Accueil Renault Renault : 5.000 postes supprimés en France ?

Renault : 5.000 postes supprimés en France ?

0
53
PARTAGER

Renault prévoit de supprimer 5.000 postes en France d’ici à 2024  selon le journal le Figaro.  Il s’agirait principalement de départs à la retraite non remplacés. Si elles se  concrétisaient, les mesures s’inscriraient alors dans le cadre du plan d’économies de deux milliards d’euros que le constructeur doit présenter vendredi. 

Vers une suppression de 10 % de la main d’œuvre en France ?

Selon les derniers chiffres disponibles, Renault emploie en France quelque 48.000 personnes, ce qui représente 27% de ses effectifs globaux. Si les suppressions d’emplois étaient confirmées, plus de 10% de la main-d’oeuvre du constructeur dans l’hexagone serait concernée.

Activités des usines Renault de Cléon et Douai pérennisées

Alors que plusieurs sites du constructeur en France sont sur la sellette, Le Figaro indique que « Renault a donné des gages sur le maintien en France d’activités à valeur ajoutée comme l’assemblage, à Cléon, d’un nouveau moteur électrique destiné aux trois partenaires de l’Alliance (Renault, Nissan, Mitsubishi), mais aussi le rapatriement à Douai de l’assemblage de véhicules qui avait lieu hors de France ».

Vers des activités de conception par télé-travail ?

Renault pourrait également généraliser le travail à distance pour ses activités de conception, afin de réduire ses coûts, affirme le journal.

Emboitant ainsi le pas à son concurrent PSA qui a « sauté sur l’occasion » de la crise de la Covid-19 pour faire de ce mode d’organisation une référence pour le groupe sochalien.

Transformer pour survivre selon Le Maire

« Refuser la transformation maintenant, c’est courir le risque de la disparition de Renault demain », a déclaré mardi soir le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, interrogé sur BFMTV sur le dossier.

Ajoutant que les fermetures de sites ne pouvaient avoir lieu qu’en toute dernière extrémité. Affirmant parallèlement que l’Etat serait « exigeant » sur les conditions dans lesquelles sera accordé le prêt garanti de 5 milliards d’euros promis au constructeur.

Emmanuel Macron a quant à lui réclamé dans son allocution que « l’ensemble des salariés » des sites de Maubeuge et de Douai « puissent avoir toutes les garanties sur leur avenir » au sein du groupe, annonçant que des négociations seraient organisées dès lundi avec la direction, les syndicats et les élus locaux.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le principe de départs à la retraite non remplacés était retenu …. il s ‘agirait toutefois de faire autant – si ce n’est plus – avec moins. Voire différemment ou même avec des objectifs de production moindres ?

Vous noterez également en parallèle le côté un peu antinomique pour un constructeur de concevoir des véhicules en télé travail pour restreindre les coûts ….

Sources : AFP, Le Figaro

Poster un Commentaire

53 Commentaires sur "Renault : 5.000 postes supprimés en France ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Luc
Invité

Le pire, c’est qu’avec ces annonces, le cours de l’action va prendre 10% (éphémèrement biensûre…)

SGL
Invité

+ 20 % ce matin.

Thomas
Invité

Boursificoteurs de malheur, qui vendent leurs actions PSA massivement lors de l’annonce de fusion avec FCA au lieu de faire l’inverse 🙁

robert
Invité

Comme dirait SGL la France est foutue.

michozi
Invité

Et ils recoivent des subventions de l’etat? Que la fete commence, le virus est deja loin. Et on a plus rien a perdre.

C Marx
Invité

Welcome to liberalism

gigi4lm
Membre

Comme vous mon cher @michozi
Vous touchez le chômage et ne voulez pas travailler
Ils touchent les aides et ils licencient

Miké
Invité

A la différence qu’il a cotisé pour son chômage.

gigi4lm
Membre

Parce que d’après vous les entreprises ne cotisent pas ?

wizz
Membre

Il a cotisé pour son chômage….à condition d’avoir déjà travaillé!

Comme disait Coluche, pour être chômeur, il faut avoir déjà travaillé…

Mwouais
Invité

Il a cotisé sur base de prestations ?
Ou sur base de jours pressés entres congés maladies et autres jours syndicaux ?
😉

C Ghosn
Invité

KZ est dans le lot ou pas ? ….

SAM
Invité

On est sur la prise de conscience de la base industrielle de nos nationaux dans notre pays. Alors deux très bons articles qui résument à eux seuls que la situation va évoluer pour du mieux pour Renault et PSA :
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/psa-et-renault-renouent-avec-le-management-du-serail-mais-sans-renoncer-a-sa-financiarisation-848566.html

Et celui-ci :
https://www.rtl.fr/actu/conso/coronavirus-renault-ne-mourra-pas-estime-sur-rtl-l-ancien-pdg-louis-schweitzer-7800553791

Bizaro
Invité

Trop de suppositions, autant attendre quelques jours est connaitre les vraies révélations.

Cela dit casser du sucre sur le dos de Renault ne peut attendre. Lorsque Audi ou VW viraient à tour de bras l’année dernière, les articles étaient plus compatissants.

wpDiscuz