en Allemagne il lui faudra 100 000km pour commencer à polluer plus qu’une Zoé. En France c’est 70 000km. Si la part de ENR augmentent cela pourra faire baiser se chiffre. On notera qu’entre temps il aura fallu quelques vidange d’huile moteur, pour la clio tce100, recyclée elle aussi en goudron ou quoi. Comme vous dites les batteries trop faiblardes trouvent une seconde jeunesse dans d’autres applications de stockage d’énergie. la réutilisation étant la première marnière de recycler tout objet. Evidemment c’est le temps de trouver des solutions… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Les batteries tiennent plus que 200 000 km. Sur une Zoe qui charge en wallbox 7,4 kW (ou prise domestique) il y a des chances que la batterie aille plus loin que la caisse. Il faut raisonner plus loin que « je suis conducteur de untel ou untel véhicule ». Car le véhicule, qu’il soit à vous ou non va polluer. Donc on regarde la vie du véhicule dans son ensemble et non le temps de la possession. Le pbm CO2 se pose avec les gros mammouths dans les pays à l’électricité fortement charbonneuse…ou fioulisée. Il se pose aussi, même avec un… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
@Tibaut Emme . Les faits dans la réalité : une Zoé de 300 000 km c’est un changement de batterie à 200 000km, avec cet exemple : https://www.automobile-propre.com/voiture-electrique-il-depasse-les-300-000-km-en-renault-zoe/. Il lui restait 70% de capacité. Il faudrait faire des stats. Une chance pour lui de ne pas avoir eut de Fluence Ze. Les batteries de mauvaise tenu dans le temps, avaient une perte qui arrivait deux fois plus vite. Et cadeau avec une impossibilité pour Renault de changer la batterie. Renault fut durant quelques années en pénurie de batteries, je ne sais pas si Renault à réussi a en refaire. Cela… Lire la suite >>
wizz
Membre
https://www.automobile-propre.com/voiture-electrique-il-depasse-les-300-000-km-en-renault-zoe/ la ZOE Q210 était donnée pour 210km NEDC. En pratique, c’est moins de 150km. Et encore moins s’il y a une portion autoroute permettant de rouler à 130km/h. Batterie neuve, notre bonhomme ne peut pas faire un aller-retour avec une seule recharge. On va dire qu’il fait 1.5 recharge par jour. Cela lui ferait dans les 350 recharges dans l’année, en comptant les utilisations hors trajet boulot On dit que la batterie de la ZOE supportait dans les 1000-1500 cycles de recharge (avant d’atteindre 75% de sa capacité initiale). Voiture achetée en 2013, et batterie changée fin 2016, début… Lire la suite >>
wizz
Membre
non starter le coefficient 2.58 appliqué, ce n’est pas à cause des pertes en ligne. C’est le rendement énergétique entre l’énergie primaire et l’énergie électrique produire des centrales nucléaires (et pondéré avec la production hydraulique, celles au charbon, au gaz…..). C’est le « même » rendement énergétique du moteur essence/diesel de la voiture. Avec une voiture, on consomme de l’essence qui contient une certaine quantité d’énergie brute. Après l’explosion et le cycle thermodynamique de Carnot, on obtient une quantité d’énergie mécanique en sortie du vilebrequin. En fonction du cycle de roulage, de la sollicitation du moteur, on a un rendement de quelques… Lire la suite >>
starter
Invité

@wizz, merci pour les précisions, mais en attendant, la politique nous dit que consommer de l’electricité pour se chauffer, c’est mal et consommer de l’electricité pour rouler, c’est bien. Il y a une contradiction totale.
On a un classement énergie sur un lave vaisselle, tandis qu’une Up! et une tesla model X sont considérées aussi vertueuse l’une que l’autre, c’est dérangeant. Les puissantes voitures électrique mérite autant le malus que les thermiques.

