Accueil Breaks Essai Peugeot 508 SW HYbrid de 225 ch

Essai Peugeot 508 SW HYbrid de 225 ch

4826
39
PARTAGER

Peugeot dans le cadre de l’électrification de sa gamme, nous propose notamment la 508 hybride. Nous l’avons essayée dans sa version SW en Espagne, juste après avoir pris en main le 3008 HYbrid 4.

Mis à part les badges « HYbrid », il s’agit d’une 508 SW classique

Esthétiquement une 508 comme les autres

Comment différencier une 508 « HYbrid » des autres versions du catalogue ? Autant vous le dire tout de suite, ça n’arrivera pas au premier coup d’œil. Physiquement, il n’y a strictement rien qui change. Du coup, comment la repérer ? Deux façons, et deux situations. La première, si la voiture est à l’arrêt, il suffit de s’approcher des badges à l’arrière et sur les ailes avant.

Juste au cas où… Peugeot a inscrit son nom en grandes lettres sur le coffre.

La seconde, quand elle roule, on peut apercevoir une led bleue sur le rétroviseur. Celle-ci s’allume quand la 508 évolue en mode 100% électrique. Même en termes de puissance, elle ne supplante pas la plus véloce des 508 thermiques, avec exactement le même nombre de chevaux, à savoir 225. D’un point de vue cosmétique, vous resterez donc ainsi sur votre faim si vous espériez une calandre spécifique par exemple pour afficher votre fibre écologique.

L’instrumentation s’avère spécifique à cette version.

Une sellerie spécifique à cette version

À bord, on retrouve cet habitacle futuriste que l’on a apprécié à la sortie de la voiture il y a moins de deux ans. Comme pour le Peugeot 3008, on ne trouve que deux détails qui la diffèrent d’une 508 classique. À savoir un bouton d’accès direct aux informations spécifiques à la motorisation hybride sur l’écran central, et une sellerie qui pour l’instant ne sera disponible que dans l’HYbrid.

Et pourquoi pas une french touch avec des inscriptions en français?

Pour le reste il s’agit d’une 508 avec ses qualités, à savoir une ribambelle d’équipements technologiques et une position de conduite idéale pour aligner les kilomètres. Mais aussi ses défauts, comme un accès un peu compliqué aux places arrière, et une vision altérée des compteurs suivant la hauteur du siège. Elle est dotée de toutes les « geekeries » qu’on attend d’une routière, une conduite semi-autonome et un système d’info-divertissement connecté.

On a soulevé le capot et à première vue… rien de vraiment différent.

Une puissance cumulée de 225 chevaux

Sous le capot de cette 508 SW se trouve un moteur thermique 4 cylindres essence, le même que dans le 3008 mais avec étrangement 20 chevaux de moins, soit 180. Le bloc électrique en offre lui 109, alors que la puissance combinée atteint les 225. Au démarrage, elle roule toujours par défaut au départ en mode 0 émission. Le programme « Hybrid » assure une gestion automatique entre les deux motorisations au bénéfice de la consommation globale.

Les chiffres de consommation sont assez remarquables.

On vous le dit tout de suite, l’autonomie électrique a fondu en à peine 30 kilomètres sur un parcours routier qui n’avait rien d’urbain. On reste plutôt éloigné des 52 théoriques annoncés, toutefois on imagine en récupérer une dizaine de plus en restant en agglomération. La 508 peut atteindre une allure autoroutière sans solliciter la thermique, si toutefois on met un œuf sous le pied.

Vert c’est bon. Rouge veut dire qu’il y a un problème. Simple! Non?

Toujours aussi confortable, mais moins fun

Peu importe le mode choisi, la 508 HYbrid impressionne bien moins que le 3008 HYbrid4, certes bien plus puissant. Mais avec 225 chevaux, on s’attendait à de meilleures sensations quand on sollicite toute la cavalerie. Les démarrages du moteur essence sont aussi moins bien lissés. Aussi surprenant que ça puisse paraître, cela ne nous motive pas à adopter une conduite dynamique, même quand la route comporte des virages qui nous avaient bien plus motivés en 508 thermique.

Il a fallu slalomer entre les arbres mis à terre par la tempête Gloria.

