Accueil Dépêches Coronavirus : guide des bonnes pratiques pour les routiers

Coronavirus : guide des bonnes pratiques pour les routiers

19
0
PARTAGER

Les fédérations professionnelles et organisations syndicales du transport et de la logistique ont signé un « guide de bonnes pratiques » visant à prévenir la propagation du coronavirus, a indiqué la profession mercredi. 

Un guide pour les transports routiers et la chaîne logistique

« La vocation de ce guide est de se décliner dans les entreprises du transport routier de marchandises et de prestations logistiques, mais il doit également être pris en compte par l’ensemble de la chaîne logistique, par les chargeurs et les clients finaux sur les lieux de chargement et de déchargement des marchandises et accueil conducteurs pour la limitation de la propagation », peut-on lire dans le préambule.

Un guide pour permettre la poursuite de l’activité en préservant les salariés

Ce document de 25 pages en format PDF propose des recommandations pour permettre la poursuite de l’activité tout en garantissant la préservation de la santé des salariés, clients, sous-traitants et fournisseurs.

Il fait le point sur la transmission du coronavirus, les gestes barrière à adopter et la question du port d’un masque, rappelle les mesures d’informations sur les ouvertures des aires de repos, et détaille les mesures de prévention adaptées poste par poste, de l’administratif au livreur.

Un guide signé par les organisations professionnelles

Ecrit sous l’égide des ministères des Transports et du Travail, le guide a été signé par les organisations professionnelles FNTR, OTRE, Union TLF et les syndicats CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC de la branche. Son contenu, daté du 10 avril, est « susceptible d’évoluer en fonction de l’évolution de la pandémie ».

De nombreux routiers s’étaient plaints de conditions de travail déplorables après l’entrée en vigueur du confinement, avec notamment notamment la fermeture des aires de repos et des espaces de restauration, l’impossibilité d’accéder à des sanitaires, un non-respect flagrant des mesures sanitaires et un manque de considération certain de la part des clients ou des forces de l’ordre.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz