Accueil Actualités Entreprise L’usine Toyota de Valenciennes va redémarrer

L’usine Toyota de Valenciennes va redémarrer

153
121
PARTAGER

L’usine du géant japonais de l’automobile Toyota située à Valenciennes (Nord), où travaillent quelque 4.500 salariés va redémarrer à partir du 21 avril. Une information qui émane de plusieurs sources concordantes. Le site est à l’arrêt depuis mi-mars en raison de la crise engendrée par le coronavirus.

Redémarrage du site de Toyota Valenciennes

« Nous avons pris la décision de redémarrer notre production en deux équipes de façon progressive à compter du 21 avril, convaincus que les mesures sanitaires mises en place nous permettront de nous remettre en ordre de marche avec nos trois équipes le plus rapidement possible », écrit le président de Toyota Motor Facturing France (Toyota Onnaing près de Valenciennes), Luciano Biondo, dans un courrier adressé aux salariés et mis en ligne par plusieurs syndicats.

Production de 35 000 Toyota Yaris

« Nous devons produire et livrer 35.000 Yaris de la génération actuelle. Elles ont été commandées par des clients qui attendent leur livraison dans les prochaines semaines », ajoute-t-il.

Quelque 1.500 voitures devraient sortir de l’usine la semaine de reprise, soit la production quotidienne habituelle.

Selon la direction, il y aura notamment des pauses aménagées, une équipe de jour et une équipe de nuit d’environ 1.000 personnes chacune qui ne se croiseront pas, des masques voire des visières pour les quelque 70 postes où le mètre minimum de distance entre deux personnes ne peut pas être respecté.

Le site de Valenciennes, unique unité de production de Toyota en France, est spécialisé dans la construction de la Yaris, modèle du constructeur japonais le plus vendu en Europe.

Une reprise qualifiée de scandale pour la CGT

La production est à l’arrêt depuis le 18 mars et la quasi-totalité des salariés en chômage partiel.

Pour la CGT, qui a « voté contre cette décision » lors du CSE extraordinaire vendredi, la reprise est un « scandale ».

« C’est un coup de couteau planté dans le dos de tous les soignants », s’insurge son délégué Eric Pecqueur, jugeant que cette décision « casse le confinement ».

« La direction utilise la force pour nous faire revenir à l’usine, nous fait prendre le risque de tomber malades. Le virus se propagerait entre amis mais pas entre collègues de travail ? » ironise-t-il, dénonçant « l’irresponsabilité des actionnaires, de la direction, et du gouvernement qui a donné son aval ».

Selon Fabrice Cambier, délégué FO, « si un cas Covid se déclare dans la société, la direction sera responsable ».

« Qu’est-ce qui nous garantit qu’il n’y aura pas de cas ? les mesures d’hygiène seront-elles suffisantes ? pas suffisantes ? On n’en sait rien », dit-il.

La filière automobile appelle à la reprise, urgence vitale selon elle

La filière automobile avait appelé vendredi à une reprise progressive de l’activité avec l’aide des pouvoirs publics, une « urgence vitale » face à la crise dans ce secteur.

Les mesures d’hygiène pour Valenciennes doivent être examinées en commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) mardi.

Notre avis par leblogauto.com

Après boire ou conduire, le nouveau dilemme ne serait-il pas produire ou maintenir le confinement ? Avec un autre choix  en ligne de fonds : santé financière versus santé humaine.

Sachant enfin que Toyota justifie sa politique en arguant de la nécessité d’honorer  ses commandes … et de satisfaire ses clients, confinés, ou pas.

 

Sources : Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

121 Commentaires sur "L’usine Toyota de Valenciennes va redémarrer"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Motörhead
Invité

Faut reprendre le travail avec des sécurités optimales, on ne va pas aller loin avec les subsides de l’état et on va le payer cher, absolument pas confiance dans le discours des syndikats noméklentura qui ont leur salaire assuré

bzep
Invité

Vous êtes devin, vous connaissez les sécurités optimales, alors que sur le Charles de Gaule ils sont partis tous en bonne santé le 15 mars et aujourd’hui 50 cas de contamination sans escales ! Rapprochez-vous du groupe Motörhead ils ont davantage de perspicacité que vous !

polo
Invité

CGT et FO contre c’est tout sauf une surprise, sachant que pas d’entreprises vont recommencer leur activité d’ici la fin du mois.

