Accueil Crossovers Essai Suzuki S-Cross Hybrid de 129 chevaux

Essai Suzuki S-Cross Hybrid de 129 chevaux

2138
1
PARTAGER
Essai Suzuki S-Cross Hybrid

La plupart des constructeurs doivent en partie électrifier leurs modèles pour rentrer dans les clous des normes de CO2. Suzuki ne fait pas exception, et le S-Cross devient ainsi hybride. Nous l’avons pris en mains du côté de Brest.

Certains disent que le rouge va plus vite…

Un design plutôt classique

De manière générale, on ne pense pas tout de suite à Suzuki quand on réfléchit à l’acquisition d’une nouvelle voiture. Et sur ce segment ultra concurrentiel des crossovers, il demeure difficile de peser face aux stars du marché. Il n’empêche que le constructeur japonais entend continuer à se poser en alternative crédible.

Côté design, on reste sur un dessin plutôt classique qui ne fera pas spécialement tourner les têtes. Pour certains, ces traits datent un peu et le S-Cross reste éloigné des esthétiques modernes voire futuristes de la plupart des concurrents. Ainsi, il ne se démarque pas vraiment de ce qui existe déjà. L’intérêt se situe donc plutôt ailleurs.

Qu’importe l’abri… pourvu qu’on ait la vue!

Apple Carplay et Android Auto intégrés

À bord, Là aussi on ne se retrouve pas vraiment dans un environnement dernier cri. On remarque en premier lieu des compteurs analogiques, et une finition en retrait par rapport à ce qui se fait aujourd’hui. Toutefois l’essentiel est assuré, avec notamment une connectivité intégrant Apple Carplay et Android Auto. Cela permet d’utiliser aisément les fonctions de navigation et multimédia d’un smartphone.

En ce qui concerne l’habitabilité et les capacités de chargement, pas de changement à noter. En effet, la batterie et le convertisseur composant le dispositif d’hybridation légère de 48V se situent sous les deux sièges avant. Voici pour le volet pratique du quotidien en ce qui concerne la vie à bord. On en aurait aimé un peu plus, ne serait-ce que pour représenter une meilleure option face à ses adversaires.

On trouve donc des palmeraies privées en Bretagne…

Pas de propulsion 100% électrique

Vous l’avez donc d’ores et déjà compris, il n’y a pas de grosse batterie sur ce Suzuki S-Cross sauce 2020, qui permettrait une traction 100% électrique. Dommage répondront les uns, mais cela peut parfois suffire pour assurer une meilleure consommation sans trop alourdir la voiture de plusieurs dizaines de kilogrammes. Du coup, comment cela fonctionne ?

La batterie embarquée alimente un alterno-démarreur puissant de 10 kW qui s’active lors des accélérations, avec un couple de 50 Nm. Dans la pratique, son intervention apparaît assez transparente, et c’est tant mieux. Toutefois on peut suivre sur l’écran entre les deux compteurs analogiques les flux d’énergies. Cela prend son sens surtout lors des phases de régénérations. En outre la batterie maintient la veille des équipements lors des phases de Start/Stop.

Coffre préservé car le nécessaire à l’hybridation se trouve sous les sièges avant

Un gain en consommation pas si évident

Finalement on conduit ce Suzuki S-Cross Hybrid strictement comme une voiture conventionnelle. Les passages des rapports s’avèrent plutôt fluides, comme on l’attendrait d’une thermique. Certaines font d’ailleurs moins bien en la matière. Cela ne change donc pas le quotidien au volant, et nul besoin de réfléchir à une solution de recharge de la batterie.

Sauf qu’il ne s’agit pas pour autant d’une full hybrid à l’instar d’une Toyota Corolla par exemple. Le gain apparaît donc beaucoup moins impressionnant, à l’exception du puissant couple offert. D’après la fiche technique, la consommation devrait s’établir à 5,7 l aux 100 km, pour des rejets de 128 grammes au km. Dans notre réalité, sur un itinéraire sans véritablement de relief, notre chiffre ne descendait pas en dessous de 6 au minimum.

On vous laisse profiter une dernière fois du look de ce Suzuki S-Cross

Disponible dès 24 430 €

En face, des concurrents n’ayant même pas recours à une micro-hybridation de ce type nous ont offerts des consommations un peu plus flatteuses quand on les a essayés. En attendant de nouveaux modèles plus efficaces en matière de CO2, Suzuki use de cette alternative pour faire face aux éventuelles amendes que lui infligerait l’Europe si le constructeur n’atteint pas l’objectif de rejets imposé. Avec un tarif de 24 340 €, le S-Cross se montre assez bien équipé, mais il manque toutefois la possibilité d’en avoir quelques-uns plus modernes.

+ON AIME
  •  « Hybride » simple d’utilisation
  • Couple
  • Habitabilité identique
ON AIME MOINS
  •  Gains limités
  • Manque d’équipements dernier cri
  • Pas beaucoup d’aides à la conduite

 

Suzuki S-Cross Hybrid
Prix (à partir de)24 340 €
Prix du modèle essayé27 420 €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence + Alterno-démarreur (hybride)
Cylindrée (cm3)998
Puissance (ch/kW)129 / 95
Couple (Nm) 235
Transmission
Roues motricesav
Boîte de vitesses man. 6 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus215/60 R16
Performances
Vitesse maximale (km/h)190
0 à 100 km/h (s)
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)5,6 à 5,9
CO2 (g/km) 127 à 132
Dimensions
Longueur (m)4,30
Largeur (m) 1,79
Hauteur (m)1,58
Empattement (m) 2,60
Volume de coffre (l)430
Poids (kg) 1 180

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai Suzuki S-Cross Hybrid de 129 chevaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Suzuki se targe d’avoir une gamme 100% hybride. Il s’agit en fait un simple boost puisqu’il n’y a pas de roulage en ZEV .
Ca permets d’attirer le chalant

wpDiscuz