Accueil Constructeurs Les patrons de Renault et PSA s’entretiennent avec B. Le Maire

Les patrons de Renault et PSA s’entretiennent avec B. Le Maire

2129
17
PARTAGER

Les patrons de PSA et Renault, Carlos Tavares et Jean-Dominique Senard, devaient initialement se rendre mercredi à 13 heures à Bercy pour être reçus par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, dans le contexte de la crise du coronavirus. Au final, l’entretien aura eu lieu par téléphone. La prudence étant de mise. A l’ordre du jour : la situation globale des deux constructeurs, selon les termes du ministère.

La filière automobile bénéficiaire des mesures liées au coronavirus

Bercy a en tout premier lieu tenu à confirmer aux dirigeants de PSA et Renault qu’ils « avaient le droit à tous les instruments mis en place pour les entreprises (report charges et impôts, chômage partiel et possibilité de Prêt notamment avec garantie de l État de 300 milliards) ».

Elément notable : l’ensemble de la filière pourra bénéficier de ces mesures. « On aidera les sous-traitants de 1er et 2ème Rang à passer cette période difficile dans les meilleures conditions possibles », a en effet ajouté le Ministère.

La filière automobile confrontée à des difficultés majeures

Cette réunion intervient alors que la filière automobile dans son ensemble se trouve en grande difficulté, secouée par la crise du coronavirus. Si le confinement de la population chinoise a dans un premier temps impacté la chaîne d’approvisionnements des constructeurs, désormais les usines européennes ferment tout à tour leurs portes.

Renault, PSA, Volkswagen, Fiat, Toyota et Michelin ont ainsi d’ores et déjà annoncé la suspension de l’essentiel de leur production en Europe, en raison des mesures de confinement mais également pour protéger leur personnel.

Renault a annoncé mercredi la suspension de ses activités sur les sites de Mioveni (Roumanie), Tanger et Casablanca (Maroc) ainsi qu’à Cacia (Portugal). Le constructeur avait préalablement arrêté la production en Slovénie, en Espagne et en France.

La Plateforme automobile exhorte le gouvernement à préparer un plan de relance

Mardi, la Plateforme automobile (PFA), qui regroupe les principales entreprises du secteur en France, a appelé à la préparation d’un plan de relance pour la sortie de crise. Saluant parallèlement les mesures d’urgence prises par le gouvernement pour soutenir les entreprises.

La Plateforme automobile, dirigée par l’ancien ministre Luc Chatel, considère qu’il faudra « actionner les outils à disposition (prime à la conversion, bonus pour l’achat de véhicules électriques) pour relancer le marché » mais aussi « consentir des investissements massifs pour les infrastructures de recharge (…), condition clé pour le décollage du marché » des véhicules électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Si les fermetures des sites vont entraîner une baisse de l’offre … il n’en demeure pas moins que la demande – déjà en berne avant la crise du coronavirus – devrait être fortement réduite lors de la sortie de crise … dont nul ne connaît la date.

Depuis janvier et le début de la propagation du Covid-19, les ventes ont été extrêmement faibles. Et ce, alors même que les constructeurs sont confrontés à une véritable révolution industrielle, les nouvelles normes environnementales leur imposant d’investir dans des nouvelles motorisations full électriques et hybrides.

Sources : AFP, Ministère de l’Economie et des Finances

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Les patrons de Renault et PSA s’entretiennent avec B. Le Maire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Le télétravail se mettra significativement en place si le confinement dure plus que 3 semaines les habitudes de mobilité pour le travail vont s’en trouver changer ainsi que le besoin de entreprises dans leurs flotte de véhicules …pas sur que la demande automobile « nécessaire au travail  » reparte à la hausse après cette crise

wizz
Membre
fabi35 Ce n’est pas aussi évident Prends l’exemple des voitures électriques. Elles convient à 90%, à 95%, à 99% des déplacements des gens. Mais pour quelques longs trajets dans l’année, les gens ne s’imaginent pas aller en vacances où à l’autre bout du pays en voiture électrique, avec des recharges « si longues » tous les 250km. De ce fait, ils restent en thermique. Donc comme beaucoup de monde, on achète une voiture dont un des usages est d’aller au boulot. -Soit je fais du télétravail à 100% et je n’aurai plus ce besoin (mais dans ce cas là, mon patron se… Lire la suite >>
Fabi35
Invité

Wizz
Je comprends ton déroulement
Les gens auront une voiture mais ils s’en serviront moins donc la changeront sûrement moins souvent
Je ne généralise pas et je peux me tromper sur ce que j’avance
Il y a aussi les pertes de revenus qui vont retarder les futures acquisition ,6 mois 1 ans peut être ( après la crise) pour certains
Le marché risque donc de mettre du temps à répartir

Thibaut Emme
Admin
Oui et non. Si bon nombre d’entreprises peuvent faire du télétravail, beaucoup le font dans de mauvaises conditions (sans VPN, etc.) et mettre cela en place pour sécuriser les envois de documents, etc. ne se fera pas. Si c’est déjà en place, pourquoi pas, mais là aussi bon nombre de grosses boîtes ont des PC de bureau et non des portables. En urgence les service informatique ont sortis les portables mais cela devrait rester l’exception, même dans 3 mois. Et dans les TPE PME, ne pas se voir au quotidien ne fonctionne pas trop. 1 jour dans la semaine passe… Lire la suite >>
nouh
Invité

Tout à fait, la sécurité informatique, déjà déficiente en entreprise, est à son minimum pour ne pas dire plus en télétravail et d’ailleurs, tous les services informatiques liés à la sécurité ne fonctionnent pas en télétravail….