Par contre l’usine de Valencienne n »est pas la seule unité de production de Toyota en France!

zafira500
Invité

@polo
En même temps il faut être logique. Reprendre les activités en plein confinement avec risque de contamination des salariés – sans compter les personnes alentours – on peut comprendre la réaction des organisations syndicales (et pas que).

Invité

Curieux, chez nous, on n’a jamais arrêté le travail, et les syndicats, au lieu de dire non, on travailler d’arrache pied pour « sécuriser » les deux entrepôts de FM Logistique Crépy En Valois. Bon faut dire que la CGT n’est pas majoritaire non plus, je crois

zafira500
Invité

« Curieux, chez nous, on n’a jamais arrêté le travail »
Je travaille aussi (enfin je suis en congé pour le week-end de Pâques), mais crois moi, vu la situation au sein de ma famille, j’aurais préféré pouvoir l’éviter. Je ne sais pas où est Crépy En Valois, mais moi j’habite dans l’épicentre.

Invité

Crepy En Valois, c’est l’un des premiers clusters de contaminations, là où il y a eu le profs décédés le mois dernier. C’est pas loin de Compiègne, de l’aéroport Charles De Gaulle, du Parc Asterix […]

zafira500
Invité

@shooby
Région parisienne donc. Moi c’est le Grand Est.

bzep
Invité

Quelles sont les autres ? Dans l’utilitaire ?

Thomas
Invité

Ca c’est PSA Hornaing qui produit le ProAce 😉

SAM
Invité

Ben de nombreux équipementiers reprennent le travail le 21. Dans mon entourage, j’ai des amis/familles qui reprennent les travail en usine à cette date.

Bizaro
Invité

Autre son de cloche, IG Metall apparemment pousse la réouverture des usines autos allemandes.

zafira500
Invité

En même temps, l’Allemagne est moins impactée par le Covid-19 que la France. A situation égale, je ne suis pas certain qu’IG Metall appellerait à la reprise du boulot.

John
Invité

France : 1 cas pour 538 habitants / Allemagne : 1 cas pour 640 habitants
Est-ce significatif pour justifier ce type de position ?

je pense qu’IG metal a conscience que moins l’économie s’arrête maintenant, moins il y aura de chomage de masse et plus le pays aura de marges de manœuvre plus tard.
Les syndicats français sont toujours persuadés qu’il y a de l’argent magique (riches, actionnaires, …) et qu’il suffit de leur prendre pour que tout aille bien.

zeboss
Invité

@john, merci de rappeler les règles de bases de l’économie, si il y a tant d’usines qui ont fermées en France, les employés en sont aussi responsables…
Si on avait un IGmetall au lieu de la cgt qui essaye de se refaire la cerise sur le covid.. la situation serait diamétralement différente.
On ne peut pas travailler en France avec un syndicat irresponsable tel la cgt (et sud et une partie de FO)..

wizz
Membre

zeboss
tu nous fais « la lutte des classes » là, non?

zeboss
Invité

@wizz : je ne vois pas de lutte des classes chez IGmetall.
IGm part du principe que salariés et dirigeants sont dans un même bateau, on est très loin du principe que chaque patron employeur est en enfoiré, escroc, exploiteur et voleur.
On n’interdit pas en France de se mettre à sont compte, faut juste en avoir les couilles..

zafira500
Invité
« IGm part du principe que salariés et dirigeants sont dans un même bateau, on est très loin du principe que chaque patron employeur est en enfoiré, escroc, exploiteur et voleur » En même temps, le patronat allemand n’est pas le MEDEF, qui veut le beurre, l’argent du beurre, le lait et le [censuré] de la crémière. Le patronat allemand veut certes, mais donne aussi. Sans compter que le gouvernement allemand ne s’immisce pas dans les négociations – en faveur du patronat bien sûr – comme en France. IG Metall face au MEDEF aurait eu la même attitude que la CGT. Et… Lire la suite >>
wizz
Membre

L’Allemagne, n’est ce pas ce pays qui n’avaient pas de salaire minimum?