Thibaut Emme
Admin
« consommer de l’électricité pour se chauffer, c’est mal » > Hm, pas vraiment lu/entendu cela. Le pbm du chauffage électrique c’est que souvent on conserve des radiateurs peu efficients. Sans aller jusqu’aux « grille-pains », on fait largement mieux depuis. En revanche, il y a une grosse différence entre un VE et un chauffage élec. Le VE on va le brancher en rentrant chez soi, mais programmer la charge plus tard, pendant la nuit, lorsque l’on surproduit. Le chauffage, quand on rentre, on le met plus fort (si on l’a baissé dans la journée) et on veut que cela chauffe immédiatement, pas dans… Lire la suite >>
wizz
Membre
« consommer de l’électricité pour se chauffer, c’est mal » oui (et non) il faut voir le contexte, et comprendre les phénomènes physiques. 1. C’est cher L’électricité est une énergie noble, qui permet de faire des choses que d’autres énergies ne peuvent pas, comme regarder la télé. Mais c’est aussi une énergie chère, et pas toujours disponible (selon sa manière d’être produite). Pour certains usages, on a le choix entre plusieurs énergies. Pour d’autres, non. Supposons que le litre de fuel coute 1€ (peu importe), contenant environ 10kWh d’énergie. On le met dans un groupe électrogène avec un rendement de… Lire la suite >>
wizz
Membre
2. La technologie a évolué Avant, c’était des grilles pains, du chauffage par convection. Ça produit un air très chaud qui monte directement au plafond. Il faut chauffer beaucoup pour que le seuil de chaleur descende jusqu’à nous (c’est le principe d’une bassine d’eau que l’on rempli). Et comme les logements étaient mal isolés, alors le plafond très chaud voit la chaleur s’en fuir par le toit et par les murs De nos jours, les logements sont mieux isolés, et les radiateurs sont de type radiant/rayonnant. On peut avoir le visage bien chaud, à condition d’être exposé au soleil, alors… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@starter : les puissantes ou peu efficaces : une Zoe à 13 kWh/100 c’est très bien, une autre citadine de masse équivalente à 20 kWh, c’est une surconsommation de plus de 50% : c’est mal mais on continue à recevoir un bonus… Logique ?

Mwouais
Invité
@Thibautb: je conserve le doute sur l’empreinte des batteries qui passe de 170 à 95 sous couvert de (energivore) recyclage. Considérer le réemploi des accus sains après 12 ans revient à vouloir vendre une ampoule utilisée durant 2 ans à un possesseur de Scenic en lui garantissant qu’elle est testée et bonne à 98% et qu’il peut la placer sans crainte d’avoir à redémonter le pare-choc avec une heure de main-d’œuvre facturée d’ici peu de temps. Gestionnaire d’équipements de sécurité, d’UPS, je ne jouerais pas sur ces paris. Prenons enfin le réemploi avec exemple du gigantesque stade de Arnhem :… Lire la suite >>
Scott
Invité

N’oublions pas que si les états baissent ou supprime les subventions le marché de l’électrique va s’effondrer….comme Norvège il y a quelques temps il me semble

Thibaut Emme
Admin
wizz
Membre

https://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/budget/danemark-tesla-electriques-ventes-chute-libre-taxes.html

« Tesla et tous les autres constructeurs de voitures électriques ont vu leurs ventes fondre comme neige au soleil depuis 2016 au Danemark. Le Royaume avait décidé de supprimer les avantages fiscaux et de les taxer comme toute autre voiture, c’est-à-dire à 180 %.

Avant la réforme fiscale, 5298 véhicules électriques avaient été vendues au Danemark en 2015, dont 2738 Tesla. Et depuis, c’est la chute pour Tesla avec 176 voitures en 2016, soit 15 fois moins que l’année précédente. En 2017, c’est pire encore. Durant le 1er trimestre, la marque californienne n’a écoulé que 6 véhicules. »

Luc
Invité

SUPER !!!!!!!!!!!!!!
44% de l’électricité allemande est issue d’énergies fossiles carbonées.

