Accueil Jaguar Bolloré : l’ex-patron de Renault prend la tête de JLR

Bolloré : l’ex-patron de Renault prend la tête de JLR

0
31
PARTAGER

La société mère de Jaguar Land Rover, Tata Motors, a nommé Thierry Bolloré – ancien dirigeant de Renault –  au poste de CEO (DG). Vaste défi pour le nouveau patron alors que le constructeur automobile britannique est en pleine tourmente, la crise du coronavirus n’ayant rien arrangé à l’affaire.

Bolloré remplacera Ralf Speth

Pour rappel, Thierry Bolloré a été démis de ses fonctions chez Renault en octobre dernier. Il remplacera Ralf Speth en tant que patron de JLR à partir du 10 septembre prochain. Une information issue d’une annonce de la société faite dans un rapport boursier, via un communiqué officiel.

En janvier dernier, JLR avait annoncé que Ralf Speth prendrait sa retraite en septembre 2020, initialisant le processus de recherche d’un remplaçant.

Speth aura 65 ans en septembre, ce qui l’oblige à prendre sa retraite dans le cadre de la politique d’entreprise de Tata Motors, société mère de JLR. Il deviendra vice-président non exécutif du constructeur.

Période éprouvante selon Bolloré …

« Ce sera mon privilège de diriger cette entreprise fantastique à travers ce qui continue d’être la période la plus éprouvante de notre génération », a déclaré Bolloré dans le communiqué .

Rappelons en effet que la tâche ne sera pas des plus faciles pour l’ex dirigeant de Renault. Le premier semestre 2020 a été semé d’embûches pour JLR. Sévèrement impacté par les importantes perturbations observées sur les ventes en Chine, le plus grand marché automobile du monde, puis par les interruptions des marchés clés en Europe et en Amérique du Nord, suite aux mesures du confinement.

Situation financière risquée pour JLR

En 2019, JLR a réduit les coûts pour faire face à la chute des ventes de diesel, une stratégie l’aidant à enregistrer à nouveau des bénéfices. Mais la crise liée au Covid-19 l’aura conduit à une perte avant impôts de 422 millions de livres (530 millions de dollars) pour l’exercice clos le 31 mars.

Notre avis, par leblogauto.com

Jeu de chaises musicales en ce moment dans le secteur automobile … avec au cœur du cercle : Renault. Une simple coïncidence ? Rappelons en effet que Luca de Meo vient de prendre la tête du groupe automobile français, à la suite de Thierry Bolloré.

Quoiqu’il en soit, il s’agit d’un vaste défi pour les deux dirigeants … les finances des deux constructeurs étant loin d’être en super-formes …

Rappelons enfin que début juillet, le Financial Times faisait état quant à lui d’une short list axée sur des cadres ayant travaillé pour des constructeurs automobiles allemands haut de gamme, poursuivant ainsi – selon le journal – la stratégie de recrutement menée par JLR depuis son rachat par Tata Motors à Ford Motor en 2008.

Speth a été embauché en 2010 après une carrière incluant notamment 20 années chez BMW. Bon nombre des premiers recrutements de cadres provenaient du constructeur automobile allemand, y compris l’ancien chef de la R & D Wolfgang Ziebart et le chef de la fabrication de l’usine BMW de Dingolfing, Wolfgang Stadler. L’actuel directeur commercial de JLR, Felix Braeutigam, a rejoint l’entreprise en 2018 après avoir quitté Porsche.

Sources : Automotive News , Reuters, JLR, Bloomberg

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Bolloré : l’ex-patron de Renault prend la tête de JLR"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Disil
Invité

Bolloré c le même que la voiture électrique ?? Bon vent à jlr !!

zeboss
Invité

non, pas le même…

versdemain
Invité

Période difficile pour JLR … trop tard pour les énormes moteurs thermique, mais trop top pour les énorme moteurs électrique (je voulais dire énorme batterie et réseau de recharge associé).

Le marché est donc aux PHEV qui demandent des chassis et moteurs compatibles avec des investissements qui doivent amortie sur du court terme.

Et dans 5 ans changement de cap, les gros moteurs 100% électriques seront alors devenu la norme dans ce marché.

versdemain
Invité

Les BAM avec leur marché de 2 millions de voitures par an chacun ont eu les moyens de ces investissements.

Mais JLR, n’a pas les volumes suffisants pour faire ces deux pirouettes. Ou alors il lui faut soit ce vendre à un groupe déjà présent sur les gros moteurs phev soit passer un partenariat pour utiliser les gros moteurs phev d’un autre groupe.

