Accueil Dépêches Le marché automobile européen devrait subir une chute historique de 25% en...

Le marché automobile européen devrait subir une chute historique de 25% en 2020

0
3
PARTAGER
ACEA EU Sales Forecast

Le marché automobile européen devrait enregistrer en 2020 une chute historique de 25% en raison de la crise sanitaire, ont annoncé mardi les constructeurs dans un communiqué.

Les immatriculations de voitures neuves dans l’Union européenne (donc hors Royaume-Uni) devraient passer de 12,8 millions d’unités en 2019 à 9,6 millions cette année, selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

Il s’agira du premier recul du marché européen après six années consécutives de croissance. Si un recul était déjà anticipé en début d’année, son ampleur a été radicalement revue à la hausse en raison de la pandémie de Covid-19 qui a paralysé le commerce et les usines automobiles au printemps.

Fin janvier, l’ACEA, qui regroupe 16 constructeurs actifs en Europe, tablait sur un recul limité à -2%.

A fin mai, le marché automobile européen était en recul de 41,5% comparé aux cinq premiers mois de l’année dernière.

La prévision 2020 « représente le plus faible volume de ventes de voitures neuves depuis 2013, un point bas qui avait alors été atteint après six années de baisse dans le sillage de la crise financière de 2008-09 », mais en pourcentage cette chute est « la plus forte jamais connue par le secteur automobile en Europe », a souligné l’ACEA.

Par AFP
Illustration ACEA

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le marché automobile européen devrait subir une chute historique de 25% en 2020"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Le marché automobile européen devrait subir une chute historique de 25% en 2020 !?
Un peu de décroissance, cela ne fait pas de mal, sauf que là, c’est violent… trop violent.
Mais un peu de protectionnisme ne fait pas de mal non-plus.
Le consommer « local » peut marcher à l’échelle de l’Europe… enfin il faut tous les pays Européens jouent le jeu.
Exemple pour la 5G , faire une préférence pour Nokia … même s’ils sont mauvais et cher serait un bon signal.
Si tous les pays européens réagissaient de la même façon, civile et militaire, une croissance « interne » serait possible !

retrouvé le retour
Invité

Exact nous avons tout intérêt à former un ensemble qui sera alors le second du monde. Il nous faudra déjà trouver des éléments de convergence. Pour Nokia c’est déjà cuit. Nous avons un énorme retard et cela est visible actuellement par les licenciements prévus en France.

SGL
Invité

Décidément @ retrouvé le retour, c’est sympa quand vous avez trouvé le décodeur, je prends du plaisir à vous lire ! 🙂

wpDiscuz