Heureusement, elle ne perd pas une once de confort, une de ses meilleures qualités. Elle gagne même en douceur de fonctionnement, notamment en ville où l’hybride l’aide à glisser dans les rues. Le surplus de poids du à la batterie de 11,8 kWh n’a pas trop d’incidence quand on conduit la 508 à un train de sénateur. Elle dispose d’un freinage régénératif optimisé grace au mode B, qui ici nuit en partie au feeling dans la pédale. Dès lors, cela non plus ne donne pas envie de dynamiser sa conduite.

« Peugeot » à l’arrière et « 508 » à l’avant. Pas de doute! Il s’agit d’une Peugeot 508.

Des consommations bien maitrisées

Néanmoins on loue la très bonne insonorisation qui rend la vie facile quand il s’agit d’aligner les kilomètres. Les voyages au long cours, sa spécialité, elle adore. Justement, au chapitre des consommations, là aussi elle fait fort. Dans notre réalité sur un parcours d’environ 80 bornes mêlant autoroute, routes vallonnées et un peu de ville, elle s’est établie à seulement 3,7 litres (aux 100 km). Quand la batterie fut complètement déchargée, on a noté une pointe aux alentours des 6,5 l, ce qui la rend plutôt compétitive sur ce point.

235/45 ZR 18. Ça veut dire qu’on peut rouler vite, au moins à 240 km/h!

Concernant les façons de la recharger, il faut tabler sur tout de même 7 heures sur une prise classique, là où vous pourriez brancher votre smartphone. Comptez en 4 sur une renforcée, nécessitant toutefois un câble spécifique à prendre en option. Enfin vous pouvez solliciter votre concessionnaire qui peut vous proposer une solution de financement, pour faire installer une Wallbox à domicile puissante de 22 kW. Avec cette dernière, la recharge prendra seulement 1h45.

Disponible dès 48 850 €

Côté facture, elle s’affiche près de 4000 € plus chère qu’une 508 PureTech (essence) de 225 chevaux. Toutefois elle s’avère très bien équipée, dès la plus basse finition disponible à 48 850 €. Les entreprises vont sortir leurs calculettes, puisque la Peugeot 508 HYbrid se voit exemptée de la taxe sur les véhicules de société notamment. Elles seront d’ailleurs probablement ses premiers clients.

 

+ON AIME
  •  Consommation globale
  • Confort
  • Technologies embarquées
ON AIME MOINS
  •  Autonomie électrique un peu juste
  • Trop sage en conduite dynamique
  • Moins fun que le SUV 3008 HYbrid4

 

Peugeot 508 SW HYbrid
Prix (à partir de)45 850 €
Prix du modèle essayé52 600 €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence + élec.
Cylindrée (cm3) 1 598
Puissance (ch/kW)th: 180 / 133 + élec: 109 / 80
Couple (Nm)300
Transmission
Roues motricesav.
Boîte de vitesses auto. à 8 rapports
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus235/45 ZR 18
Performances
Vitesse maximale (km/h)240
0 à 100 km/h (s) 8,2
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)NC
CO2 (g/km)39
Dimensions
Longueur (mm) 4 778
Largeur (mm)1 907
Hauteur (mm) 1 420
Empattement (mm) 2 793
Volume de coffre (l) 530
Poids (kg) 1 745

Poster un Commentaire

39 Commentaires sur "Essai Peugeot 508 SW HYbrid de 225 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Question? Le Blog Auto est Wanted chez Renault? Vous essayez trop souvent des Peugeot.

SGL
Invité

Il faut arrêter de déconner, une PHEV de Peugeot ou Renault est un événement.
Là, c’est Peugeot qui sort un modèle important.
On attend la Talisman PHEV…

SGL
Invité

Franchement, je ne vois pas vraiment quelque chose qui pourrait étayer le soi-disant non-événement d’un PHEV de chez Peugeot ? 😯
À part du anti-Peugeot primaire.
Cette remarque marche pour toutes les marques.

Balkany l innocent
Invité

Y a de la nouveauté chez Renault ?🙈😄

Ah oui Nissan Mitsubishi réclame 83patates à l escroc libanais . 👀👀

SGL
Invité

Quel rapport ?

beniot9888
Invité

Ils ont essayé la nouvelle Zoé, le nouveau Captur et la dernière Clio. Ils sont à jour, pour moi. J’aimerais bien lire des essais des Clio hybride et Captur hybride rechargeable, mais ils n’ont pas été essayés par qui que ce soit à ma connaissance (ou alors en version proto, peut être)

SAM
Invité

@beniot9888. Certains journaux sont entrés dans la prochaine Clio E Tech.

