Accueil F1 F1 Autriche 2020 Debrief: Bottas devient-il plus filou?

F1 Autriche 2020 Debrief: Bottas devient-il plus filou?

0
11
PARTAGER

Enfin! Le retour de la F1, la vraie. Je suis content de ne plus être obligé de lire des récits délirants de courses rocambolesques pour assouvir ma faim de F1. L’été est là, la F1 aussi, que demande le peuple? Une manche d’ouverture particulière en Autriche sous un soleil de plomb. Un weekend rempli d’enseignement et votre serviteur va se charger d’analyser cela. Le grand prix d’Autriche 2020, en voici le debrief. Pour ceux qui préféraient la plage, le résumé de la course.

Une reprise animée

Ce fut une course de bonne facture, de la bagarre un peu partout dans le peloton, de jolies manœuvres, des surprises, du rebondissement, du drame, bref tous les ingrédients d’une bonne course. Le vainqueur semblait écrit avant le départ, mais la course a su entretenir un mince espoir d’une fin différente, d’un vainqueur différent. La bataille pour le podium nous aura tenu en haleine jusqu’à la toute fin. Merci Messieurs!

La mécanique ne respire plus, aurait-elle le covid?

Neuf abandons, c’est énorme. On peut compter au moins sept abandons sur panne mécanique. Un gouffre quand on sait la fiabilité exacerbée des voitures ces dernières années. Sans oublier, les problèmes rencontrés par Mercedes sur l’ensemble de la course. Globalement, la mécanique a souffert. La chaleur aurait-elle mis à mal la mécanique? C’est possible, les prochains weekends de Juillet et Aout devrait nous donner plus de détails. Devant le nombre réduit de course, les équipes ont peut-être décidé d’être plus agressives et d’en demander plus à la mécanique. Nous n’allons pas nous plaindre, cela ajoute de l’incertitude au résultat. Les mauvaises langues diront que c’est Mercedes qui gagne à la fin et je serai d’accord avec elles.

Mercedes sur Proxima du centaure?

La capacité de cette équipe à ne connaitre aucun « coup de mou » au fil des saisons me laisse songeur et admiratif à la fois. Dire que cette équipe est sur une autre planète serait désobligeant tant ils ont semblé intouchables et ce malgré une mécanique délicate. Mercedes a atteint un autre système solaire et semble bien seul aux avant-poste. Les circonstances de course les ont privés d’un doublé certain.

Bottas est-il plus calculateur, plus filou?

L’Autriche est décidément un des terrains de jeu favori du finlandais. 3 poles sur les 4 dernières courses. Il a mené la course dans son ensemble, il a semblé en gestion tout le weekend. La pression d’Hamilton en course n’a pas semblé le déranger. Le plus impressionnant fut sa gestion de la fin de course. Certes il n’a pas eu à gérer Albon et sa remontée, mais il n’a pas augmenté son rythme en fin de course pour mettre son équipier à l’abri de sa pénalité, bien au contraire, il a parfaitement saisi l’opportunité de mettre 13 points d’écart entre ce qui sera son seul adversaire cette année. C’est presque deux doublés d’écart, ce n’est pas négligeable.

Hamilton / Albon, round 2… Fight!

Albon et le premier podium, cet amour compliqué. Ils semblent se rapprocher, mais il y a toujours cet élément perturbateur qui vient tout gâcher. Un scénario digne des plus grandes heures du soap opéra mexicain. L’accrochage ruine toutes les chances d’Albon alors que le dépassement était certain. La pénalité pour Hamilton n’est que la conséquence de la perte du pilote Red Bull.

Red Bull deuxième force, oui mais…

Il est indéniable que Red Bull est la deuxième équipe  en terme de performance. Ce premier weekend montre que la performance est  au-dessus du pack « Ferrari/Renault/Mclaren/Racing Point » Mais que le taureau soit prudent, la performance est bien plus proche de ces équipes que des Mercedes. Certes Monsieur Horner pourra compter sur le talent exceptionnel de Max la menace pour chatouiller les Mercedes. Il faudra en plus que la fiabilité soit au rendez-vous. Toujours la faute de Renault, c’est scandaleux!! Plus sérieusement, il va falloir travailler sur la fiabilité. Red Bull parle et se plaint, mais ils sont passés à côté de gros points aujourd’hui. C’est dommage, j’aurais bien aimé voir une petite passe d’arme Verstappen / Hamilton.

Norris, un premier podium sur Twitch.

Celui qui trollait et se marrait pendant les live sur F1 2019 sait quand il faut être sérieux. Il a mis le bleu de chauffe et à rendu une copie extraordinaire. La Mclaren fonctionne bien et il le rend bien. P3 en qualifications, même résultat en course. A chaque fois, il a profité de la pénalité de Lewis. Pourtant son rythme de course n’a jamais semblé au dessus des autres. Préssé par Perez la majorité du temps, Sainz et Leclerc sur le dernier relais. Il finit sa course sur un dépassement osé et brillant et un dernier tour canon, point du record du tour plus le podium pour deux petits dixièmes. Petit Norris est grand.

En associant ce résultat à la cinquième place du solide Sainz (aus second arrêt douteux), Mclaren est second au championnat constructeur avec 26 points.

Un podium miracle pour une Ferrari cata.

La seconde place pour Leclerc tient à la fois du miracle et à la performance solide du garçon. Il a brillament dépassé Perez et Norris sur la fin de course pour assurer ce podium. Mais ce n’est qu’une éclaircie dans le ciel très nuageux des performances de la scuderia.

P7 et P11 aux qualifications, une incapacité à faire mieux que la concurrence directe en course et Vettel pour se décontracter décide de faire un peu d’auto spinner. Beaucoup critiquaient Vettel pour sa capacité à sur piloter, cette nouvelle erreur va leur donner une fois de plus raison. Un petit point pour sauver l’honneur. Comment Ferrari peut remonter la pente avec un calendrier aussi serré?

Racing Point ou la capacité à se saborder.

Le choix d’une « inspiration » de la Mercedes de 2019 est définitivement un bon choix, les performances sont au rendez vous. Malheureusement le weekend ne fut pas optimisé, en voici les raisons. Des qualifications assez moyennes P6 et P9 alors qu’ils ont l’air d’avoir la troisième force du plateau. Le manque de chance de Stroll qui n’a pu finir la course. Son rythme semblait en peu en deçà de Perez. Était ce une prémisse de la casse mécanique? Laissons lui le bénéfice du doute.

Pérez a fait une erreur en rentrant trop vite au stand. La stratégie bancale de Racing Point qui le laisse en piste lors de la seconde voiture de sécurité a achevé sa course. Il n’a pu défendre ses chances et aurait même pu représenter une menace pour les Mercedes. C’est dommage.

Renault presque dans le coup

Ils ont l’air d’être dans le bon wagon, le rythme de course de Ricciardo était clairement au niveau des équipes citées précédemment. Seul la chance l’a privé d’un bon résultat.

Pour Ocon, sa mauvaise qualif et son départ très moyen l’ont contraint à une course difficile. Il a évité les soucis et marque quelques points. C’est positif comme retour, mais il va falloir rapidement s’adapter. Pour le losange il faut confirmer le rythme de début de course de Ricciardo et mettre les ingrédients dans l’ordre pour faciliter le weekend.

Gasly solide, Alpha Tauri dans un no man’s land

Gasly reste dans la continuité de sa fin de saison dernière, solide. Il ne rate pas l’opportunité de prendre quelques beaux points. Il a devancé Kvyat sur l’intégralité du weekend. Ce dernier n’a pas été très chanceux. il se battait lui aussi pour quelques points avant que son pneu n’explose.

En termes de performance, l’équipe semble seule, elle n’est pas au niveau des Renault, Mclaren, Ferrari, mais devance assez largement les mauvais élèves.

Les mauvais points.

Pas d’image pour ces derniers, le weekend ne fut pas de tout repos.

Kimi a eu une conversation assez étrange avec son stand avant son abandon. Alfa sauve sa course grâce à un Giovinazzi bien placé. Néanmoins la monoplace semble aller vite en ligne droite, rien de plus.

Chez Haas, on voulait une voiture rapide, force est de constater que c’est raté. Et ils ont oublié les freins, la boulette! Si les problèmes des années précédentes décident de passer dire bonjour, cela va faire beaucoup pour les deux pilotes.

Pour Willliams, il y a du mieux. Néanmoins, cette première manche donne l’impression que l’équipe ne va se reposer uniquement sur le talent de Russell. Latifi a peut être fini la course, mais il a semblé loin de tout le monde durant cette course. C’est un peu tôt pour juger définitivement le garçon. Peu d’éléments plaident en sa faveur pour le moment mais ne l’enterrons pas trop vite!

Pour conclure

Mercedes peut gagner assez facilement des courses en roulant à 80%. Red Bull est la seconde équipe niveau performance, mais ils semblent très loin.

Ferrari a définitivement une voiture mal née, espérons pour eux que Budapest apporte de meilleures nouvelles, le podium est un miracle. Mclaren est une belle surprise et possède deux pilotes qui s’affirment. Mention spéciale à Norris pour son premier podium. Avec de la régularité, ils peuvent être candidat à la troisième place en fin de saison!

Racing Point a une voiture bien née. A eux d’en exploiter le maximum. L’irrégularité de leurs pilotes leur jouera-t-il des tours? Renault n’est pas loin, mais il va falloir optimiser les weekends. Alpha Tauri peut compter sur des pilotes solides pour prendre des points lorsque c’est possible.

Pour Haas, Alfa et Williams, ce sera une bagarre de tous les instants pour sortir de Q1. Avantage Alfa qui a ouvert son compteur points.

Aucune attente mais un changement drastique de décor pour le grand prix de Styrie! Pour un remake de ce weekend?

Source: Formula1

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 Autriche 2020 Debrief: Bottas devient-il plus filou?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Quand on regarde les caméras embarqué de Vettel, au final son « je suis content d’avoir fait qu’un tête a queue » prend son sens, sur un seul tour à chaque gros freinage le cul partait

Yorgle
Invité

A noter le commentaire de fin de course de Leclerc, qui croyait difficillement à sa P2.
Apparemment la Scuderia est très loin derrière, et elle le sait très bien.

Thibaut Emme
Admin
Mercedes a été un double cran au-dessus des autres à Spielberg, mais ce circuit ne représente pas l’ensemble de la saison. A Mercedes d’engranger les points sur ces deux premiers GP. Cette course fut quand même « bizarre » à regarder (et résumer) car cela ressemblait bcp à une course « à l’ancienne »…..des safety cars qui bouleversent le classement (la dernière qui sort après le passage des Mercedes aurait pu coûter la victoire à Bottas), des casses en veux-tu en voilà, et un podium presque imprévisible même si en soit c’est moins surprenant qu’un Latifi 3e par exemple. Pour la fiabilité, les motoristes… Lire la suite >>
Invité

Ah Maldodano ça promettrait de l’action au moins ! L’âge d’or du safety car

C Ghosn
Invité

C’est quasi acté que ce sera Melonso. ^^

Hervé Smagghe
Invité
Dommage de n’être pas au moins signaler un peu le TRES NET coup de boule du volant, bien volontaire, d’Hamilton sur Albon. Même sur la TV belge, ni le très bon Gaëtan Vigneron, ni son invité ex pilote n’ont seulement signalé cette faute grave.J’ai vu la vidéo 6 fois, et c’est absolument la même faute qui a couté à Schumacher , quand il l’a fait à Villeneuve, tous ses points au CMP et + encore. Idem, puni de partir en dernière position d’un GP de Monaco, en fin de qualif, car il avait sorti et calé volontairement son auto, pour… Lire la suite >>
wpDiscuz