Accueil F1 F1 : Renault reste, Williams prêt à vendre !

F1 : Renault reste, Williams prêt à vendre !

0
26
PARTAGER
Renault

Les spéculations allaient bon train depuis que l’on connaissait l’imminence d’un plan d’économies drastique décidé par Renault, plongé dans une situation financière très compliquée, mais le projet F1 continue bel et bien. Très récemment encore, les rumeurs évoquaient un rachat de Renault F1 Team par l’oligarque et milliardaire russe Dmitry Mazepin, qui rêve de placer en F1 son rejeton. Ironie de l’histoire, l’ancien partenaire glorieux de Renault, Williams, pourrait passer à la trappe.

Coupes drastiques

En attente du plan d’aide massif que promet l’état, Renault pour sa part vient de présenter un programme d’économies de plus de 2 milliards d’euros, étalé sur plusieurs années, qui va se traduire par une réorganisation de son appareil productif et la suppression de 15000 emplois, dont 4600 en France, parmi lesquels 1500 affecteront le Technocentre de Guyancourt. Mais l’écurie de F1 ne disparaît pas. « Nous avons dit publiquement et nous confirmons que nous restons engagés en Formule 1, a précisé Clotilde Delbos, directrice général de Renault par intérim, citée par l’AFP. « L’annonce d’une nouvelle réglementation sur le plafonnement des dépenses est très bonne pour nous car nous devrons moins investir dans cette discipline que certains de nos concurrents qui dépensent beaucoup d’argent. Donc nous sommes et restons en F1. »

La réforme salutaire de la F1

Les planètes semblaient ne plus s’aligner : une saison 2019 ratée, le camouflet du départ de Ricciardo, recruté à prix d’or, les déboires « volant en escadrille » pour le losange, etc. Mais le plafond budgétaire, auquel la crise de coronavirus a mis un coup de rabot supplémentaire, passant de 175 à 145 millions d’euros pour 2021 (et 135 millions d’ici 2023), conjugué au système de handicap au développement – le tout ayant été validé par la FIA –  a positivement pesé dans la balance. Renault le rappelait mercredi, après la validation du plan de réduction des coûts par les écuries et Liberty Media : « Renault F1 Team se félicite de l’adoption du nouveau règlement par le Conseil Mondial du Sport Automobile, qui constitue des réponses responsables et appropriées aux défis à court et long terme de la Formule 1. » précisait ainsi le constructeur mercredi dernier.

Qui avec Esteban ?

Reste maintenant pour Renault une tâche ardue : trouver un remplaçant à Daniel Ricciardo, qui roulera chez McLaren l’an prochain. Aux côtés d’Esteban Ocon, Renault ne va sans doute pas casser sa tirelire, vu le contexte et l’expérience amère du cher Ricciardo. Les rumeurs sur le retour d’Alonso laissent entendre que l’espagnol n’aurait pas de grande prétentions financières, d’autant que son statut pourrait amener avec lui du sponsoring. Sinon, Renault pourrait jouer la carte jeune et pas chère en piochant dans sa pépinière….A moins que Mazepin ne joue la carte du fiston avec ses gros billets, mais sur le plan sportif, cette éventualité n’est guère enthousiasmante.

Williams pourrait vendre

Mais une autre opportunité pourrait s’ouvrir pour Mazepin. En effet, la vénérable écurie Williams vient officiellement de lancer un « processus formel de vente ». Certes, ce n’est qu’une option parmi d’autres, puisque Williams étudie aussi la possibilité d’une augmentation du capital, qui se ferait via une levée de fonds de source externe, avec un nouvel investisseur, ou la cession d’une partie de l’actionnariat de WGPH, qui pourrait être majoritaire ou minoritaire. L’éventualité d’une vente demeure très forte.

Williams pâtit évidemment de ses deux dernières saisons, absolument catastrophiques sur le plan sportif et donc financier (via le manque à gagner sur la redistribution des revenus). Le coronavirus n’a pas arrangé les choses évidemment et pour couronner le tout, Williams vient d’annoncer la fin du partenariat avec son sponsor-titre, l’opérateur téléphonique Rokit, après une seule année de collaboration. Déjà pris à la gorge financièrement avant la crise, Williams, qui vient d’annoncer un chute de ses revenus de 130,7 millions de livres sterling en 2018 à 95,4 millions de livres sterling en 2019, n’a plus vraiment le choix.

Notre avis, par leblogauto.com

On peut se réjouir pour la F1, qui conserve un constructeur et pour la présence française dans la discipline, eut égard à l’apport historique que représente Renault. C’est aussi une bonne nouvelle pour Esteban Ocon, qui demande un peu de stabilité dans sa carrière ! Il est vrai également, étant donné les gros efforts que Renault a fourni pour améliorer son V6 hybride depuis plusieurs années et les investissements qui ont été consentis à Enstone, qu’un arrêt sec aurait laissé un immense sentiment de gâchis. D’un autre côté, il faut s’attendre à ce que des voix s’élèvent contre la poursuite du programme, qui sera jugé inapproprié alors qu’une usine va fermer et que des milliers d’emplois vont disparaître. Quant à Williams, sera-t-elle la première victime du coronavirus ? Cette équipe emblématique, présente depuis presque 50 ans en F1, est un monument en péril.

Source : AFP

Image : Renault

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "F1 : Renault reste, Williams prêt à vendre !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Membre

L’avenir de Williams s’assombrit de jour en jour.
Qui a dit que la situation de Williams était Claire.

