Accueil Renault Renault : il faut accepter des restructurations selon Agnès Pannier-Runacher

Renault : il faut accepter des restructurations selon Agnès Pannier-Runacher

0
68
PARTAGER

La secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher a estimé mercredi que l’on devait accepter que des restructurations aient lieu chez Renault.

Des propos  quelques peu inquiétants qui interviennent alors que le constructeur automobile – dans la tourmente engendrée par la crise du secteur et l’impact  du coronavirus – va bénéficier d’un prêt garanti par l’Etat de 5 milliards d’euros.

Renault face à l’une des plus graves crises de son histoire

« Nous accompagnons Renault dans une des plus graves crises de son histoire, et pour ce faire, il faut accepter qu’il y ait une partie de restructurations », a déclaré au micro de France Inter la secrétaire d’Etat à l’Economie.

Des postes supprimés mais les emplois  préservés

« Ce sont des postes qui sont supprimés, c’est pas des personnes qui partent, c’est pas des personnes qui sont mises au chômage du jour au lendemain », a  précisé Agnès Pannier-Runacher.

« J’ai été trop marquée dans ma jeunesse par les suppressions d’emploi dans la sidérurgie, le textile, où on commençait par dire +il ne va rien se passer+ et finalement on regardait partir des pans entiers de l’économie », a rappelé la secrétaire d’Etat.

Ping-pong entre Renault et l’Etat sur l’engagement de 0 licenciement

Interrogée pour savoir si le gouvernement prenait l’engagement qu’il n’y aurait pas de licenciements secs chez Renault, comme l’a promis son président Jean-Dominique Senard, Mme Pannier-Runacher a déclaré: « Surtout, je lui renvoie cet engagement ».

« Nous l’avons poussé dans ses retranchements et nous avons poussé Renault pour qu’il reconsidère de manière très claire par exemple la question de Maubeuge », a-t-elle ajouté.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’est félicité mardi d’avoir obtenu la préservation de l’emploi et des capacités industrielles sur le site de Maubeuge (Nord), menacé de fusion avec celui de Douai.

Suppression de 15 000 emplois  dans le monde

En difficulté financière et victime de l’effondrement du marché automobile, Renault avait annoncé vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, avec des départs volontaires et sans licenciements, dans le cadre d’un plan d’économie jusqu’en 2023.

Sur les 14 sites industriels de Renault dans l’Hexagone, un seul est définitivement voué à la fermeture, celui de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) dont les salariés ont fait grève mardi contre le transfert de l’activité de recyclage prévu vers Flins (Yvelines).

Notre avis, par le blogauto.com

Des  propos de plus en plus troublants émanent du gouvernement et de Renault ces dernières heures …

S’exprimant sur le sort qui pourrait être réservé à la Fonderie de Bretagne,  Jean-Dominique Senard, patron du constructeur  a en effet évoqué une  « cession » de l’usine située à Caudan (Morbihan).  Enfonçant même le clou, en ajoutant que le site  n’avait pas « vocation » à rester au sein du groupe automobile. Et ce, alors même qu’il semblait acté vendredi que l’usine ne fermerait pas.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

68 Commentaires sur "Renault : il faut accepter des restructurations selon Agnès Pannier-Runacher"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

En tout cas, les mesures sont extrêmement bien appréciées par la bourse… +30 % en 10 jours comme une entreprise plein d’avenir ! 😉

panama
Invité

Ca veut juste dire que les mesures sont bonnes. Le Marché ne se trompe jamais, c’est bien connu.

bzep
Invité

… MDR !

Thomas
Invité

Si l’on se fit à la bourse, la fusion PSA FCA fait faillite dès 2022 😀

Retrouvé le retour
Invité

Non society of Dongfeng 🥢🥢🥢🥢🥢🥢🥢🥢🥢

Retrouvé le retour
Invité

Bravo les Anglais, ça c’est de l’humour à la sauce Hitchcock !! 👍👍👍👍🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦🐦

bzep
Invité

Effectivement, je pense que c’est une entreprise pleine d’avenir hors mis le jugement de la bourse bien entendu !

nouh
Invité
Dans un pays où le tissu industriel est moribond car hyper-centré sur l’automobile et l’aéronautique, pas facile de faire des restructurations sereinement….. Et cela perdure depuis plus de 30 ans!!! Notre pays hyper-centralisé, avec un président roi depuis la 5ème république et donc une assemblée qui décide de tout à Paris, sur TOUT, sans souvent, hélas n’y rien connaitre. Hôpitaux, services de santé, médicaments et généralistes, Automobile, transports SNCF, TGV, Air France, énergie avec Enedis et nos Centrales Nucléaires, maintenance et l’incapacité de chiffrer un démantèlement ou de construire un EPR, etc……… Cette crise du Covid-19 est un formidable révélateur… Lire la suite >>
zeboss
Invité
Dans un pays qui fait de la négociation sociale une marche arrière à chaque fois, les différents gvt n’ont fait que reculer face à la CGT, la FNSEA entre autre, au maintient dans le giron public de structures strictement déficitaires SNCF Hopitaux et quand on veut réformer on a la France rance gilet jaune enfoncée dans un dogmatisme conservateur caricatural… Moi je veux bien qu’on prenne la Suède ou l’Allemagne comme référence, encore que, mais alors il faut faire pareil, pas de smic dans l’industrie manufacturière, privatisations des transports ferrés, libéralisation des dits transports, passage en gestion privée de la… Lire la suite >>
ema
Invité