SGL
Invité

Avec le VPN c’est le top !
Mais jadis, le travail à la maison était possible 4 jours par semaine avec une simple clé USB quand le travail ne nécessite pas un flot continu de rendu quotidien.
Maintenant avec les maquettes numériques en flux continue
Encore faut-il le matos…qui peut le faire à la maison.

nouh
Invité
Tous les métiers ne sont pas compatible avec le télétravail, c’est même une minorité et surtout pas sur que ce soit les entreprises qui font le PIB de la nation….. Un exemple, la production d’eau potable n’est pas à l’arrêt grâce au personnel présent sur les sites avec des mesures bien précises pour ne pas mélanger les intervenants, idem dans les centrales électriques, sans oublier le traitement des ordures ménagères, etc…. tout ces « services » ont besoin de main-d’œuvre cat même si l’informatique gère les process, derrière il y a les commandes/accessoires qui ont besoin d’actions humaines(peut-être des robots, un jour….)… Lire la suite >>
SGL
Invité

@nouh,
Tous les métiers ne sont pas compatibles avec le télétravail… Certes !
Mais si tous les métiers qui sont compatibles seraient, ne serait-ce que 3 jours par semaine fait à la maison…. Ça ferait déjà énormément de voiture en moins sur les routes…. Avec moins d’accidents moins de pollution… etc.
On ne peut pas transformer notre monde comme le monde de Oui-Oui du jour au lendemain … Mais l’on peut l’améliorer !

beniot9888
Invité

Visiblement, dans ma société, le télétravail est tout à fait possible. On le constate depuis quelques jours !
Mais notre PDG est contre, voilà pourquoi ça n’existe pas chez nous. Peut être que la position du patron sera revue dans le futur ?
En attendant, ma voiture n’a pas quitté le garage et pourrait, comme beaucoup, contribuer à une diminution des bouchons et de la pollution. 20% de trafic en moins, c’est 80% de bouchons en moins…

nouh
Invité

Peut-être pour des raisons de sécurité des données car il faut qu’il investisse pour s’assurer à minima, sinon pour diminuer les bouchons il y a d’autres solutions mais encore une fois il faut modifier les habitudes de chacun et notamment l’individualisme qui domine au détriment du transport mutualisé!!!
Mais c’est un autre sujet….

nouh
Invité
Attention à garantir la sécurité de l’information des entreprises et chez le particulier, elle ne peut en aucun cas être garantie à 100% et c’est pour cette raison que certaines entreprises ne veulent pas et ne peuvent pas faire du télétravail. Sinon, attention également à la qualité des réseaux, à l’égalité entres départements, villes, etc… La fibre a beaucoup de retard et surtout une grande disparité entres les grandes villes et les autres… Pour la pollution, ceux qui sont en province ne se déplaceront peut-être pas pour le télétravail, mais pour tout le reste dont un primordial, c’est l’éducation des… Lire la suite >>
panama
Invité

Concernant le confinement, les experts disent que le pic de la pandémie sera atteint entre mi-mai et mi-juin.
J’ai bien dit le pic, et pas la fin de l’épidémie. A bon entendeur.
Certaines marques vont disparaitre. Fiat et Opel ont sauvé leur existence avec PSA mais jusqu’à quand ? Volvo sera-t-il toujours soutenu par Geely ? Land Rover et Jaguar par Tata ? Quant à Tesla, où vont-ils trouver le cash ?
Bref, avec la crise économique sans précédent qui arrive, le secteur automobile mondial va connaitre les pires années de son existence.

nouh
Invité

Ne dramatisons pas, pour l’instant, simplement la pandémie actuelle est hélas qu’une simple répétition mondiale de ce qui va se passer dans les années qui viennent avec le réchauffement climatique et les dérèglements climatiques sur l’ensemble de notre planète et qui auront un effet bien plus dévastateur que ce virus tout simplement parce que la science peut trouver plus ou moins rapidement, des médicaments et un vaccin. Elle sera bien moins puissantes fasse à l’eau, au vent, à la sécheresse, au manque d’eau potable, à la pénurie de nourriture même en Europe…

panama
Invité

Cher Nouh, la différence c’est que le Covid 19 est là, chez nous, maintenant.

SGL
Invité

Euh @ panama, la reprise des usines en Chine, a commencé, doucement certes, il y a 15 jours déjà…pour une épidémie qui a commencé fin décembre…3 mois après, la situation, fort heureusement, s’améliorait sensiblement.
Alors d’accord, pour que cela soit total, il faudra certainement attendre 6 mois au total.

Dominique REMBES
Invité

comme dans toutes les crises, dans 6 mois on aura oublié et on reprendra nos habitudes

wpDiscuz