Accueil Pagani Pagani Huayra Imola, tout pour la performance

Pagani Huayra Imola, tout pour la performance

1036
6
PARTAGER
Pagani Huayra Imola

L’air de rien, la supercar italienne va sur ses 10 ans. Les éditions exclusives se succèdent, la dernière en date étant la Imola, une version taillée pour la piste.

Imola, le berceau

La précédente avait beau s’appeler Ultimo, la Huayra continue d’être déclinée en min-séries très exclusives. La preuve avec cette Imola, produite à seulement 5 exemplaires déjà tous vendus. La référence à la légendaire piste d’Émilie-Romagne indique que la philosophie de cette version est très axée sur la performance « Track ». C’est sur cette piste que la Imola a fait l’objet de tests intenses, la constructeur évoquant plus de 16.000 kilomètres parcourus en rythme de course. Voulant rendre hommage à cette région qui a vu naître la marque, Pagani en a fait aussi une voiture laboratoire, qui a permis de tester des solutions que nous retrouverons sur les prochaines créations.

Efficacité à tout prix

Ainsi, la Huayra Imola est affublée d’appendices aérodynamiques spectaculaires, Horacio Pagani admettant lui-même que le look n’a pas été la priorité cette fois-ci : « On ne peut pas dire que c’est une voiture élégante. Nous voulions un véhicule efficace, et comme vous vous y attendriez si vous regardiez une monoplace F1, cela nous a amenés à concevoir une voiture avec des caractéristiques aérodynamiques supplémentaires. Ainsi, bien que d’une part ces détails puissent nuire aux lignes et à l’esthétique globale du véhicule, d’autre part, ils permettent également d’améliorer les temps au tour, la facilité de conduite et surtout la sécurité. En parlant de sécurité, nous aurions pu réduire la garde au sol afin d’augmenter l’effet d’appui en profitant du fond plat du véhicule. Mais n’oubliez pas, les routes publiques sont très inégales et peuvent entraîner la perte de plusieurs centaines de kilogrammes d’appui en quelques instants. Bien conscients de ces dangers, nous avons travaillé très soigneusement sur la partie supérieure et les détails de la voiture.  » En effet, ce qu’elle perd en finesse, elle le gagne en efficacité aérodynamique. Les boucliers avant et arrière ainsi que les jupes latérales sont profondément retravaillés, avec en prime un extracteur d’air impressionnant, un aileron arrière revu et corrigé ainsi qu’une écope d’air sur le toit qui se prolonge jusqu’à l’aileron arrière, clin d’œil à la fameuse Zonda R.

Sophistication à tous les niveaux

La Pagani Imola embarque toute une panoplie de systèmes sophistiqués, avec une aérodynamique active (les quatre winglets mobiles se comportent en fonction des circonstances de conduite de manière dynamique et immédiate et même lors du freinage, en générant une action de freinage aérodynamique), une géométrie de  suspension revue pour réduire les mouvements de caisse en conduite sportive, un système d’amortisseurs actifs à commande électronique à chaque roue (La suspension avant est capable de faire varier la hauteur de caisse de manière intelligente et automatique), ou encore un système SMART GAS qui réduit le temps de passage. Pagani s’est également focalisé sur la peinture, avec l’introduction du système Acquarello Light, un nouveau système de peinture sur mesure permettant de réduire le poids de la peinture de 5 kg tout en conservant la richesse des couleurs, la profondeur et la brillance inchangées.

Côté motorisation, le bloc Mercedes-Benz AMG V12 Biturbo de 5980cc. a été upgradé, délivrant désormais 827 ch pour 1100 Nm de couple, soit 25 ch et de 50 Nm de plus par rapport à la Huayra BC. Néanmoins, des chiffres précis de performances n’ont pas été communiqués. Par contre, le prix est connu : 5 millions d’euros, hors TVA.

Notre avis, par leblogauto.com

Les FXX n’ont qu’à bien se tenir ! Dommage que les Pagani ne soient pas homologuées et engagées pour la compétition, elles auraient de la gueule…

Source et images : Pagani

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Pagani Huayra Imola, tout pour la performance"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Ca fait tjs plaisir de voir une Pagani. Sinon pourquoi les photos ne sont pas des vues réelles?

Thibaut Emme
Admin

@Jdg : la voiture n’existe pas encore. Vu le prix, en faire une de « démo » coûte cher. Pagani pourrait ensuite la « brader » à un client, mais là on est sur une mini série de 5 unités.
On aurait pu s’attendre à la voir à Genève c’est vrai. Visiblement non.

Jdg
Invité

Ha d’accord, je pensais qu’ils amen avaient déjà construite au moins une. Mais ils attendent peut être la commande avant

Griveaux l obsédé
Invité

Y a encore un V12 sur une Mercedes ? La s650 et c est tout je crois.

Auquel cas étonnant que Pagani ai un moteur propre fait par un autre constructeur qui ne l a plus dans sa gamme .

Invité

On dirait qu’ils ont voulu faire comme la Zonda R mais sans aller jusqu’au bout

L\'ours
Invité

belles images signées Polyphony Digital

wpDiscuz