Philippe
Invité

Concernant le choix des pilotes, ils n’ont en tout cas pas été très Claire-voyants ces dernières saisons

Commandant tour
Invité

Si cette crise pouvait permettre à f1 de se remettre en question, cela serait salutaire pour la discipline. Aujourd’hui plus aucun constructeur non présent ne veut y aller, préférant la formule E tout aussi insipide et qui sous l’arrivée de ts les constructeurs va probablement exploser aussi les coûts, le spectacle est limité, … J en étais un grand fan il y a 25 ans, cela ne m intéresse absolument plus, l absence de spectacle y étant pour bcp.

Fabrice
Invité

On voit que vous n’avez pas regardé la saison 2018 qui était exceptionnelle.
J’ai revu certains GP des années 2000 ou 90 c’etait loin d’être mieux qu’aujourd’hui.
On a tendance à glorifier le passé en général, même certains disent que les années Ferrari avec Michael qui gagne un championnat apres 8 courses étaient géniales! Je m’en rappelle et c’était soporifique…

Commandant Tour
Invité

Mais on est d accord, cela fait des années que c est soporifique, et cela fait aussi des années que je n’ai pas regardé ; ah si, j ai tenté les qqs grands-prix gratuits sur TF1 il y a peu , et je me suis bien ennuyé…
vous avez raison, on a tendance à glorifier le
Passe, mais dans le cas de la f1 , je trouve que cela fait trop longtemps Que le spectacle est limité.

Thibaut Emme
Admin
@Commandant Tour : vous êtes dur car l’an dernier, au moins 1/4 des courses ont connu des rebondissements, des « twists », etc. Les premières courses avec Charles Leclerc « malchanceux » qui rate le coche, Charles qui remporte Spa le lendemain du décès d’Anthoine Hubert (très forte charge émotionnelle), Leclerc qui enchaîne en Italie avec la joie des Tifosis, Hockenheim avec la pluie, la déroute Mercedes, le podium de Torpedo, etc, le Brésil avec des rebondissements jusque après la ligne d’arrivée, etc. 2018 et 2019 sont deux saisons plutôt passionnantes. La seule chose que l’on peut regretter, c’est que les pilotes évitent d’aller… Lire la suite >>
MINI_Stig
Invité

Elle s’est remise en question justement là, avec les budgets sacrément descendus. C’est déjà un bon point. Maintenant reste à ne pas vouloir faire 25 courses par an…

Philippe
Invité
Soulagé pour Renault, triste, immensément triste pour Williams… On parle d’une équipe passée de Top 3 au début de l’ère hybride à bonne dernière depuis deux ans, et ce malgré un moteur Mercedes qui reste une référence… Quel gâchis! On ne saura jamais dans quelle mesure exacte le management de Claire est en cause de la dégringolade, mais les résultats sont là : valse des directeurs techniques, recrutements de pilotes vraiment discutables, et résultats à l’avenant. Le plus triste, c’est qu’il y a derrière une belle société d’ingénierie dont la F1 a été une extraordinaire vitrine. Avec toute son expérience… Lire la suite >>
Rowhider
Invité
Bien avant l’arrivée de Claire aux commandes, Williams étaient connus pour leur management par la terreur avec une ambiance de travail très tendue et peu adaptée à la création. Au final pour qu’elle raison un ingénieur de talent irait voir chez eux alors qu’il peut travailler dans de meilleures conditions ailleurs, sans même parler finances? Le plus pathétique étant l’arrivée en grande pompe du direction technique qui a pondu les extraordinaires Mercedes, avec prise de participation dans l’entreprise pour le virer comme un moins que rien quelques mois plus tard! Le mec était devenu entre temps le pire des incompétents,… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Je pensais vraiment que Renault allait nous faire un « Peugeot endurance janvier 2012 » 😮

Surtout que l’équipe de F1 du losange a encore moins de chances de s’imposer que Peugeot-Sport en Le Mans Series à l’époque 🙄

Thibaut Emme
Admin
Rokit fait une Rich Energy ! L’écurie a déjà changé de nom sur les réseaux, nettoyé le site officiel de toute trace de Rokit, etc. Visiblement y a eu de l’impayé dans l’histoire… Comme on est en Angleterre entre gens polis, cela ne sera sans doute jamais dit comme cela. Un sponsor comme Rokit cela amène 20 millions minimum par an sur X années (Martini ne payait que 15 mais c’était une fleur de la part de Williams pour récupérer la livrée mythique). Jusqu’à présent, même en ayant des résultats très mauvais, Williams bouclait son budget. L’an dernier c’était déficitaire,… Lire la suite >>
gustave
Invité

Perso, je me suis tjrs demandé d’ou venait cette marque, Rokit, qui fabrique des téléphones portables…
Autant Blackberry sur les Mercedes, ça allait, autant la…
et que dire d’Alcatel sur les Prost GP LOL

Thibaut Emme
Admin

ROKiT c’est américain sauf erreur, et diversifié (médias, boissons, etc.).
Le sponsor de Williams c’était en effet les téléphones. Téléphones 3D…(qui ne prennent pas).

Sur la Williams, il y avait ROKiT, et ABK Beer (qui fait partie de ROK Drink).
Ils sponsorisent auss Venturi en Formule E de mémoire et des voitures aux USA…on verra si ces sponsorings continuent.

Retrouvé le retour
Invité

Oui c’est cela dirait ES

wpDiscuz