SAM
Invité

@beniot9888. Est-ce que Renault est aussi sympa que Peugeot pour les essais avec LBA … c’est la question que je pose. Je vous invite à regarder les image circulant dans « deniers essais video » … du blog.

4aplat
Invité

L’actualite fait qu’il y a pas mal de peugeot a essayer en ce moment .
Chez renault, c’est assez desert en ce moment !!

SAM
Invité

@4aplat. Faux! La question que je pose est-ce que Peugeot est plus enclin à donner les clés de ses autos et est-ce que Renault l’est moins?

SGL
Invité

@SAM, il faut justifier les critiques… quel Renault nouvelles n’a pas eu son petit billet ?
Attention, je ne dis pas que c’est faux, je ne suis pas contre que l’on parle plus des Renault… mais j’attends avec impatience les nouveaux modèles .

Docteur got
Invité

Nan mais Maurice , si t as pas compris que sam ne supporte pas un billet sur psa et vag, fait ouvrir les yeux l ami.
C est un p’tit taliban Renault. C est son droit , il a juste du mal avec ceux qui pense pas colle lui 😄

koko
Invité

Il n’y a pas eu d’essai de l’alpine !

Gautier Bottet
Editor

Nous avons essayé les dernières Renault sorties ici :
https://www.leblogauto.com/2019/10/renault-captur-tce-155-edc.html
https://www.leblogauto.com/2019/09/renault-zoe-2-de-135-ch.html
https://www.leblogauto.com/2019/06/renault-clio-1-3-tce-130-chevaux.html

En ce moment il y a beaucoup d’essais organisés par Peugeot, c’est tout. Le moment venu nous essaierons aussi les Clio et Captur e-Tech.

SAM
Invité
Alors si on tape une recherche sur votre moteur de recherche interne, depuis janvier 2018 ont été essayées sur LBA : Audi : Audi RS4 Avant Audi A8 Audi Q8 50 TDi 286 ch Audi A1 Quattro Audi E-Tron Audi SQ7 V8 TDI de 435 ch Audi S4 TDi de 347 ch Audi Q3 Sportback 35 TDi de 150 ch Peugeot : Peugeot 5008, le SUVspace Peugeot 508 GT Puretech 225 ch Peugeot Rifter Blue HDi 130 ch Peugeot 508 SW PureTech 180 ch Peugeot 308 TCR Peugeot 208 THP 130 Peugeot e-208 Peugeot 2008 PureTech 155 Peugeot e-2008 de… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Le service com de PSA plus efficace en essais presse que même Audi donc (parceque la gamme Audi est tout de même au moins 2 fois plus conséquente).

Comme quoi, parfois leur service com est bon (et LBA n’est pas à la solde de VAG comme certains l’indiquent parfois).

Thibaut Emme
Admin

Il y a aussi le nombre de nouveautés (Peugeot a renouvelé une grosse partie de sa gamme récemment), est-ce que le constructeur programme des essais ou pas (souvent pour un facelift c’est limité), etc.
Bref…

SAM
Invité

@M. Emme. Puisse Renault vous entendre et faire en sorte de vous inonder de clés! L’essai Alpine on l’attend depuis un moment. (vous me corrigez s’il a eu lieu).

Thibaut Emme
Admin

Pour l’Alpine, ce n’est pas faute d’avoir tenté différents moyens…une fois passé les essais, impossible d’en avoir une, même en concession, pour 1/2 journée.
Perso j’ai pu poser mon séant dedans…à l’arrêt 😀