Et si les patrons allemands étaient si humanistes, alors pourquoi fallait il faire voter une loi au forceps pour imposer un salaire minimum décent?

Et puis….
https://www.lepoint.fr/economie/allemagne-les-mille-et-une-astuces-des-patrons-pour-ne-pas-payer-le-salaire-minimum-02-03-2015-1909114_28.php

Bizaro
Invité

Qu’est ce que tu appelles impactée? Parce que la situation économique actuelle des deux pays est surtout liée aux décisions des responsables et non à la volonté propre du COVID-19-20-21-22 d’impacter tel ou tel pays.

SAM
Invité
@zafira500. Moins impactés? Alors Allemagne, Corée et Japon qui vivent des exportation sont les moins impactés. Et la Chine n’a pas eu beaucoup de cas au final (c’est bizarre, c’est aussi un pays qui vit des exportations)! Donc Berlin ou Hambourg, c’est moins international que New-York ou Londres (les germains sont plus forts que les saxons)? Que dire de Tokyo par rapport à New-York? A Tokyo, ils ont très peu de cas! (ils sont formidables!) L’Allemagne et le Corée c’est par la magie des tests et le Japon c’est par la magie des non tests (moins vous en faites, moins… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@SAM
« Moins impactés? Alors Allemagne, Corée et Japon qui vivent des exportation sont les moins impactés »
Je parle d’un point de vue sanitaire, pas économique.
@Bizaro
Ce n’est pas faux. En France, n’en déplaise aux journaleux mainstream, nos gouvernants ont très mal géré la crise.

SAM
Invité

@Zafira. Je vous parle aussi du point de vue sanitaire. En Allemagne, les landers ne comptabilisent par exemple que les défunts qui avaient été testés positifs pas les autres ou très peu. L’Italie et la France dès qu’il y suspicion, c’est comptabilisé, les USA aussi. Dans un monde où l’Iran semble plus « transparente » que le Japon ou que les deux Corée .. ben on peut se dire que l’économie des pays exportateurs repartira plus vite.Est-ce que les italiens ont tant besoin d’acheter des Golf et de téléviseurs LG en ce moment?

SAM
Invité

De plus en Allemagne ils sont tellement satisfaits de peur politique de tests que le confinement sera peut-être levé le 19 avril (date avancée par des journaux hier). Économie first en Chine, en Corée, au Japon et en Allemagne! L’argent fait le bonheur! Ça participe à l’autosatisfaction habituelle des coréens, allemands ou japonais, des chinois aussi. Qui ont toujours ce point commun d’autosatisfaction en tout ce qu’ils ou qu’ils ne font pas.

Miké
Invité

Mince les incompétents, ils ont des tests alors que sybeth et Muriel et chrichri et Phiphi ils ont dit que ça servait a rien c’est vraiment des blaireaux ces allemands.

SGL
Invité

…ça ne servait à rien, dans la mesure que l’on n’avait pas de protection et de place en ranimation et que de toute façon le confinement était obligatoire.
La critique est facile…et le yakafokon marche à fond !
…et c’est populaire, tout le monde aurait mieux encore fallu être au courant en temps en heure, refaire l’histoire après c’est facile.

Raoult
Invité

C est pas l’OMS qui a dit qu il vallait mieux tester/depister avant de tout confiner ?…

Y en a ici qui a sorti dans un autre thread que la France respectait les consignes de l’OMS.

On se marre mais on se marre.

zafira500
Invité

« La critique est facile…et le yakafokon marche à fond ! »
Oui… Ecouter les spécialistes plutôt que de se la jouer gros bras n’aurait pas été superflu de la part du gouvernement. Et puis stopper toute cette cacophonie et laisser un porte parole – non pas Sibeth Ndiaye svp! – faire les annonces aussi tant qu’on y est.

Miké
Invité

@zafira, c’est plus clair si c’est Murielle penicaud ?

zafira500
Invité

@Miké
Encore pire. Je l’avais oubliée la DRH du Travail.

SGL
Invité

Justement @zafira500, ils ont trop écouté les soi-disant spécialiste de l’OMS qui marchaient pour les intérêts Chinois
https://www.sudouest.fr/2020/04/12/l-oms-accusee-de-rouler-pour-la-chine-7407141-10142.php
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/coronavirus-l-oms-ne-veut-pas-se-montrer-trop-critique-avec-la-chine_2122922.html
…pas facile !

