Accueil Toyota Toyota : 400 millions $ investis dans la conduite autonome (Pony.ai)

Toyota : 400 millions $ investis dans la conduite autonome (Pony.ai)

152
0
PARTAGER

Toyota vient d’investir 400 millions de dollars dans la start-up chinoise Pony.ai, en vue de renforcer son partenariat noué en 2019 avec la jeune entreprise, fournisseur chinois de systèmes destinés aux véhicules autonomes. 

 Pony.ai obtient un financement de 462 millions de dollars

Signe que l’enthousiasme des investisseurs pour les voitures autonomes n’a pas diminué, Pony.ai vient d’obtenir a aujourd’hui un financement de 462 millions de dollars, dont 400 millions proviennent de Toyota. L’injection de capital permet d’étendre la capitalisation globale total de la start-up basée à Guangzhou (ou Canton, en Chine) et Fremont, en Californie, d’environ 800 millions de dollars à une évaluation proche de 3 milliards de dollars (contre 1 milliard en octobre 2019).

Intégration accrue de la technologie de Pony.ai dans les véhicules Toyota

L’investissement permet une “intégration plus profonde” de la technologie de Pony.ai dans les véhicules Toyota, indique Pony.ai dans un communiqué. Les deux partenaires veulent en outre explorer d’autres possibilités de coopération dans les services de mobilité.

James Peng, PDG de Pony.ai, a par ailleurs indiqué à Bloomberg que cette opération permettra – selon lui – d’accélérer la commercialisation de voitures à conduite autonome ». Ajoutant que la start-up investirait plus d’argent dans la constitution de la flotte de véhicules.

Pas d’exclusivité pour Toyota

Pony.ai possède deux sites d’essais en Californie et gère un service pilote avec Hyundai à Irvine, dans le comté d’Orange, qui propose des trajets au grand public.

Toyota n’a pas eu besoin d’un accès exclusif à la technologie et est ouvert à un partenariat avec Pony.ai avec d’autres constructeurs automobiles, a par ailleurs précisé déclaré James Peng.

L’année dernière, Toyota et Pony.ai ont annoncé un projet pilote sur les routes publiques à Pékin et à Shanghai, utilisant des véhicules Lexus RX et le système de conduite autonome de Pony.ai. Les entreprises envisagent désormais d’explorer d’autres possibilités de coopération dans les services de mobilité.

Notre avis, par leblogauto.com

Les constructeurs automobiles concluent des accords avec des fournisseurs de systèmes sans conducteur pour acquérir une expertise et repousser la concurrence des entreprises technologiques qui souhaitent se lancer dans le secteur du transport. Pour Pony.ai, une relation avec Toyota est un vote de confiance alors que la strat-up cherche à affronter des rivaux américains tels que Waymo (Alphabet).

Sources : Automotive News, Bloomberg , VentureBeat

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz