Accueil General Motors General Motors : bénéfices au T1 malgré le Covid-19

General Motors : bénéfices au T1 malgré le Covid-19

0
7
PARTAGER

Malgré un contexte marqué par la crise du Covid-19, General Motors a enregistré pour le 1er trimestre 2020 des résultats supérieurs aux attentes. Une quasi-prouesse par les temps qui courent … mais  qui ne doit pas faire oublier les mesures  drastiques prises pour pouvoir atteindre ce résultat. 

General Motors affiche des bénéfices …  divisés par 7

General Motors a ainsi publié un bénéfice net de 294 millions de dollars sur la période, soit 17 cents par action. Des résultats certes positifs …. mais à comparer à un bénéfice net de 2,16 milliards de dollars, ou 1,48 dollar par action, enregistré au premier trimestre 2019. Soit une baisse de 86,7% en valeur glissante annuelle .

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ajusté est de à 62 cents, dépassant les prévisions des analystes tablant sur 40 cents.

Son bénéfice avant intérêts et impôts s’est élevé à 1,2 milliard de dollars, en baisse de 45,9%.

Chiffre d’affaires en baisse mais supérieur aux attentes

Si le chiffre d’affaires net a diminué de 6,2% pour s’établir à 32,7 milliards de dollars, il est supérieur aux attentes, le marché prévoyant qu’il atteigne 32,09 milliards de dollars.

GM a annoncé que ses livraisons aux États-Unis au cours du premier trimestre avaient chuté de 7% par rapport à la période de l’année précédente pour atteindre 618 335 livraisons. Ses activités opérationnelles en Chine ont perdu 167 millions de dollars.

Un bénéfice obtenu via des mesures d’austérité drastiques

Fin mars, General Motors avait décidé de suspendre ses objectifs 2020 et avait dit mettre en place des mesures d’austérité drastiques. Objectif : économiser du cash pour tenter de face financièrement à la crise économique engendrée par le coronavirus.

Fin mars, le PDG de General Motors, Mary Barra, et le directeur financier Dhivya Suryadevara avaient déclaré aux salariés que l’entreprise devait prendre des mesures immédiates et énergiques pour réduire les coûts.

Suryadevara avait d’ores et déjà averti que si le constructeur ne prenait pas d’importantes mesures d’austérité, il « devrait faire face à de graves dommages sur la viabilité à long terme de l’entreprise ». Des propos certes francs … mais néanmoins glaçants ..
Le directeur financier de GM avait également été on ne peut plus clair en indiquant que les rentrées de trésorerie à court terme étaient très faibles et que les dirigeants se préparaient « à gérer temporairement l’entreprise à crédit si nécessaire. »

Le mois dernier, le groupe avait annoncé la suspension du paiement de dividendes trimestriels et de son programme de rachats d’actions.

GM confronté à plusieurs défis

Si les analystes du secteur automobile estiment que les résultats de GM ont dépassé ceux de ses concurrents de Detroit (Big Three incluant Ford et FCA), le constructeur doit faire face à des défis dans plusieurs domaines.

Avec un premier trimestre difficile, GM doit maintenant se concentrer sur le redémarrage des usines, la reconstitution des stocks et la vente de véhicules. Des ventes proches de celles d’avril plus fortes que prévu fournissent un certain optimisme quant au fait que mai et au-delà seront meilleurs pour les ventes. GM doit ainsi réapprovisionner les concessionnaires en pick-up et trucks. Lesquels ont constitué le segment le plus solide du constructeur tout au long de la crise du COVID-19. Reste que GM est dotée de l’offre la plus faible dans ce domaine parmi ses concurrents. Or, c’est là que se trouvent les ventes et les bénéfices.

Vaste plan d’économies

GM a par ailleurs déclaré qu’il était sur la bonne voie pour économiser de 2 à 2,5 milliards de dollars cette année dans le cadre de sa restructuration. Cela comprend la marche au ralenti de cinq usines en Amérique du Nord et la suppression d’environ 14 000 emplois. Le directeur financier Suryadevara a déclaré que la société ne prévoyait pas de réductions supplémentaires.

GM mise sur les trucks

« Nous avons vu une certaine résilience dans une reprise des ventes de trucks », a par ailleurs déclaré à la presse Suryadevera « Du point de vue de la demande, je dirais que les premiers indicateurs de ce que nous voyons en mars et avril sont qu’il y a des opportunités, notamment sur les trucks, là où la demande existe. Les trucks sont notre point fort et c’est quelque chose que nous allons capitaliser dans un redémarrage » a-t-il ajouté.

Sources : Reuters, Detroit News, General Motors

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "General Motors : bénéfices au T1 malgré le Covid-19"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Des quatre américains, c’est celui qui lance le plus de nouveaux modèles comme le nouveau Chevrolet Equinox, le Chevrolet Blazer, le Buick Encore (notre nouveau Opel Mokka que nous ne connaîtrons pas), le Cadillac XT6, le prochain Cadillac Escalade, les Cadillac CT4 et CT5 et malgré tous ces lancements et la crise du coronavirus … GM tient bon.

A ne pas douter que le Chevrolet Trailblazer, le nouveau Silverado vont suivre le chemin du succès initié par Chevrolet Onix.

FCA ne peut pas en dire autant et devient la lanterne rouge des constructeurs ricains!

gigi4lm
Invité

Il y a plusieurs décennies que FCA (enfin, le groupe Chrysler) est le drenier de la classe des Big Three.

SAM
Invité

@gigi4lm. Oui mais là GM ne ménage pas ses efforts et présente la gamme la plus jeune des constructeurs américains avec Tesla. Le Silverado est en passe de devenir un énorme succès. La nouvelle Onix (la Punto jamais remplacée et la Corsa que nous ne connaîtrons pas) est un succès. Et le nouveau Traiblazer semble prendre le chemin du Kia Seltos niveau ventes! Et que dire de Cadillac. GM actuel le mari idéal?

gigi4lm
Invité

Ah mais on est bien d’accord.
Je réagissais juste à propos du :
« FCA ne peut pas en dire autant et DEVIENT la lanterne rouge des constructeurs ricains! »

SAM
Invité

Oui. Je crois que nombre n’ont pas compris que GM a réalisé des efforts considérables ces 10 dernières années. Et franchement la gamme des leurs marques parle pour lui. Les Chevrolet actuelles sont au top! Les Cadillac tout simplement désirables et Buick se porte bien. Espérons que GM remonte la pente en Chine et tient bien aux USA. Il faut 10 ans pour changer l’image d’une marque en bien ou en mal!

Francois
Invité

Si les mesures d’austérité ont été prises fin mars, leur impact se verra au second trimestre, pas au premier qui se finissait…Fin mars. 😉

CDA
Membre

En effet, le titre n’a pas bien de sens.

wpDiscuz