Accueil Alfa Romeo Alfa Romeo Giulia GTA : bomba latina !

Alfa Romeo Giulia GTA : bomba latina !

2296
31
PARTAGER
GTA

Après plusieurs semaines de rumeurs et des teasers savamment orchestrés, Alfa Romeo lève le voile sur sa nouveauté 2020 : la résurrection du mythique blason GTA, qui transfigure la berline Giulia.

L’histoire continue

Il fallait remonter au début des années 2000 pour trouver des Alfa Romeo frappées du blason GTA, pour Gran Turismo Alleggerita avec les savoureuses et bestiales 156 et 147. Depuis, nous avions eu droit à des versions sportives QV mais plus à ce sigle qui a tant contribué à la réputation de la marque. Plus loin encore, il faut remonter aux années 60 pour trouver trace d’une Giulia GTA, qui avait régalé dans les courses de supertourisme et les rallyes de la fin des sixties et du début des seventies. Dans la vidéo de présentation, l’histoire est abondamment évoquée pour marquer la filiation entre l’ancienne Giulia GTA et ces nouvelles Giulia GTA et GTAm, qui arborent sur les ailes avant, en dessous du blason Quadrifoglio Verde, un autre blason magique, celui d’Autodelta, préparateur historique des Alfa Romeo de compétition.

Des gênes de F1

Ce qui saute aux yeux de suite, ce sont les évolutions aérodynamiques très poussées, puisque la GTA utilise le « Sauber Aerokit » qui a été développé en partenariat avec le team F1 Alfa Romeo. La calandre a une grille aux croisillons plus discrets, pour imiter les calandres des voitures de superforteresse, et elle est entourée par 4 petites ouvertures d’aération. Quant aux prises d’air, déjà généreuses sur la version d’origine, elles se parent d’un spoiler carbone dynamique très travaillé, digne des déflecteurs d’une monoplace. Les ailes avant s’élargissent de 50 mm et accentuent la bestialité de la bête. Le carbone se rajoute aussi sur les jupes latérales, les passages de roues arrière – un peu dans le style Alfasud QV- ainsi que sur le toit. A l’arrière, on trouve un nouveau diffuseur en carbone, deux canules d’échappement en Titane dans la partie centrale signées du spécialiste Akrapovic, une extension d’aile et un aileron en carbone.

La GTAm, encore plus extrême

Comme si cela ne suffisait pas, Alfa Romeo décline la GTA dans une variante GTAm (m pour Modificata), qui va encore plus loin dans la radicalité avec un aileron arrière démesuré, une configuration deux places et même des vitres arrière en Lexan. La GTAm est certes homologuée pour la route mais elle est surtout pensée pour une utilisation piste, la banquette arrière étant remplacée par un arceau de sécurité, des emplacements extincteur et casque et les poignées de porte par des sangles, comme sur la F40. Au final, toutes cs modifications ont un intérêt évident : le gain de poids, avec 100 kilos de moins sur la balance par rapport à la Quadrifoglio Verde. A l’intérieur, les GTA et GTAm se couvrent d’Alcantara sur la partie supérieure du tableau de bord et l’intérieur des portes, alors que les passagers pourront s’asseoir sur des sièges en fibre de carbone Sabelt. Si la GTA conserve le raffinement de la berline, la GTAm procure une ambiance nettement plus typée course.

Le V6 Biturbo gagne encore du muscle

Contrairement aux précédentes séries spéciales NRing et Alfa Romeo Racing qui se limitaient à des retouches esthétiques, la mécanique a été également revue. Le superbe moteur V6 2.9 biturbo gagne 30 chevaux pour être porté désormais à 540 chevaux. C’est moins que ce que la rumeur annonçait, mais on ne va quand même pas faire la fine bouche. Avec 540 chevaux et 1 520 kg, soit un très bon rapport poids/puissance de 2,82 kg/ch, le 0 à 100 KM/h est expédié en 3″6 ! Pour couronner le tout en termes de performance, la GTA embarque aussi des freins carbone-céramique.

Notre avis, par leblogauto.com

ça c’est du Cuore sportivo* ! La légende est de retour ! Alfa Romeo n’a pas raté sa surprise, avec une Giulia dévergondée comme on aime. Produite à seulement 500 exemplaires, cette GTA, qui devrait dépasser allègrement les 100.000 euros, sera un futur collector. De quoi raviver la flamme en espérant rapidement d’autres modèles sensationnels pour perpétuer l’héritage du Biscione.

