Accueil Michelin Coronavirus : les dirigeants de Michelin abaissent leur rémunération

Coronavirus : les dirigeants de Michelin abaissent leur rémunération

21
1
PARTAGER

Les dirigeants de Michelin ont annoncé vendredi qu’ils abaissaient leur rémunération pour être solidaires avec leurs salariés touchés par des mesures de chômage partiel à cause de l’épidémie de coronavirus. 

Solidarité avec la communauté des salariés Michelin

« En manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin revoient à la baisse leur rémunération », a annoncé le groupe dans un communiqué.

Cette décision survient après des mesures similaires prises par l’équipementier automobile Plastic Omnium et le groupe de restauration collective Sodexo.

Baisse des  salaraires des dirigeants tant que perdurera l’activité partielle

Florent Menegaux et Yves Chapot, gérants du groupe Michelin, « ont choisi de diminuer d’environ 25% leur rémunération pour les mois d’avril et de mai », a détaillé Michelin. Pour les membres du comité exécutif, la baisse décidée est d’environ 10% durant la même période.

« Cette baisse sera reconduite aussi longtemps que des salariés du groupe se trouveront en situation d’activité partielle au motif de la crise sanitaire du Covid 19 », a précisé l’entreprise.

Des efforts complémentaires via des dons à des fondations

MM. Menegaux et Chapot « ont également exprimé la volonté de renoncer à une partie de leur rémunération variable 2019 versée en 2020, une fois que celle-ci aura été soumise au vote des actionnaires lors de l’assemblée générale qui se tiendra à huis clos le 23 juin ».

En outre, le président du conseil de surveillance du groupe Michelin, Michel Rollier, et ses membres indépendants « s’associent à cet effort en faisant don de 25% du montant de leurs jetons de présence reçus en 2020 à des fondations de leurs pays respectifs ayant pour objet la lutte contre le Covid-19 ».

Michelin redémarre graduellement ses usines

Après avoir stoppé la quasi-totalité de sa production, Michelin avait annoncé jeudi redémarrer graduellement trois de ses usines françaises, après avoir mis en place des protocoles sanitaires renforcés contre le coronavirus, une décision critiquée par des syndicats de salariés.

Notre avis, par leblogauto.com

Vous noterez au passage l’argument mis en avant par les dirigeants de Michelin : il s’agit avant tout de faire preuve de solidarité. Il n’est nullement question ici de concessions faites par les plus gros salaires pour préserver finance et cash de l’entreprise.

Encore moins – officiellement – d’afficher tout à la fois profil bas et générosité … alors que la grogne commence à poindre chez  certains de ses salariés et syndicats, ces derniers voyant d’un très mauvais œil la volonté du groupe de pneumatiques de reprendre progressivement l’activité dans les usines. Une reprise qui pourrait – selon certains – être justifiée par une course aux profits bien éloignée de considérations sanitaires et sociales.

En tout état de cause, il s’agit d’une différence de taille avec les propos émis par Fiat Chrysler.

Mike Manley, patron de FCA vient en effet  d’annoncer que son salaire serait réduit de 50% pendant trois mois. Raisons invoquées : « protéger la santé financière » du groupe fragilisé par l’épidémie de coronavirus et « éviter une réduction de personnel ». Sous-entendu : l’heure est grave …

Ce qui semble donc – fort heureusement – ne pas être le cas de Michelin. Reste que si l’heure est grave pour FCA … cela représente potentiellement des ventes en moins pour Michelin … un contexte de nature à affecter ses résultats.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Coronavirus : les dirigeants de Michelin abaissent leur rémunération"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Et nos impôts ????

Explosion en vue….

wpDiscuz