Accueil Actualités Entreprise Volkswagen : le coronavirus, un coupable idéal ?

Volkswagen : le coronavirus, un coupable idéal ?

72
17
PARTAGER

Histoire d’expliquer ses contre-perfomances commerciales et financières, le groupe Volkswagen a indiqué que son premier trimestre avait été ‘fortement affecté’ par la pandémie du Covid-19.

Il fallait s’y attendre. Reste désormais à lire entre les lignes … le coronavirus serait-il encore une fois l’arbre qui cache la forêt de comptes plombés par charges fixes, dépenses d’investissements et de développements associés aux VE, sans compter sur l’impact financier du dieselgate ?

Le résultat d’exploitation de Volkswagen baisse de plus de 81 %

Le groupe Volkswagen a ainsi annoncé que son activité avait été ‘fortement affectée’ par la crise liée à la propagation du coronavirus au premier trimestre. Un contexte qui a engendré une baisse des ventes et des bénéfices sur la période.

Le constructeur a ainsi indiqué que son résultat d’exploitation avant éléments exceptionnels avait baissé de plus de 81% au cours des trois premiers mois de l’année. Il s’élève désormais à 900 millions d’euros contre un bénéfice de 4,8 milliards d’euros à la même période l’an dernier !
Le bénéfice a chuté à 700 millions d’euros. A comparer aux 4,1 milliards d’euros enregistrés au premier trimestre 2019.

Livraisons en baisse de 23 % sur un an

Les livraisons aux clients ont par ailleurs baissé de -23% en valeur glissante annuelle, s’élevant à 2 millions d’unités, contre 2,6 millions de véhicules il y a un an.
Au final, le chiffre d’affaires a chuté de -8,3% sur la période janvier-mars, à 55,1 milliards d’euros.

Notre avis, par leblogauto.com

Le deuxième trimestre pourrait être pire … N’oublions pas en effet que les mesures de confinement n’ont été prises qu’à partir du mois de mars. Si Volkswagen annonce certes des résultats désastreux … il n’en demeure pas moins qu’ils tiennent compte des résultats commerciaux réalisés également en janvier et février 2020, dates ou les ventes étaient encore possibles. La dégringolade des ventes n’aura été effective que durant un seul mois sur les trois que dure le trimestre. Aucun évènement majeur n’est venu stopper les intentions d’achat durant les deux premiers mois de 2020.

Ce qui ne sera pas le cas au deuxième trimestre ! Puisque qu’aucune vente n’a pu être réalisée au mois de mars et que mai et juin s’annoncent très difficiles.

A noter également que la baisse du chiffre d’affaires est largement inférieure à celle du bénéfice. Ce qui signifie aussi que la rentabilité de Volkswagen s’amoindrit un peu plus chaque jour …

Le coronavirus ….. : l’arbre qui cache la forêt des difficultés ?

Sources : Volkswagen

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Volkswagen : le coronavirus, un coupable idéal ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

La pandémie est un excuse idéale à tout.
Sans cela il y aurait eu une crise aussi de toutes façons.

Jean
Invité

On finira par croire qu’elle etait voulue. J’exagere mais c’est l’occasion d’injecter des milliards de liquidites et de nationaliser les pertes, ‘don’t waste a good crisis’.

Invité

Mais cette crise est voulue : c’est Macron lui-même qui a créé le virus pour que les Gilets jaunes ne manifestent plus ! ptdr

Kaizer Sauzée
Invité

Vous ne parlez pas des ventes en Chine, qui elles ont du baisser bien avant l’Europe et qui doivent donc impacter les chiffres de ce 1er trimestre.

ema
Invité

il faut arrêter avec votre « arbre qui cache la foret » ! La pandémie est une forêt à elle toute seule : aucune (ZÉRO) entrée d’argent, et des sorties d’argent qui continuent à peu pres comme avant (salaires, fournisseurs, entretien, locations, …) –

on peut dire que c’est la foret qui cache les arbres d’autres difficultés, si vraiment vous aimez cette métaphore.

Aucune autre difficulté n’est comparable à celle là en terme d’ordre de grandeur – aucune société ne peut continuer à exister dans ces conditions à court terme, sans aide extérieure (banques, état (chômage partiel, garanties) , créanciers)

Yoko
Invité

Absolument, sans compter le nombre de décès très élevé qui pourrait même menacer la civilisation humaine dans les prochaines années. Dans ces conditions le travail et l’argent sont secondaires.

Jdg
Invité

Menacer la civilisation ? Faut pas exagérer. On est 7 milliards. Même les millions de morts de la 2sd guerre mondiale n’a pas menacé la civilisation.

zeboss
Invité
D’autant que la létalité touche la tranche la plus âgée de la population… Par contre inexistence de moyens de luttes autres que le confinement systématique pour l’heure aura forcement de très lourdes conséquences sur l’économie… Boeing ou Airbus risquent sans rire leur peau( et avec ça leurs sous traitants)…… Dans l’auto ce sera moins violent, la voiture restant le moyen apparent le plus sûr de se déplacer en ces temps « corona-pollués ». (Avant que la thrombose des centre villes submergées ne viennent calmer qq ardeurs mal placées). Néanmoins VW avec sa gamme extra large et survendue comparée à ses propres marques… Lire la suite >>
Invité

sauf que les valeurs de sorties » baissent aussi un peu :
– salaires : de par les intérimaires, qui eux ne reçoivent aucun salaire quand ils sont confinés chez eux
– fournisseurs : si pas d’assemblages, pas de pièces à assembler achetées chez les fournisseurs
[…]

SAM
Invité

Alors les marchés sont moins pessimistes que vous et ont salué la prudence affichée de VW. Dans le sillage de VW, PSA et Renault ont porté la bourse ce jour!

SAM
Invité
Après VW souffre des mêmes maux que Hyundaï, Mercedes et Nissan … celui de sur-immatriculer et cela depuis plusieurs années maintenant. BMW s’est calmé et a amorcé une lente décroissance depuis 3 ans maintenant… Pour Nissan c’est violent mais le japonais a besoin de moins vendre pour faire de la marge (5 millions c’était une mégalomanie Goshienne, 4 ou 3,5 millions sera le bon équilibre). Le prochain à trébucher sera Daimler … la question est de savoir si Hyundaï va dégonfler avant VW? Seul Toyota au final a des bases solides et des vraies ventes quoique Toyota a sur-vendu de… Lire la suite >>
zeboss
Invité

@SAM : qu’appelles tu « sur immatriculer » ?
le seuil de rentabilité en volume ou faire de l’immat à tous prix ?
Si c’est le seuil de rentabilité, un certains CT que tu aimes basher a fait descendre le seuil très bas, le nez creux sans doute, et d’autres pas bête ont concentré leur gamme, ndlr SKODA avec un nombre de moteurs limités, des équipements un peu moins sophistiqués et une MO un peu moins chère en moyenne… Et chez eux pas de >V6/V8 ou de 3.5l de cylindrée. Du 4 pattes de petits cubages…

Ane téméraires
Invité

Et oui il est loin le temps de la Superb 3.6 VR6

wpDiscuz