Accueil Dépêches Renault: 1.500 des emplois supprimés en France concerneront l’ingénierie

Renault: 1.500 des emplois supprimés en France concerneront l’ingénierie

0
7
PARTAGER
Renault Technocentre

Le groupe Renault a indiqué que sur les 4.600 suppressions d’emplois prévues sur ses sites en France, 1.500 concerneraient l’ingénierie, a-t-on appris de sources concordantes mardi, alors que se tenait un comité central social et économique (CCSE).

Le constructeur automobile veut aussi supprimer en France 2.100 emplois dans ses activités de production et 1.000 postes dans les fonctions support. Ces suppressions d’emplois doivent être réalisées via des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires.

La direction précisait mardi au CCSE son plan d’économies de deux milliards d’euros sur trois ans, dévoilé fin mai, qui prévoit au total 15.000 suppressions d’emplois dans le monde.

Actuellement, le groupe Renault compte 48.000 salariés en France, dont 17.300 à la production, 8.900 dans l’ingénierie et 6.600 dans les fonctions support. Le reste des emplois est distribué au sein de filiales, notamment le réseau commercial (Renault Retail Group, RRG) et l’activité bancaire RCI Bank.

Avant l’ouverture du CCSE, la CFDT Renault (2e syndicat du groupe) avait dénoncé « un plan de réduction programmée de la production française ». Elle avait dit soutenir « dès aujourd’hui toutes les démarches d’expertises, qui seront nécessaires sur tous les sites concernés par ce dossier, c’est-à-dire tous les sites de Renault et ses filiales ».

Par AFP
Illustration : Renault

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Renault: 1.500 des emplois supprimés en France concerneront l’ingénierie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

CA sent le sapin, ….. ouais je radote un peu

michozi
Invité

La phrase ultime en 2020: « J’ai postulé chez Renault »

panama
Invité

C’est sûr qu’ils vont faire des économies dans la R&D des groupes motopropulseurs ! Concevoir un moteur essence dépollué est autrement plus difficile et long qu’un simple moteur électrique.

Klogul
Invité

on voit le manque de connaissance du sujet… il suffot de voir vw et leur id3 c est rempli de bug et aucun constructeur n est a l abri

lym
Invité

Après Billancourt, Renault à le sens de la rime dans ses localisations et de l’histoire qui se répète.

Je pronostique bientôt ce slogan de manif:
« Il ne faut pas désespérer Guyancourt! »…

darkargos
Invité
Renault fait juste comme PSA, Tavares l’élève de Ghosn a désormais dépassé le maître, pour rappel le centre R&D de Kenitra au Maroc devrait à terme accueillir 1 500 ingénieurs marocains bien moins chers que ceux de Vélizy et Poissy, en Allemagne, les ingénieurs de Opel sont priés de se reconvertir chez Segula en prestataires, avec biensûr beaucoup moins d’avantages et de sécurité de l’emploi, Vincent Cobée encense dans ses interview à l’Argus le développement et la production des futurs Citroen en Inde, en ne fermant aucune porte mais en faisant de gros sous entendus que ces mêmes voitures seront… Lire la suite >>
Allegra
Invité

Bienvenu dans l’automobile française en fait… Mais en ce qui concerne PSA, la situation va encore évoluer si le mariage avec FCA se fait bien comme prévu. J’imagine mal un groupe comme celui-là avoir des centres de R&D en doublon.

wpDiscuz