Accueil Audi Essai Audi S5 TDi de 347 chevaux

Essai Audi S5 TDi de 347 chevaux

444
31
PARTAGER

L’Audi S5 passe par la case restylage, et hérite comme la berline S4 d’un V6 TDI Diesel en lieu et place de l’ancien TFSi essence. Nous en avons pris le volant entre Bruxelles et Anvers.

Là où passe cette Audi S5, l’herbe pousse… même sur des pavés

Une RS5 à peine assagie

On pourrait reprocher à Audi de transformer sa S5 en un coupé Diesel sportif. Et pourtant, il faudrait plutôt en vouloir à la législation qui pousse à privilégier des moteurs carburant au gazole. En effet, pour atteindre plus aisément les objectifs de CO2, certains constructeurs font donc ce choix à ce niveau de puissance.

En termes de style, cette S5 se montre un peu plus agressive qu’auparavant. Elle prend même des airs de RS5 à peine assagie. A propos des changements les plus visibles, on note en premier lieu la signature lumineuse à l’avant comme à l’arrière, les boucliers et les nouvelles jantes. Certains codes demeurent, à l’instar des quatre sorties d’échappement.

Anvers début mars, 12 degrés. Notez devant une A5 cabriolet capote ouverte…

Des changements concernant le multimédia

À bord, comme pour l’A4, les modifications concernent principalement l’écran principal qui devient tactile. La molette qui permettait avant de contrôler le système multimédia disparaît logiquement. Du coup, un nouveau rangement fait son apparition. Dans la pratique, il faut tout de même un temps d’adaptation et apprendre la manipulation de certaines fonctions.

La position de conduite s’avère facilement réglable, avec des sièges à l’allure sportive ne manquant pas de confort. On n’en attend pas moins d’un coupé appelé à aligner les kilomètres pendant des heures. Évitez de faire monter des grands gabarits à l’arrière, qui vous reprocheront de ne pas avoir fait plutôt le choix d’une S4. Au chapitre de la vie à bord, cette Audi coche beaucoup de bonnes cases, notamment en ce qui concerne les équipements.

Cette Audi S5 dans cette couleur rouge embellit n’importe quel paysage

Un V6 Diesel mild-hybrid

Au moment de réveiller le V6 TDi de 347 chevaux, on remarque le son artificiellement modifié pour masquer le claquement de ce moteur Diesel. Ce bloc a droit à une technologie mild-hybrid 48V qui associé à un compresseur électrique élimine le « lag »  du turbo à bas régime.  Dans les faits, il se montre plutôt impressionnant. En termes de performances, on a même le sentiment d’y gagner par rapport à l’ancien TFSi essence.

Il faut dire qu’avec 700 Nm de couple, soit 200 de plus par rapport à l’ancienne, cette S5 décolle comme un avion. Peu importe la situation de conduite dans laquelle on se trouve, elle s’élance et se relance avec une vigueur étonnante. En outre, l’artifice sonore donne l’impression de prendre beaucoup plus de tours que la réalité. Pas de doute, elle marche fort!

Avec ses 700 Nm de couple, cette Audi S5 pourrait tirer un bateau…

Une consommation maîtrisée

Côté châssis, notre S5 se conduit comme un vélo survitaminé. Le système Quattro réglé aux petits oignons permet à votre serviteur d’enfoncer la pédale, sans se soucier de ce qui va se passer derrière. Un comportement qui rassure le gros rouleur qui n’apprécierait pas forcément une voiture un peu trop caractérielle. Le revers ? On n’a pas pas tant l’impression de conduire une sportive, malgré les programmes de conduite.

On se trouve en fait au volant d’un très bon coupé routier gavé de chevaux capable d’aligner les bornes dans un bon confort. Et c’est justement là que se situe la nouvelle force de cette S5 Diesel, pouvoir profiter d’une puissance considérable, sans certains inconvénients de sportives plus radicales à l’amortissement trop endurci. En outre, on n’a pas à garder un œil en permanence sur la jauge… Notre consommation moyenne, malgré un rythme déraisonnable, s’est établie aux alentours des 9 litres aux 100 kilomètres.