* le cœur sportif

source et images : Alfa Romeo EMEA press

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Alfa Romeo Giulia GTA : bomba latina !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Ils ont tout compris!
Oui les sedans sont difficiles à vendre si comme les allemands vous ne profitez pas des revenus générés par les ventes des autos chinoises pour proposer en Europe des locations de vos berlines à prix planché. Jaguar ou Alfa ne peuvent pas suivre ce dumping! Volvo non plus.

Mais Alfa a compris que l’image d’un constructeur se reconstruisait avec le temps! Ils ont du mal à la vendre? Vous constructeurs allemands? Ben Alfa vous donne une belle leçon!!!

Vive Alfa!!!!

Rsa02
Invité

Quelle leçon, à ma connaissance, il existe déjà des RS4 mais surtout C63s ou M4GTS. Cela dit, il faut admettre que la Giulia était déjà très performante, en GTA(m), elle le sera plus.

Diese
Invité

Monstrueux!

AXSPORT
Invité

Sympatoche !!!
👍👍👍

opti78
Invité

je sais pas si c’est une belle leçon, mais étant un amoureux des Alfa depuis ma plus tendre enfance, je ne peux qu’être déçu devant cet engin bling bling, digne d’un atelier de tuning … quelle misère, les anciens de chez Alfa doivent se retourner dans leur tombe …

SAM
Invité

@opti78. Mais cela fait parti de l’ADN Alfa … je vous invite à regarder les productions des années 1980 et 1990 … c’est Alfa dans toute sa démesure. Alfa peut être élégant ou bling bling! Bomba latina dit le titre!

opti78
Invité

je pourrais savoir quelle Alfa était bling bling dans les années 80 – 90, je dois avoir un trou de mémoire ….

SAM
Invité

vous regardez sur Google …

zeboss
Invité

je rejoins opti, Alfa6 ? GTV ? ha oui, l’Alfasud…
ha non, l’Arna…
sacré SAM

Mwouais
Invité

Regardez vers 155 et 156

Jérôme
Invité

Alfa 75 Turbo Evoluzione…. Difficile de faire plus « tuning », et d’ailleurs bien moins réussie esthétiquement que cette Giulia GTAm. On peut aussi citer les séries limitées « Production » des GTV et GTV6 dans la même veine.Si on connaît vraiment les Alfa, on citera aussi l’Alfa 90 Campione.
Voilà pour combler votre trou de mémoire.

labradaauto
Invité
Opti78 : Je vous sais gré de revoir la définition du Tuning ! Oh j’dis pas ça parce que je n’aime pas les autos de « jacques »; mais le tuning, ça vient d’Allemagne et c’est avant tout de l’exploitation optimisée de la mécanique existante sur un modèle de voiture ! Alors Oui cette Alfa gtam me fait le frisson , et sincèrement j’aurais qq années de moins , je réfléchirais pour l’avoir et cesser de la vanter. Ce tuning est contemporain, issu de la haute technologie de la course automobile au plus haut niveau de maintenant ! je ne parle pas… Lire la suite >>
zeboss
Invité

Pas sur que ça fasse tourner les usines à fond, sinon bel exercice de style sur route…

SAM
Invité

@zeboss. En tout cas ça vous fait tourner les 10 doigts de la main et le cerveau pour vous en parliez. Donc l’opération est réussie pour Afla!

zeboss
Invité
c’est quoi l’objectif d’Alfa ? faire ce qui peut apporter de l’argent des caisses ou nous faire le machin qui va détenir 15 jours le records sur le Nurb ? C’est une belle bête mais qui va l’acheter pour tous les jours ? Et je ne vois pas en quoi ça fait des points pour Alfa… Au demeurant vendre des autos c’est mieux que d’avoir des commentaires sur le BA.. ;-). Pour sauver la marque, il ne suffit pas de faire de la techno, il faut vendre, pas forcement des SUV 160 cv diésel mais au moins un truc qui… Lire la suite >>
Florent
Invité

Qui va rouler au quotidien avec? Ben la-même clientèle que les m3, rs4, c63 amg etc… Le but est de faire rêver, c’est ce genre de voiture qui va attirer du monde en concession. Certe, ce n’est pas le modèle le plus rentable, mais les exemplaires vont tous partir en un rien de temps!

AXSPORT
Invité

Ça change des moteurs Briggs et Stratton…….
Lol

wpDiscuz