Continuons comme ça, l’automobile vit son heure de gloire…

Thibaut Emme
Admin

@Luc : et donc ?
Un VE qui consomme 20 kWh/100 km (lourd VE donc ou VE à vitesse de 110/120 km/h) cela donne quoi en CO2équivalent (CO2eq) ?

L’Allemagne c’est en gros un mix électrique à 400 g de CO2eq/kWh.
On rapporte cela à la conso du VE cela donne 8 kg pour 100 km soit 80 g/km. Moins qu’un diesel et bien moins qu’un moteur essence… 😉

Luc
Invité

Merci pour cette réponse intéressante. Moi je trouve 472 g/kwh en allemangne. Ce qui fait 95 g de CO2 pour un VE qui consomme 20kwh/100km.
Pas mieux qu’un thermique. Et un VE a une dette carbone a rembourser pour que ce soit écologiquement rentable. Acheter une Zoé à 36k€ en Allemagne reste pour moi une absurdité. Ce qui est moins le cas en France.
Mais les constructeurs ou leurs clients sont débiles=> on veut faire des gros SUV éléctriques…

Thibaut Emme
Admin

472 c’était en 2018 non ? Depuis ca baisse chaque année et normalement ils ont prévu le 400 g/kWh pour cette année.

twruit
Invité

pourtant en juillet, la zoé à été vendue à 2851 exemplaires en allemagne (bestsellincars) , en hausse de 213% , c’est mieux que la up vw à domicile. et l’offre de modeles grandissant, va aider à la démocratisation du ve. pour tout ceux qui comme moi ont 30km aller retour pour aller bosser y viendront .

twruit
Invité

j’ai eu l’occasion d’essayer la nouvelle zoé, et ce silence à bord est ce que j’appelle une qualité essentielle. tout ce bruit en moins, ça fait à la longue, beaucoup de fatigue en moins . la zoé c’est vraiment zen

wizz
Membre
twruit Une voiture diesel est plus couteuse qu’une essence, mais consomme moins et le litre de gasoil moins chère. Son achat n’est recommandé que pour les gros rouleurs, pour pouvoir amortir la différence d’achat (et les autres surcouts) C’est pareil avec une voiture élect. 30km aller retour, ce sera difficile d’amortir le surcout à l’achat. En revanche, 100km par jour, pour 3€ d’élect et quasiment pas d’entretien, contre 5 litres de gasoil + entretien…. Plus on fera de km au quotidien, plus ce sera rentable de rouler élect. Il faut juste que le kilométrage journalier corresponde à la capacité de… Lire la suite >>
SGL
Invité

+1000 @wizz 🙂 😉 😀
Pour le reste le diesel, c’est top moumoute ! (au moins jusqu’en 2025)

wizz
Membre

le diesel

oui, et tu la gares en dehors des villes aussi…

SGL
Invité

Je la pousse jusqu’au périph ! 😉

SGL
Invité

Rappelle-toi que j’ai déjà dit que dans l’avenir proche, je verrais bien les diesels uniquement en PHEV, pour être compatible avec les normes des villes modernes.
Mais, idéalement, cette techno doit évoluer encore… Mais après 2025, je vois bien (dans ma boule de cristal) plein de PHEV diesel jusqu’en 2040…

wizz
Membre

une voiture diesel est plus lourde, et plus chère

une voiture électrique est plus lourde, et plus chère

un diesel PHEV, comment dire, comment conclure…..

SGL
Invité

Il y a de pain sur la planche… mais le kit PHEV pourrait baisser, les évolutions technologiques servent aussi à cela !
Un jour, il aura une Dacia PHEV… Un jour…(il aura d’abord un MHEV)
…c’est un challenge, OUI.

