Accueil Greatwall L’Inde bloque l’investissement chinois dans le secteur auto

L’Inde bloque l’investissement chinois dans le secteur auto

0
10
PARTAGER

Conséquences des tensions entre l’ Inde et la Chine. Le gouvernement de l’Etat indien du Maharashtra vient de suspendre trois investissements récemment annoncés par des entreprises chinoises. Une décision qui intervient dans le cadre du conflit qui oppose les deux protagonistes au sujet de la vallée de Galwan à Ladakh. le constructeur chinois Great Wall est particulièrement impacté.

L’Inde suspend trois investissements chinois

À la suite de la récente confrontation entre les troupes indiennes et chinoises dans la vallée de Galwan au Ladakh, le gouvernement du Maharashtra a suspendu trois investissements chinois récemment annoncés, notamment ceux de Great Wall, BeiqiFoton et Hengli Engineering.
Pour rappel, l’Etat indien du Maharashtra est surtout connu pour sa capitale dynamique, Mumbai (anciennement Bombay).

L’investissement de Great Wall suspendu

L’un des investissements majeurs dans le secteur automobile devait provenir de Great Wall Motors, qui a annoncé  un investissement de 37 millions de roupies pour l’installation de son usine dans la ville de Talegaon, dans le district de Pune. Son projet impliquant l’embauche de 2042 personnes.

En janvier 2020, Great Wall Motors avait signé un accord avec General Motors pour acquérir l’usine de fabrication de GM India à Talegaon. La cérémonie de signature du protocole d’accord avait eu lieu en présence du président de GWM India, James Yang, et de son directeur général Parker Shi.

Ce dernier avait alors déclaré que le site serait une usine hautement automatisée, dotée d’une technologie robotique avancée intégrée dans de nombreux processus de production. Ajoutant que globalement, le constructeur envisageait d’investir un milliard de dollars US en Inde de manière progressive. Avec pour objectifs de fabriquer des produits intelligents et haut de gamme de classe mondiale, d’implanter un centre de R&D, de créer une chaîne d’approvisionnement et de fournir des emplois à plus de 3 000 personnes.

D’autres projets du secteur automobile gelés en Inde

Le deuxième investissement majeur devait provenir de la société de fabrication d’autocars basée à Haryana, PMI Electro Mobility Solution, avec son partenaire chinois BeiqiFoton Motor, en vue d’installer une usine de fabrication d’autobus électriques à Talegaon d’une valeur de 10000 millions de de roupies et créer 1500 emplois.

Le troisième est celui du fabricant d’équipements hydrauliques Hengli Engineering, qui prévoyait d’investir 2500 millions de roupies dans une installation à Chakan, dans le district de Pune.

Ces trois projets constituent globalement un investissement de 50,20 millions de roupies (0,59 millions d’euros). Ils font partie des 12 protocoles d’accord, d’une valeur de 160, 300 milliards de roupies (1,87 milliards d’euros), signés par le gouvernement de l’État dans le cadre du programme «  Magnetic Maharashtra 2.0  », qui a débuté le 15 juin.

Notre avis, par leblogauto.com

Mauvaise passe pour Great Wall. Lequel avait annoncé dernier faire son entrée sur le marché indien avec un plan d’investissement de 1 milliard de dollars.

L’entrée en Inde devait intervenir à un moment où l’économie et l’industrie automobile chinoises enregistrent leurs baisses les plus marquées depuis des décennies et où les constructeurs automobiles locaux se tournent vers l’étranger pour réduire les risques et alimenter la croissance.

Les tensions entre les deux pays en auront décidé autrement.

Reste qu’il s’agit d’une importante déconvenue pour Great Wall. L’Inde est deuxième marché majeur du constructeur automobile chinois à l’heure actuelle après la Russie, portant sa présence mondiale à environ 60 pays.

Le constructeur cherche à établir deux marques en Inde : Haval et GWM EV. Alors que le premier devrait concerner tous les types de SUV, la marque GWM EV devrait commercialiser des véhicules électriques non SUV.

Sources : Autocarindia, Great Wall, economictimes.indiatimes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "L’Inde bloque l’investissement chinois dans le secteur auto"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
retrouvé le retour
Invité

Bientôt des Tata partout dans nos banlieues ?

Nico
Invité

Les Indiens seraient ils plus courageux que nous Européens?

SGL
Invité

Oui, c’est sûr, mais les différents Chine Inde ne datent pas d’hier.
…vers les années 60, la Chine aide le pire ennemi de l’Inde d’une part et l’Inde est potentiellement le futur plus grand concurrent de la Chine.
Dans de nombreux domaines, l’Inde n’a que quelques années de retard sur la Chine.
C’est certain que l’Inde a bien plus conscient que nous (Européen) du risque de la dépendance du tout Made in China, même avant la crise du covid-19 qui a fait prendre (un peu) de notre dépendance trop prononcée.

wizz
Membre

L’Inde parle d’une voix

Chez les Européens, c’est chacun pour soi si ça lui permettrait de tirer la couverture vers lui.

Par exemple, lors de l’évènement de Tienamen, l’UE avait prononcé des « trucs » contre la Chine, genre c’est pas bien d’oppression, etc….mais rien d’extraordinaire. La France, au lendemain du bi-centenaire de la Révolution, avait ouverte sa gueule bien grande….pendant que ce fut presque le grand silence chez les autres pays de l’UE qui se gardait de froisser ce grand pays de 1 milliard d’habitants dont tout était à équiper (usines, machines, infrastructures….)

SGL
Invité

Oui @Wizz
L’Europe est un terrain de jeu pour les Chinois… comme la Chine au XIXe siècle.

Jdg
Invité

+1 l’Inde = 1 gouvernement. l’UE = 27 gouvernements jamais d’accord entre eux

ddd
Invité

D’un coté l’Inde renonce à plus de 2000 emplois

Jdg
Invité

Eux ils ont tout compris

robert
Invité

Des chars leclerc sont en pannes ; certains microprocesseurs fabriqué en chine sont attendus. Conséquence du libéralisme et antipatriotisme des industriels . Le fric avant tout . Responsable , mais pas coupable . Toi pour un connerie t’es viré.

Invité

J’ai bien lu ? On parle d’un investissement total de 50 millions de roupies, soit 0,59 million d’Euros, soit 590 000 Euros ????? Le prix d’un petit appart dans Paris ?

wpDiscuz