Enfin ce n’est que mon avis…

SGL
Invité

JLR aurait besoin de se rapprocher de Stellantis 😉

wizz
Membre

doublon
triplon
quadruplon
quintuplon
décuplon si ça continue, entre DS, Alfa, Maserati, JLR, voire Lancia, puis Talbot tant qu’on y est…

SGL
Invité

Audi Q7, Bentley Bentayga, Lamborghini Urus, Porsche Cayenne ,Volkswagen Touareg… techniquement proche, se concurrencent-ils au point de se cannibaliser ?
Développer des GMP haut de gamme… des nouvelles générations de 6, 8, voire plus… cylindres, avec PHEV et GMP électrique, coûts un budget considérable, énorme surtout qu’ils seront censés être meilleurs des BAM ou des Chinois qui dépensent sans compter.

SGL
Invité

Donc, je continue sur mon principe, est-ce que si, par exemple, les futures Maserati partage à 100 % leurs entrailles avec les Jaguar… Attention avec des réglages spécifiques et tout ce qui se voient totalement différentes.
En quoi cela poserait un problème commercial ?
Parce que pour le partage des coûts, l’avantage est tout simplement énooooooooooooooooorme !
Mais on peut choisir un JLR 100 % JLR qui meure doucement ou au pire qui tombe sous l’escarcelle des Chinois.

wizz
Membre
Audi, Bentley, Lambo, Porsche et VW: aucune de ces marques n’est déficitaire DS, Alfa, Maserati, Lancia, et même JLR : on ne peut pas en dire autant. Il vaut mieux concentrer ses moyens financiers dans une ou au maximum deux marques (dont une semi-premium afin de ratisser large) Stellantis ferait 10 à 15 milliards € de bénéfice chaque année, alors pourquoi pas tenter ses chances sur plusieurs fronts en même temps, avec plusieurs marques mangeant dans la même clientèle. Mais ce n’est pas le cas… Un étudiant fils à papa chirurgien dans une clinique privée à Genève peut se permettre… Lire la suite >>
SGL
Invité

DS, Alfa, Maserati, Lancia, JLR, qu’ont-ils de commun pour faire de la synergie et pouvoir baisser les coûts ?
Italiens, Français, Indiens, dépense un fric fou pour faire des choses équivalentes et souvent parfois moins bien que les BAM…
Car bien sûr, il faut dépenser moins, car l’on n’a pas d’argent pour faire tout au top.
Rien faire…ou la politique « seule » de FCA …et c’est la mort de la société a coup sûr !

SGL
Invité

« Audi, Bentley, Lambo, Porsche et VW: aucune de ces marques n’est déficitaire » bah évidement, ils bénéficient tous de la même banques d’organes, et partent d’emblée avec un boulevard d’avance énorme sur la concurrence, les coûts de la R&D sont de 30 à 50 % inférieure…. Comment peut-on lutter avec un tel avantage en face ?

zeboss
Invité
@wizz : pour comparer il faut quand même penser à juger des situations à un moment similaire, Les marques citées sont en positif, oui, Bugatti bouffe du blé chaque année et je mettrais un bémol sur Bentley qui éponge ses pertes récentes, sommée par VW de se mettre à gagner des sous… Les autres comme Lambo sont tombées comme Bentley dans le Groupe VW parce que en dérive totale et avec un risque certains à moyen terme de disparition. Lambo a fait du don d’organe à Audi, et en retour les bases haut de gamme du groupe partagent leur dessous,… Lire la suite >>
Thomas
Invité

DS n’est pas déficitaire en cette année de Covid, c’est même l’inverse, elle limite bien la casse 😉

greg
Invité
Aucune des marques que tu cites n’ est sur le meme creneau prix et image. Il y a une claire hierarchie. Audi est un premium a dominance sportif. Porsche un sportif access luxury. Bentley le luxe pur, et Lamborghini la performance pure. Pas la meme image, pas la meme clientele, pas la meme histoire, et des prix radicalement differents. Tandis que par exemple Alfa et Jaguar sont en concurrence directe avec un positionnement prix similaire.. Avec l’ arlesienne DS entre les deux. La gamme Lande Rover (pas Range) est aussi en concurrence frontale avec Jeep et a un positionnement prix… Lire la suite >>
SGL
Invité

aguar, LR, DS, Lancia, Maserati, Alfa, ont tous leur propre histoire, et leur personnalité, et même s’ils étaient en concurrence, ils étaient également fortement différents, seul Alfa-Lancia se disputaient parfois les mêmes clients.