SGL
Invité

Un jour la dépollution de l’essence pourra être aussi sévère que le diesel !? 😉
Et le diesel de 2020 ne pollue pas 10 x moins qu’avant 2011 ?

twruit
Invité

sauf si je l’achètes d’occasion, sur qu’en neuf c’est trop cher.mais de bonnes opportunités sur des modèles de deux ou trois ans.

gigi4lm
Invité
Je crois qu’il y a un pari à moyen ou long terme sur une meilleure double efficience. – Celle des véhicules : Par les progrès à venir sur le poids et l’encombrement des batteries (ou autre « réservoir » à électrons), par le rendement des moteurs électriques. En somme des véhicules plus légers au moteur efficient donc demandant moins d’énergie. – Celle des sources d’énergie : En améliorant le rendement des solutions plus ou moins « propres » existantes ou à venir. Les deux vont de pair, l’une n’avancera pas sans l’autre. On tardera à développer la VE si l’on ne sait pas l’alimenter… Lire la suite >>
wizz
Membre

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/le-developpement-durable/la-consommation-d-electricite-en-chiffres

Environ 1/3 de l’électricité est consommé par l’industrie (et en quelque sorte aussi nos emplois). Ils ont besoin de l’électricité la moins chère possible ET qui soit très fiable. (on est payé que si l’entreprise fonctionne, produit, génère du chiffre d’affaire. Et tant qu’à faire, autant que ça soit aux heures fixes, afin que nous puissions avoir une vie stable en dehors du boulot…)

Bizaro
Invité

11%. C’est pas mal.
Mais c’est sur un mois, le pic se dilue à 8% sur le reste de l’année.

Avec l’arrivée de la toute puissante ID3, qui commence tout juste sous les 40000€ on peut imaginer que ce pic devienne un plateau. En tout cas il est trop tôt tracer une droite vers le futur.

Combien de temps les aides à l’achat vont elles perdurer là-bas?

SGL
Invité

Quand les réseaux de recharges rapides seront disponibles en masse.
Quand les gens auront goûté aux avantages des VE.
Même avec une fin des aides, le retour en arrière sera impossible… La pompe sera amorcée.

SGL
Invité

Je pense que l’on peut envisager jusqu’à 40 % sans aucune aide… Mais après 2025…

wizz
Membre
Le chocolat, c’est bon. Une fois qu’on en a gouté, difficile d’y renoncer. Donnons alors du chocolat aux enfants africains, à ceux dont les parents gagnent 1$ par jour. Ensuite, arrêtons de leur en donner. Ils n’auront qu’à demander à leur parents de leur en acheter. On verra si un retour en arrière serait possible ou pas (ne plus manger de chocolat). Prière de ne pas confondre entre VOULOIR et POUVOIR (acheter et manger du chocolat). Une pompe amorcée peut s’arrêter très rapidement, dès qu’on n’aura plus les moyens d’alimenter cette pompe Une voiture élect, c’est bien lorsque: -l’électricité n’est… Lire la suite >>
SGL
Invité

Pour moi, il aura probablement plusieurs raisons possibles.
Les batteries lithium-ion actuels baisseront en coûts pour chaque kWh.
Elles seront encore meilleures en capacité et durée de vie. (+15-30%)
Les batteries de nouvelle-génération arriveront de série vers 2025-2030 (+50-100%)…pour le HdG, car dans un premier temps elles seront trop chères pour le mainstream de VE, mais elles permettrons de faire baisser les poids des SUV de plusieurs centaines de kilos.
Les normes des villes, même petites, seront très strictes d’ici 2030.
…et la cerise sur le gâteau pour les VE… le pétrole pourrait flamber !?

SGL
Invité

Dacia Sping + la gamme VW ID va fortement démocratiser la VE.
PSA sera obligé de suivre au niveau des prix puis les autres.
Et les BAM ne seront plus à l’abri !
Car tous les segments seront touchés.

C Ghosn
Invité

MErcedes a reussis a vendre enfin un nombre acceptable d’EQC …..

wpDiscuz