Accueil Renault Renault et syndicats en route pour garantir 100 % du salaire

Renault et syndicats en route pour garantir 100 % du salaire

106
10
PARTAGER

Bonne nouvelle pour les salariés de Renault ! Deux syndicats du constructeur – la CFDT et FO – ont décidé mercredi de signer un accord négocié avec la direction garantissant 100% de leur rémunération aux salariés en chômage partiel dans le contexte social actuel lié au coronavirus.

L’accord devra être validé par les syndicats représentatifs

Cet accord sera ouvert jeudi à la signature des syndicats représentatifs. Il ne pourra être validé que s’il est signé par des organisations représentant plus de 50% des salariés. Si les signatures CFDT et FO totalisent ensemble plus de 30%, elles ne sont donc pas suffisantes.

La CFE-CGC doit procéder mercredi soir à un vote interne pour décider ou non de son approbation. La CGT consultera vendredi ses structures, a précisé pour sa part son DSC (Délégué syndical central) Fabien Gâche.

Après « pas mal de retournements » lors de la négociation, « cet accord est très équilibré » au final, a salué Franck Daoût, DSC CFDT.

Soulignant qu’il s’agissait d' »un accord particulier dans une période particulière », un « contexte inédit » avec la crise sanitaire et les ordonnances gouvernementales, FO a obtenu « des avancées suffisantes pour pouvoir signer », a indiqué de son côté sa DSC Mariette Rih.

L’accord s’étend aux conditions de reprise de l’activité

Au-delà des rémunérations, cet accord s’étend aux conditions de reprise de l’activité, notamment pour la protection sanitaire des salariés. Une commission de suivi sera créée dans cet optique au niveau du groupe tandis que des commissions « basées sur le dialogue social local » seront instaurées dans les différents sites.

Trois objectifs majeurs

Le texte liste trois objectifs : garantir « la santé et la sécurité des salariés », maintenir les emplois de « tous les salariés, en CDI et CDD », avec la même rémunération nette « pendant toute la période d’activité partielle » et « créer les conditions nécessaires à la reprise d’activité ».

Mise en place d’un fonds de solidarité similaire à celui de 2009

Les rémunérations nettes seront garanties à 100% via la mise en place d’un « fonds de solidarité » de crise. Le dispositif sera similaire à celui mis en place créé en 2009 par Renault, alors que la crise financière de 2008 avait conduit le groupe automobile à placer certains de ses effectifs en chômage partiel.

Chaque salarié Renault devra apporter un jour de congé au fonds

Le mécanisme mis en place suivra les règles suivantes : chaque salarié devra faire don de un jour de congé ( RTT, congé payé, compte épargne-temps…) en vue d’alimenter ce fonds. Ce qui permettra au groupe d’apporter à ses salariés une rémunération permettant de compléter l’indemnisation versée par l’État (70% de la rémunération brute limitée à 4,5 fois le Smic) dans le cadre du chômage partiel.

Dispositif de congés obligatoires

« Afin de limiter le recours » au chômage partiel, l’accord prévoit également un dispositif de congés obligatoires : pour chaque semaine passée en chômage partiel, le salarié devra posera un jour de repos (RTT, congé payé, compte épargne-temps).

Notre avis, par leblogauto.com

Cet accord devrait également fin à une polémique risquant de prendre de l’ampleur concernant une différence de « traitements » (dans tous les sens du terme) entre cols blancs et cols bleus. les cols blancs franciliens pouvant travailler durant la moitié de la journée en télé-travail, l’autre partie relevant du chomâge partiel.

Sources : AFP, Renault, Syndicats Renault

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Renault et syndicats en route pour garantir 100 % du salaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Luc
Invité

On paie des gens à rien branler à hauteur de 100% du salaire. Et dire que cette boite sera sauvée par l’état avec les deniers du contribuable français… Je propose qu’en leur donne en plus la prime Macron de 2000 euro pour palier au stress qu’ils ont subi.

Klogul
Invité

Franchement Luc vous etes vraiment desagreable on n a pas laisse le choix aux personnes alors que du travail il y en a revendre.

je vous rappelle qu avec 5% de chomeurs en plus j aimerais bien voir votre reaction (trop de chomeurs faineant).

SAM
Invité

Non mais c’est plus courageux de témoigner anonymement derrière son clavier que d’aller bosser en usine actuellement.

Bzep
Invité

Niveau stress, esprit malsain et cancan à l’affût derrière le rideau de votre petit écran vous avez l’air d’être au max mon p’tit Lulu.

Luc
Invité

Je suis au chômage partiel (en attendant le vrai). Je touche 80% de mon salaire à rien branler moi aussi. Et je gagne plus que pas mal de smicards qui risquent leur peau pour maintenir un semblant de vie économique dans le pays.

CDA
Membre

Du coup, si on estime que 80% pour vous c’est également trop, on crie partout « c’est une honnnnte » aussi ?
Sachant que c’est également avec « les deniers du contribuable français ».
Réjouissez-vous plutôt de ces mesures en ces temps difficiles.
Aux US, au UK, c’est pas la même chose…

C Ghosn
Invité

Ok va faire de même pour air France. Au lieu de se faire une petite réserve de trésorerie, ils ont préféré remercier gracieusement les actionnaires .. . Et vous allez raquer pour leurs mauvaises gestions . AA , United Airlines voir Boeing sont dans le même cas.

greg
Invité

« Au lieu de se faire une petite réserve de trésorerie, ils ont préféré remercier gracieusement les actionnaires  » De quoi tu parles?
Il n’ y pas eu de versement de dividendes depuis 2008, et le retour du versement n’ etait pas prevu avant 2022….
Ce qui empeche de faire une petite reserve de tresorerie chez Air France, ce sont les greves a gogo qui coutent plusieurs centaines de millions, et les couts salariaux (plus de 31% du CA, le chiffre le plus eleve au monde, que l’ on doit avant tout aux pilotes, egalement les mieux payes au monde).

wpDiscuz