SGL
Invité

La synergie de LR + Jeep pourrait être extrêmement fructueuse…

greg
Invité
Ce qui est fascinant avec toi c’ est la maniere obstinee que tu as d’ ignorer tous les elements a charge qui sont les plus importants, pour ne te focaliser que sur le moins essentiel afin d’ appuyer tes propos. Tout en y ajoutant une enormite au milieu en pretendant que DS a « sa propre histoire » (creation purement marketing qui a moins de 10 ans), mettant la marque sans rire au meme rang que Jaguar, Land Rover, Lancia, Maserati et Alfa, des marques qui elles ont plus de 50 ans, voire sont centenaires, et qui ont toutes marquees l’ histoire… Lire la suite >>
SGL
Invité
Rappelle-toi @Greg, il y a déjà des années quand j’évoquais l’éventualité et de l’intérêt d’une fusion entre PSA et FCA. Combien de personnes me critiquaient en disant que j’avais des idées farfelues ? Que disait @Wizz déjà ? Alors je ne pense pas que JLR va se rapprocher de PSA… Pour cause qu’ils sont trop occupés avec la fusion avec FCA + la remise sur rails d’Alfa et Maserati voire éventuellement Lancia. Je dis juste que ça serait bien dans l’intérêt des concerné et de l’Europe. Mais je suis sûr que la planche de salut de JLR sera un rapprochement… Lire la suite >>
SGL
Invité

Maserati… S’ils le veulent…ou du moins s’ils avaient les moyens (l’argent) et pourraient concurrencer Porsche et Ferrari.
Alfa pourrait faire aussi des petites GT ou berlinette, avec 4, 6, 8 cylindres, partagés avec d’autres marques…une DS ?
Mais Jaguar peut refaire de GT moderne aussi !?

zeboss
Invité

@greg : heu, je ne vois pas Land Rover en concurrence avec Jeep : jeep a des faux 4*4 de 4.2m de long (suv), et des Cherokee de près de 5m…. De 25000 (à la louche) à 80000 ou plus…
Land Rover : premier taro >50000.
Comme j’ai écris plus haut, peut être que le but de l’arrivée de Bolloré est de remettre un peu d’accessible dans la gamme.

SGL
Invité

Euh, toutes les marques peuvent…le jour ils sortent un nouveau modèle concurrencer n’importe quelle autre marque.
Personne n’est à l’abri.
Le Jaguar F-Pace, un exemple parmi des centaines, a certainement « piqué » des clients à une autre marque… et pas forcément Land Rover.

wizz
Membre
Avec l’arrivée des batteries modernes, offrant une grande capacité, il est relativement facile de transformer une plateforme classique en PHEV https://www.automobile-propre.com/wp-content/uploads/2019/06/peugeot-batterie-730×522.jpg PSA a casé 50kWh de batterie, en dessous des passagers. A la louche, on pourrait dire que les batteries sous les passagers avant feraient dans les 15kWh. C’est suffisant pour un PHEV. Il faudrait « juste » faire 2 bossages sous les sièges à l’avant pour y mettre une petite batterie Le système IMA de Honda consistait à remplacer le volant d’inertie du moteur thermique par un moteur électrique. De nos jours, pour plus d’efficacité, on intègre le moteur électrique dans… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Je suis toujours admiratif de ce système qui permet à un gars d’être viré d’une entreprise > donc il est mauvais …
…et de se faire embaucher par un concurrent pour un meilleur poste > donc il est bon.

wizz
Membre

il a aussi, surtout servi de fusible…

gigi4lm
Invité

Oui, dans ce cas précis. Il fallait « déCarlosGhosnniser » Renault.
Mais ma remarque était d’ordre plus général.

Klogul
Invité

non il etait nul mais il a vecu dans l. ombre de carlos… mais bon il n a pas tenu longtemps apres que Carlitos tombe

greg
Invité

On peut aussi utiliser l’ argument suivant: toujours admiratif de ce systeme qui permet aux talents d’ aller se vendre ailleur parce que l’ employeur tricolore fait passer la politique avant les competences.

zeboss
Invité

@gigi : qui dit qu’il était mauvais ?
Peut être tout simplement à l’inverse du sens décidé par l’entreprise, en même temps il semblerait que le staff issu des années CG a pris une claque.
Si Tavares était resté chez Renault, il est probable qu’il aurait lui aussi pris la porte, était il mauvais ????

Scal
Invité

Il va pouvoir se faire plaisir au niveau de la voiture de fonction !

greg
Invité

Ils prennent comme CEO un homme avec zero experience dans les produits premium?
Etrange comme choix.

zeboss
Invité
Peut être que les autres candidats, semblent ils tous moulés à la mode Germanique n’aient pas eu d’idées de projets un peu décalés ? Tout le monde sait que faire de la politique prémium à la sauce Allemande ne marche que pour les marques Allemandes ou détenues par un groupe Allemand (RR & Bentley par exemple). Land Rover avait une base populaire à une époque ancienne, aujourd’hui le nouveau Defender n’est plus accessible du tout, à plus de 50000 boules, sans compter les malus et autres taxes variées, les bestioles seront plus souvent sur les Champs Élysées que dans les… Lire la suite >>
wpDiscuz