Il n’y a pas que l’Audi S5 qui a été restylée dans ce quartier…

Malus réduit

Cette nouvelle Audi S5 TDi rejette de 181 à 187 grammes de CO2 par kilomètre suivant les versions. Cela correspond à une écotaxe allant de 4 543 € à 6 375 €. À 80 200 euros, l’Allemande n’est pas donnée. Surtout que certaines concurrentes (toutes à motorisation essence) ne se montrent pas forcément plus chères… avant calcul du malus. Les pros vont lui trouver probablement un certain intérêt, mais les autres devront se tourner vers la RS5 de 97 570 € pour faire rimer sport avec essence.

+ON AIME
  •  Look sportif
  • Couple
  • Équipements
ON AIME MOINS
  •  Sonorité artificielle du diesel
  • Décalage entre son et régime moteur
  • Choix moteur pertinent?

 

Audi S5
Prix (à partir de)80 200 €
Prix du modèle essayé101 090 €
Bonus / Malus4 543 € à 6 375 €
Moteur
Type et implantation6 cylindres en V – Turbo + compresseur électrique – Micro-hybridation par alterno-démarreur 48V sur courroie – Longitudinal avant – Diesel
Cylindrée (cm3)2 967
Puissance (ch/kW)255 / 347
Couple (Nm) 700
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses automatique à 8 rapports
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus265/30 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h) 250
0 à 100 km/h (s) 4,8
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 6,9 à 7,2
CO2 (g/km)180 à 187
Dimensions
Longueur (mm)4 705
Largeur (mm)1 846
Hauteur (mm) 1 368
Empattement (mm) 2 765
Volume de coffre (l) 480
Poids (kg) 1 835

 

Photos: Etienne Rovillé pour Audi France

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Essai Audi S5 TDi de 347 chevaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rikiki
Invité

Ce v6 tdi plein de technologie m’a fait penser aux pas ci anciennes S4 et S6 et toutes les autres caisses qui ont été équipés du 4.2 V8… qu’aujourd’hui personne en veux et qui ont presque complètement disparu de circulation notamment du aux problèmes moteur….. ah les chaînes distrib des 4.2 V8 ça a fait un malheur

JC Juncker
Invité

J en ai une des S6 4B Avant. Une boite manu donc les premieres serie. C est la caisse des week end. Condo de 13-14l. Entretien rigoureux. Beaucoup on eu tendance à oublier que malgrè son prix inferieur a une Dacia, l entretien reste celui d une caisse qui valais 90K€ a son lancement. Une RS6 c est encore un niveau au dessus avec des entretiens 2X plus court que la version atmo du 4.2.

FG5
Invité

lol je veux une sportive mais je la prends en diesel lol.
Ca me fait tjs bien rire. Allez mettons une petite hybridation pour contourner le malus et faire le kéké sur le 0-100 km/h. Oui comme vous dites les vrais fans prendront la RS5 essence. Bref.

JC Juncker
Invité

les vrais fans acheterons une version import essence. 🙂

wizz
Membre

https://www.carte-grise.org/ecotaxe.htm
Pour les véhicules importés en France après avoir été immatriculés dans un autre pays, la taxe est réduite d’un dixième par année entamée depuis cette date de première immatriculation.

….sauf si tu veux importer une occasion 10 ans d’âge

beniot9888
Invité

Ou ils achèteront juste autre chose ? Pourquoi tant d’effort pour juste importer une Audi S5 essence ? Avec le surcoût, autant acheter directement une RS5. Ou une BMW, une Maserati, une…

The Stig
Invité

Parce que les kékés ne jurent que par Audi…

dede
Invité
Ca me fait rire cet anti-mazout attitude. Déjà c’est pas le même prix, en plus beaucoup de ses autos sont achetées/louées par des sociétés en première mains, et là le mazout prend tout son sens. Entre le malus, les la tvts, la récupération de la tva sur le gasoil, et la conso moyenne pour faire 30/50 mkm par ans, il n’y a pas photo. De plus une S5 même essence n’est pas et ne sera jamais une sportive pure, c’est un coupé GT pour se transporter dans un grand confort, a qui cherche de la performance en accel et en… Lire la suite >>
JeanMi
Invité