Khan
Invité

ils pourraient reprendre la production mais en ne faisant travaillé que la moitié ou 1/4 des effectifs afin qu’aucun employé ne soit susceptible de croiser l’autre par exemple , ils ne sont pas obligé de produire à la cadence habituelle mais sortir déjà juste la moitié des commandes ça seraient couper la poire en deux

wizz
Membre
khan si 2 maçons mettent 4 heures pour monter un mur, alors 1 seul maçon aura besoin de 8h pour monter ce même mur… Ce genre de raisonnement est valable dans certains cas, mais pas d’autres. Lorsqu’on travaille à la chaine, quand l’effectif est inférieur au nombre de personnes prévues, alors la cadence chute drastiquement. Supposons qu’on a un effectif réduit de 50%. Quand un ouvrier a fini le travail sur son poste, il doit faire celui de son voisin absent. -dans le meilleur cas, c’est une tache identique. Il a de l’expérience, une dextérité qui est aussi valable sur… Lire la suite >>
versdemain
Invité

On pourrait par contre considérer qu’une chaîne prévu pour être en 3 huit ne redémarre que en 2 huit.

Permettant ainsi avec une période de 1 à 2 heures sans ouvrier donc sans contact entre les 2 équipes

Egalement le nettoyage des outils entre les deux équipes pendant ce lap de temps 1 à 2 heures.

wizz
Membre
-Quel est l’intérêt de faire une coupure nettoyage de 1-2h entre deux équipes? Tu répondrais que ça permet d’éviter que moi contaminé (sans le savoir, ça va de soi), je contamine les outils et que ça contamine l’ouvrier venant après moi -Mais moi contaminé, je peux aussi contaminer la voiture, qui contaminera mon voisin travaillant sur le poste suivant Tu répondrais que je devrai porter masque et gants pour ne pas contaminer la voiture lorsque je travaille dessus à mon poste -Puisque je porte masque et gants ne contaminant pas la voiture lorsque je travaille dessus, alors je ne contamine… Lire la suite >>
koko
Invité

Le plan de Toyota est de redémarrer son outil industriel tout en respectant les mesures sanitaires et de distanciation pour se protéger vis à vis du code du travail.
Ça paraît logique.
Plus le confinement dure, plus la fracture économique sera importante.
Et in fine, c’est nous qui payons.
Les politiques sont très forts pour prendre des mesures d’exception et assouvir leur désir d’autorité, mais ce sont nos emplois et nos impôts qui vont regler l’addition.

bzep
Invité

En somme l’économie prime sur la santé et le droit de vie ou de mort, c’est une vue tout à fait libérale (économiquement)

koko
Invité

@bzep
Le plan de Toyota est de redémarrer son outil industriel tout en respectant les mesures sanitaires et de distanciation.

beniot9888
Invité
Libérale ? En sortant de chez toi pour aller au boulot, tu pourrais te faire renverser par un bus. Et pourtant ces « salauds de patrons » s’en foutent complètement ! Où doit on fixer la limite ? Parce que en sortant de ton lit, déjà, tu pourrais glisser sur le parquet avec tes chaussons Bugs Bunny et te casser la jambe. Et ces salauds de patrons s’en foutent. Alors, on la fixe où la limite ? Même si on le fait au volontariat, ça finira en « comme si les pauvres avaient le choix ». Moi, je suis pour que tout le monde… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@beniot9888
Il faut faire un choix : soit on évite que la pandémie se propage encore plus, soit on reprend le boulot avec les conséquences qui suivront. Il n’y aura pas de miracle tellement la crise a été mal gérée en France (oui, parce que avant de taper sur les patrons – et pourtant je ne suis pas pro-patronal, loin de là – il faudrait déjà commencer par le Gouvernement).

Miké
Invité

Le gouvernement c’est l’es meilleurs ! Phiphi il a dit que toutes les décisions avaient èté prises a temps ! Et le patronat c’est les deuxièmes meilleurs. Parce que quand notre dame brûle ils font des jolis dons.

Miké
Invité

Va falloir retourner a bosser « a fond » c’est jojo l’amant du président qui l’a dit !

wpDiscuz