@ zeboss : +1000
à la place du gouvernement, j’aurais la forte tentation de dire : « vous avez la solution, démerdez vous, voila les clefs, on part en vacances » !

bzep
Invité

Vos arguments sombrent dans la conversation de comptoir: dommage. On part d’un point A pour arriver à un point Z en oubliant le point de départ et en passant par les crues de rivières, le carburant, l’Alsace, le Limousin, la FNSEA, la SNCF… ! Faut être courageux pour supporter de telles ambiguïtés sans péter un plomb (pour reprendre votre conclusion !). Bien le bonjour au café du coin.

greg
Invité
Comme d’ hab, beaucoup de mensonges et de contre-verites des qu’ il est question de l’ Allemagne…. « pas de smic dans l’industrie manufacturière » Cette obsession du SMIC est typiquement francaise. A te lire sans SMIC, ce serait Germinal . Pourtant rien n’ est plus faux. Et le fameux SMIC est partout en Allemagne, pas de derogations selon l’ industrie. « privatisations des transports ferrés » Oui et ? En quoi c’ est mal ? Le transport reste moins cher qu’ en France, et ils font des benefices. « libéralisation des dits transports » Pareil, quel est le soucis ? des regions delaissees ont de… Lire la suite >>
zeboss
Invité
@greg : je pense que tu n’a pas (comme d’hab) compris la moitié du sens de mon post mais c’est une habitude.. Quand je dis « on compare » c’est dans le sens qu’il faut aller au bout donc on ne fait pas un scandale parce que la Sncf deviendrait privée comme la DB ou plutôt comme comme DB (Die Bahn et non plus Deutsch-bahn)… La santé est peut être public mais assurée en grande partie par les médecins (au demeurant libéraux, non ?) et les hôpitaux (gérés par 3 groupes pour 70% des sites). Donc me traiter de menteur ça te… Lire la suite >>
zeboss
Invité
NDLR : quand au smic il a été imposé en Allemagne mais beaucoup d’entreprises ne le respecte pas, en particulier dans les abattoirs où des Polonais des Roumains gagnent 5€ de l’heure, ce qui rend nos abattoirs non compétitifs. Fait un tour à Kerméné et causes en des abattoirs allemands qui n’étaient rien il y a 15 ans… L’industrie mécanique est protégée par les accords passés en particulier avec IG-Metall depuis des lustres. (Ce qui rend VW la marque la moins rentable de tout le groupe par rapport à Skoda ou Seat…). Donc quand je lis nouh qui nous compare… Lire la suite >>
SGL
Invité

Que les pays Européens se gavent de nos faiblesses de notre libre-échange économique passe encore (cela fait du nivellement par le haut pour l’Europe entière), mais quand cela passe par de la concurrence asiatique qui ne respecte RIEN est totalement insupportable.

SGL
Invité

Cela me rappelle la crise des missiles en Europe au Mitterrand disait très justement : « Les pacifistes sont à l’Ouest, et les missiles sont à l’Est. »
Là, nous avons la CGT et les GJ …les Chinois ont les esclaves qui bossent sans broncher.

miké
Invité

ah si seulement on pouvait reduire les cons (comme toi) en esclavage, on y gagnerai

C Ghosn
Invité

Le Luxembourg est devant la Belgique avec 40€ mais loin derriere le Danemark.

Apres si je vous dis combien gagne un ouvrier ici et le salaire minimum, vas y avoir un gros afflux de futur frontalier.

zeboss
Invité

@CG : encore une fois quelqu’un qui s’arrête sur des mots mais pas sur l’ensemble du post : je parlais de l’industrie en général, le Luxembourg est au pinacle, mais surtout grâce à finance. Le reste est lié au niveau de vie.
Même si globalement le revenu horaire est différent du cout horaire (salaire + charges + taxes diverses + CP).

C Ghosn
Invité

40€ est le cout horaire de l’industrie au grand duché l’ami. Et non d’autre secteurs comme la finance.

Réfuter tête baissé c est bien , encore faut il prendre le temps d’analyser correctement les chiffres. Google peut aider parfois, y a meme des sites specialisés. Si si c’est vrai.

Retrouvé le retour
Invité

Une société privée qui spolié ses actionnaires n’est pas mieux qu’une société publique qui vide les caisses de l’état !!