On peut récupérer la TVA sur l’essence maintenant 😉

Mwouais
Invité
@dede : je vais totalement dans ton sens et mon commentaire ici pour souligner qu’un S sur un hayon est synonyme de ce que la voiture dispose d’aptitudes sportives ou d’une simple ligne sportive. La S5 n’est pas présentée comme une pistarde sauf erreur. Le marketing ne la vend pas comme la quintessence du sport automobile, non ? Alirs, aucun problème pour moi. Le fait de porter un sweatshirt Nike, Adidas, ou Lacoste Sport ne signifie pas que vous êtes ridicule à vous comparer à Federer, Tiger Woods, Ben Johnson (je date) ou même Mbape, mais généralement que vous trouvez… Lire la suite >>
Jdg
Invité
@dede je suis pas spécialement anti mazout mais faire une voiture « sportive » en diesel c’est ridicule. Pourquoi si on cherche l’économie de carburant et TVA acheter autant de puissance ? Y a des. Versions de l’A5 moins puissantes et moins de consommation. Les versions S Audi sont censées être des sportives qui gardent du confort par rapport aux RS qui sont censées être plus radicales. Dans la réalité les deux gardent bcp de confort aucune n’est véritablement radicale (accélérer vite en ligne droite ça n’est pas de la sportivité pour moi) . Donc je suis d’accord c’est plutôt une GT.… Lire la suite >>
Amazon
Invité

je ne crois pas qu’on puisse récupérer la TVA sur le carburant quand le véhicule n’est pas un utilitaire.

Et je suis 100% d’accord avec le fait de mettre un gros diesel dans une caisse de GT qui fera surtout de l’autoroute (et après un bon moteur électrique sera la panacée quand on aura résolution le problème du poids des batteries ou qu’on aura un système de cellfuel haute puissance avec de l’hydrogène au coin de la rue)

amiral_sub
Invité

si on peut

wizz
Membre

https://www.legifiscal.fr/actualites-fiscales/2315-tva-essence-deductible-60-2020.html

ils ont mis des paliers progressifs depuis 2017, surement pour ne pas faire un violent basculement du diesel vers essence, impactant les constructeurs du jour au lendemain, sachant que les flottes représentent la moitié des immatriculations

The Stig
Invité

Un coupé mazout… Ou le vomitif absolu. Quoique, pas encore au niveau des cabrios diesel, là c’est le comble de l’horreur.

Thibaut Emme
Admin

@The Stig : mon premier cabrio diesel, je l’ai croisé à une vente aux enchères d’anciennes. Une magnifique Peugeot 204 cabriolet avec un moteur diesel Peugeot, et une modification officielle Peugeot (à l’époque c’était plus simple) demandée par l’acheteur…

Poumon asthmatique garanti mais une conso légère…
Bon 30 ans après cela conférait au ridicule comme transfo, mais cela m’a toujours amusé de voir que même avant l’avènement du moteur diesel « moderne » certains n’hésitaient pas à en vouloir sur un cabrio 😉

AXSPORT
Invité

Pas de sigle TDI à l’arrière ?
MFR

Balkany
Invité

Sur la mienne si . Le célèbre 1.9 tdi . 😂😂 Ça en surprend certains en Renault qui font les kékés.

SGL
Invité

Le TDi qui dépollue uniquement lors des contrôles technique !?
…normal qui soit plus performant. 😉

beniot9888
Invité

Si tu t’amuses à « surprendre les Kékés en Renault », on peut se demander si tu en serait pas un aussi, de kéké !

CDA
Membre

Le mec a 4 anneaux sur sa calandre : ça y est, il se croit supérieur 😀

JC Juncker
Invité

Je ne me croit pas , je le suis.

Nithael70
Invité

Diesel hybride? PSA precurseur…

SGL
Invité

Bah oui !
Les gens oublient vite…
Pourtant ça fait ses preuves même devant certain PHEV moderne réputé.

wpDiscuz