Accueil Mitsubishi Mitsubishi annonce qu’il pourrait réduire la voilure aux USA

Mitsubishi annonce qu’il pourrait réduire la voilure aux USA

0
7
PARTAGER

Mitsubishi pourrait réduire la voilure aux Etats-Unis. Selon le PDG du constructeur, Takao Kato, la nouvelle stratégie du groupe automobile japonais devrait moins se concentrer sur les gigantesques marchés mondiaux où la marque n’est qu’une entreprise parmi tant d’autres. Comprenez : région où la concurrence est féroce, et où Mitsubishi ne détient qu’une faible part de marché.

Mitsubishi veut stopper ses activités sur les méga-marchés

S’adressant aux investisseurs lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de Mitsubishi la semaine dernière, Takao Kato a déclaré que le constructeur arrêterait ses activités dans des méga-marchés comme l’Europe et la Chine. S’il n’a certes pas mentionné explicitement l’Amérique du Nord ou les États-Unis, Mitsubishi a confirmé à la suite qu’il considérait les USA comme un méga-marché.

Le nouveau plan de l’entreprise se dénomme « Selection and Concentration » . Dans le cadre du précédent plan d’affaires de Mitsubishi, Drive for Growth (En Route vers la Croissance), le constructeur automobile avait pourtant spécifiquement désigné l’Amérique du Nord et la Chine comme deux régions sur lesquelles il cherchait à se focaliser.

Méga-marchés : croissance en volume mais profits insuffisants

« Même si nous avons augmenté le volume des ventes dans les méga-marchés, nous n’avons pas encore atteint le niveau de profit que nous attendions », a déclaré Takao Kato. Ajoutant que le constructeur avait pour objectif d’accroître ses ventes dans les régions où il peut offrir ses « produits de base ». Ajoutant explicitement : « nous allons progressivement réduire notre engagement sur les méga-marchés. »

Mitsubishi met la gomme en Asie du Sud-Est et Océanie

Mitsubishi avait déjà annoncé son intention de mettre les bouchées doubles dans les régions où le constructeur affiche un certain élan, comme l’Asie du Sud-Est et l’Océanie. Il attribuera également davantage de ressources de R & D vers les types de véhicules qui y sont populaires, tels que pickups, SUV et les vans de transport de personnes.

Dans le cadre d’un nouveau plan visant à éviter les chevauchements régionaux entre les partenaires de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Nissan prendra le lead aux États-Unis et en Chine, tandis que Renault sera le fer de lance des activités de l’Alliance en Europe. Mitsubishi sera quant à lui responsable du secteur Asie du Sud-Est et Océanie.

Baisse des ventes en Amérique du Nord

Au cours de l’exercice fiscal clos le 31 mars, le volume de ventes de Mitsubishi en Amérique du Nord a chuté de 8%, s’établissant à 160 000 véhicules, tandis que son volume en Europe a diminué de 9% à 215 000 véhicules.
Aux États-Unis, les ventes de Mitsubishi ont augmenté de 2,5% pour atteindre 121 046 véhicules en 2019. Mais le nombre d’unités vendues ont été moindres que celles enregistrées par le constructeur de véhicules électriques Tesla.

Notre avis, par leblogauto.com

La stratégie de Mitsubishi semble assez clair : arrêter de vendre sur des mega marchés, où la concurrence et le contexte imposent de vendre des véhicules comme des produits de masse.

Or, ceci n’offre pas la possibilité de mettre en avant spécificités et originalité des véhicules tout en obligeant le constructeur à s’aligner au niveau prix. Ce qui au final réduit sa marge. Sans compter sur le fait que de telles « pratiques » écornent au passage qualité et image de marge

Sources : Mitsubishi, Reuters

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Mitsubishi annonce qu’il pourrait réduire la voilure aux USA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
retrouvé le retour
Invité
Océanie ? « Combien de divisions »? Franchement pour survivre ça va être compliqué pour tous Australie marché 25 millions NZ 5 millions . Ceci dit la NZ vend du veau, du bœuf, de la vache de réforme, du lait, du gigot maigre (élevé sans loups) et quelques pattes de poule. L’Australie indem, en plus on y chasse le chameau, le cheval, revenus à l’état sauvage et le kangourou pour faire des boîtes pour chat et chien. On donne aussi dans l’exploitation du Charbon à fond. On connaît le client et fournisseurs principal. Ses ressortissants auront toujours droit à un passage spécifique… Lire la suite >>
Rakihoney92
Invité

Sortir de l’Europe et la Chine?! C’est radical!!!
Ces 2 marchés représentent presque un tiers des volumes de la marque.
Et même s’il y a du terrain perdu à regagner au Japon, ça ne compensera pas.
Et Toyota, avec 50% du marché, sera difficile à déloger d’Indonésie.
Mais au moins c’est un vrai choix.
Et cela peut traduire concrètement que l’alliance est en train de fonctionner en arrêtant de se tirer dans les pattes.

mps
Invité

Saab, Chevrolet, Dodge, Chrysler, Lancia, Lada, Rover, Infinity dernièrement…maintenant Mitsubishi. Subaru qui ce pause la question depuis plusieurs années…Alfa Romeo que tout le monde prédit la fin… l’hexagone a perdu beaucoup de constructeur ces dernière années.

belphegor
Invité

Et le remplaçant du légendaire Mitsubishi Pajero sur la base de l’actuel Nissan Patrol ? On le verra enfin quand ?

Tesla
Invité

Mitsubishi pourrait aussi se concentrer sur les 4×4, en devenant le spécialiste de ce segment pour l’Alliance.
Je parle des 4×4 purs et durs.
Le Pajero avait une excellente image autrefois.

Mitsu pourrait développer toute une gamme de 4×4 (en commençant par un modèle équivalent au Jimny) et en vendre certains dans des concessions Nissan ou Renault (Amérique/Europe/Afrique).

Rakihoney92
Invité

Oui, un Mitsubishi Pajero Mini qui pourrait avoir un cousin Lada Niva, au moins pour la version 3 portes

wpDiscuz