Pour les essais Renault, il y a de la nouveauté cette année avec les motorisations E-Tech et E-Tech plugin.
Pour le reste…

miké
Invité

bizarre, ils en ont fil » pleins a des instagrammeurs, et pas forcements des comptes a milliers de followers…

maroc mobilite
Invité

ca mon ami c’est la nouvelle vague de pub

SAM
Invité
@Mwouais. Pas plus efficace … plus agressif. Renault est bon dans la conception de ces sites web et relais sur les réseaux sociaux … Peugeot comme Lidl ou Leclerc est très fort dans les médias traditionnels (sports radio, publicité télé qui tournent en boucle) et sur le web. Le service Com sait être proche des internautes (tests, présentation de véhicules aux influenceurs et youtubeurs)… à Renault ne se plier à cette nouvelle communication ou pas. Avec leur nouveau DG, il faudra sortir de la paranoïa toute Ghosnnienne. En aucun cas je sous entend que LBA est à la solde de… Lire la suite >>
SAM
Invité

En tous cas je ne sous entend PAS que LBA soit à la solde de PSA ou VAG! Un virage de communication à prendre de la part de Renault tout simplement.

Mwouais
Invité
@SAM, ma remarque d’un lien LBA constructeur n’était pas nécessairement dirigée vers notre vous. Dubcoup, j’ai pris la curiosité de visiter le site Renault comme acheteur potentiel d’un Espace. Sur smartphone, l’Espace est bien marqué Nouveau et situé…. à côté du Kangoo ; le Kangoo est visuellement plus important sur l’illustration. Puis, je vais voir plus bas les nouveautés : point d’Espace. Bon, d’accord, Renault est actuellement plus populaire sur les Clio et Meganes ou Captur, mais tout de même…. J’ai ensuite essayé le filtre ‘plus de critères’ et j’ai coché Monospace. Je m’attendais à un rafraîchissement automatique de la… Lire la suite >>
nouh
Invité
Une voiture hubride qui colle aux besoins actuels et futurs. très bien. Par contre, raz le bol de ces soi-disant défaut comme « trop sage en conduite dynamique ». Une voiture hybride ou non est avant tout faite pour se déplacer simplement et en respectant les limitations et surtout en oubliant les accélérations freinages stupides(c’est même trop gentil!!) et d’une autre époque!!! Si vous voulez continuer à utiliser une voiture essence ou pas dans 15 ans, il va falloir se calmer et surtout dépenser le moins possible d’énergie fossile ou pas….. Alors, pas la peine de vous énervez sur ce commentaire, l’avenir… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
A titre de comparaison, j’ai voulu relire votre essai de la 508 GT 225, mais vous n’y citez pas la conso (ou alors, dans la vidéo accompagnant l’article, je ne l’ai pas regardée). L’essai de l’Argus donne une conso de « moins de 8 l aux 100 km à vitesse stabilisée sur autoroute ». Donc si on recharge sa voiture régulièrement et qu’on consomme 3,4L (et en comptant un sans plomb à 1,50 €), on économise : 4,6 litres tous les 100 bornes 6,9 € tous les 100 kilomètres Soit une rentabilité au bout de 58000 kilomètres, pour effacer les 4000 €… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

« faire installer une Wallbox à domicile puissante de 22 kW. Avec cette dernière, la recharge prendra seulement 1h45. » pour une batterie de 11 kWh, il y a un problème. A mon avis la voiture ne tire pas 22 kW

Lee O Neil
Invité

Je pense également qu’il y a une erreur.
Je viens d’aller voir sur le site internet de Peugeot et il est écrit :
« Une recharge complète possible en moins de 2h sur wallbox (32A) avec le chargeur d’une puissance de 7.4 kW en option »

Donc je pense que la wallbox doit être une monophasée, 32A, 7,4 kW.
Et là on aurait bien 1h45 pour une charge complète de la batterie.
Inutile d’avoir une wallbox triphasée 22kW si le chargeur de la voiture a une puissance de 7.4 kW.

Kaiser Zausee
Invité

A peine mieux qu une Passat gte. 🙈

Torvi
Invité

J’adore la Passat (j’ai une TDI car à l’époque pas le budget pour la GTE) et même si je ne roule qu’Allemand depuis des années, cette Peugeot a de la gueule et de belles prestations. Ok, au niveau des options, il en manque un paquet, mais pour 80% des personnes, cela est plus que suffisant.

La plus grande concurrente pour cette Peugeot devrait être la Skoda Superb hybride qui en finition Sportline est très réussie et équivalente au niveau des options.

zeboss
Invité

IL manque un paquet d’Options ???
Merci de lister, je serais curieux, sinon la Superb est une concurrente directe de la 508hy, certes mais encore plus de la Passat, même motorisation..

wpDiscuz