Accueil Actualités Entreprise Nissan Barcelone : report de la fermeture de six mois ?

Nissan Barcelone : report de la fermeture de six mois ?

0
3
PARTAGER

Nissan a annoncé la fermeture de son usine de Barcelone fin 2020. Désormais, le constructeur propose six mois de répit. Mais le travail doit reprendre.

C’est l’agence Reuters qui lance l’information : « Nissan propose de reporter de six mois, de décembre 2020 à juin 2021, la fermeture de son usine de Barcelone, à condition que le travail reprenne sur le site ». C’est le Directeur des Opérations Industrielles en Espagne de Nissan (Frank Torres) qui l’a déclaré.

Depuis l’annonce de la fermeture, les syndicats mènent la vie dure à Nissan (euphémisme). Le site est bloqué depuis mai dernier et les politiques Catalans s’en sont mêlés. Certains comme Jessica Albiach, députée du parti « Catalogne en commun », ont même appelé au boycott des produits de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Désormais, Nissan cherche une porte de sortie « par le haut » et propose donc une sorte de moratoire de 6 mois, le temps d’apaiser les colères et de trouver des conditions de fermeture plus acceptables.

Sauf que Nissan n’entend pas donner sans recevoir. Le constructeur demande la reprise immédiate du travail. Selon Reuters, Frank Torres a ajouté que Nissan reviendrait à son calendrier initial de fermeture sans avancée dans ses négociations avec les syndicats.

Le Nissan Navara sera désormais assemblé en Afrique du Sud et le remplaçant du fourgon e-NV200 sera assemblé à Maubeuge en France.

Notre avis, par leblogauto.com

Nissan aurait sous-estimé le coût de la fermeture du site. Et donc de chercher un moyen de diminuer ce coût ? Au lieu du milliard d’euros évoqué, ce serait en fait plutôt 1,4 milliard qui serait à débourser pour fermer le site et supprimer les 3000 emplois. En effet, le site est en zone franche et Nissan devrait rembourser une partie des aides étatiques en plus de débourser de grosses indemnités par salariés. Il faudrait indemniser les équipementiers lésés par la fermeture et financer le démantèlement du site.

Ce n’est pas pour rien que Nissan met en jeu six mois de répit contre une reprise du travail et un accord sur l’indemnisation des salariés. On évoque une moyenne de 200 000 € par salariés licencié. Le but de Nissan est désormais d’œuvrer avec le gouvernement espagnol et régional pour trouver un ou des repreneurs du site de Barcelone. Cela permettrait de ne pas avoir remettre le terrain en état, et de négocier une fermeture moins douloureuse financièrement.

Nissan semble tout de même décidé à fermer Barcelone, quoi qu’il en coûte. Après des années à avoir accepté des horaires plus souples, des salaires gelés, etc. l’annonce de la fermeture a été une grande claque pour tous les salariés, mais aussi la communauté de Barcelone. Nissan était l’un des symboles de la sortie de crise de 2008/2009.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Nissan Barcelone : report de la fermeture de six mois ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

>Le monde est en surcapacité de production et ce bien avant l’effet COVID.
Si toutes les usines du monde tournaient à leur capacité nominale, on aurait une voiture vendue pour une en stock…
Forcement le moindre petit cailloux dans la chaussure fait faire un yoyo gigantesque à n’importe quel constructeur, donc Nissan en déshérence et la pandémie la dessus et c’est le pompon. Nissan est le premier mais sans doute pas le dernier à se lancer ainsi dans la fermeture de site…

Kaizer Sauzée
Invité

Déjà que les finitions de certains modèles laissaient à désirer, les prochaines productions risquent encore de ternir l’image du constructeur si les employés ne sont plus motivés…
Pas le moment de s’aventurer à acheter un des modèles fabriqués là-bas.

Thomas
Invité

On dirait la CGT PSA Aulnay 😀

wpDiscuz