Retrouvé le retour
Invité

Monsieur est départementalo abolitionniste ? Certainement pour donner l’indépendance directement à certains !! Réfléchir un peu plus loin que ses fosses nasales !!

bzep
Invité

En ce qui concerne les bus camions tracteurs on a toujours demandé à Renault de sauver les canards boiteux, vous oubliez de le dire ! Mais bon, je ne suis pas étonné du manque d’informations de votre part sans doute.

zeboss
Invité
Pour les camions tracteurs etc etc… c’est plus compliqué. Renault avait dans son giron Saviem, Renault agriculture… Les différents PDG d’alors étaient nommé par le PR (oui je sais pas officiellement) et devaient faire avec les directives… Goutant plus ou moins à la diversité des productions certaines ont été mis au placard de la R&D assez vite, les Tracteurs Agricoles n’utilisaient plus de moteurs Saviem depuis des lustres mais des moteurs allemands pour la plupart, des bv aussi. Bref un assemblage. Le rachat de Berliet a donné RVI, cédée en partie à Volvo Truck (‘alors devenue autonome de Volvo cars)… Lire la suite >>
wizz
Membre

un petit détail

lors de la fusion volvo (truck) – renault (truck), Bruxelles a imposé des conditions antitrust, forçant renault à céder sa branche autobus à iveco, avec qui il avait une coopération (iribus)

bzep
Invité

Moribond ! Qu’est ce qu’il ne faut pas lire !

Retrouvé le retour
Invité

On a vu pire dans l’autre hémisphère avec de faux Mercedes façon Caio!! 🇧🇷🇧🇷🇧🇷🇧🇷🇧🇷🇧🇷🇧🇷🇧🇷

Klogul
Invité

Un management gere comme un poulet sans tete…

Scal
Invité

Et donc, chaque fois qu’un quidam donnera un avis hautement éclairé sur la situation de Renault, on aura droit à un article ?

Thibaut Emme
Admin

Un quidam ? C’est quand même une secrétaire d’état chargée du dossier avec le ministre Bruno Le Maire.
On entend quand même arriver le discours sur la nécessité des « restructurations » ou des « suppressions de poste »…des euphémismes pour parler de suppressions d’emploi.
Car si le groupe Renault met tout en oeuvre pour ne pas avoir de licenciement sec, cela reste un emploi en moins.

On a là un service avant-vente.

miké
Invité

non c’est un pantin.

ema
Invité

@scal : Agnès Pannier-Runacher n’est pas vraiment un quidam. Cela étant, je comprends votre remarque (et la partage)

bzep
Invité

Et alors, je ne vois pas en quoi ce ne serait pas normal ! Vous n’êtes pas obligé de tout lire !

zafira500
Invité

@Scal.
Elle s’est surtout fait connaître pour ses polémique. Elle a notamment dit que la retraite par capitalisation, en France, serait « une boîte de Smarties » pour BlacRock. Ou que durant la pandémie de Covd-19, c’est le bon moment pour faire des bonnes affaires. Bref, c’est visiblement plus une affairiste qu’une secrétaire d’Etat (et tout le toutim qui va avec).

Thomas
Invité

Par contre lorsque Fiat et Peugeot ont fait part de leur intention de fusionner, Agnès a soutenu à fond le projet au micro de BFM TV 🙂

zafira500
Invité

@Thomas.
Ben oui, ses copains les actionnaires ont beaucoup à y gagner. 😉

Retrouvé le retour
Invité

C’était avant !!!

LT333
Invité

Elle a honte de rien.
Des gens qui vont peut être se suicider, se séparer, ne plus vivre.
Il faut accepter?

zeboss
Invité

le covid tu en fais quoi ?
Si 2019 avait été une année faste les résultats seraient sans doute moins contraignants, mais là pas de bol.
Personnellement j’ai fais une très bonne année 2019 et un super début 2020, et je vis avec un CA proche de 0000€.
La même chose début 2018 et je serais déjà obligé de trouver du boulot hors de mon activité… Voir vendre la maison etc etc…
Le fatalisme n’existe sans doute plus dans notre société…
je viens de perdre toutes mes économies en moins de 2 mois, alors suicide, divorce mourir ?

michozi
Invité

Ah le covid… ben c’est balo ca… vraiment pas de bol, il va falloir se sacrifier… C’est con on etait a ca de peter les scores et d’augmenter tout le monde, le chomage allait disparaitre… on a vraiment pas de chance.

koko
Invité

Renault, c’est comme une montgolfière.
Pour décoller, il faut lâcher du lest.

SGL
Invité

Ou comme un Zeppelin… Pourvu que ce soit de l’hélium et pas de l’hydrogène !

michozi
Invité

Ou comme une machine a laver, pour quelle tourne mieux il faut enlever du linge.

zafira500
Invité

@LT333
« Des gens qui vont peut être se suicider, se séparer, ne plus vivre. »
C’est le cadet de ses soucis.

wpDiscuz