Accueil Dépêches Ghosn réclame à Nissan-Mitsubishi la publication de documents internes sur son limogeage

Ghosn réclame à Nissan-Mitsubishi la publication de documents internes sur son limogeage

855
21
PARTAGER

Les avocats de Carlos Ghosn ont réclamé lundi la publication de documents internes par Nissan-Mitsubishi au cours d’une première audience publique dans le cadre d’une procédure déclenchée aux Pays-Bas par l’ancien magnat de l’automobile, qui juge son limogeage illégal.

Soupçonné de malversations financières diverses, Carlos Ghosn s’est enfui au Liban fin décembre, alors qu’il avait été libéré sous caution en avril 2019 et préparait son procès au Japon, dont la première phase devait en théorie commencer en avril.

L’Alliance automobile franco-japonaise Renault Nissan Mitsubishi est incarnée juridiquement par la société Renault Nissan BV (RNBV), dont le siège est aux Pays-Bas, où M. Ghosn a entamé en juillet une procédure en justice contre les deux constructeurs automobiles nippons, estimant son éviction illégale.

Carlos Ghosn réclame 15 millions d’euros d’indemnités aux deux groupes nippons, qu’il accuse d’avoir enfreint le code du travail néerlandais.

L’ancien magnat de l’automobile souhaite que les deux sociétés diffusent des documents internes qui pourraient selon lui permettre de reconstituer le cheminement qui a mené à la perte de confiance de la part de Nissan et Mitsubishi, avant la prise de décision finale de le limoger.

« Ghosn conteste bien sûr » son limogeage, a déclaré lundi à l’issue de l’audience son avocat, Roeland de Mol, qui s’est réjoui d’une journée « absolument bénéfique » pour son client.

« Les chances d’un véritable débat sur le fond à court terme ont considérablement augmenté », et ce « malgré toutes les contestations » de Nissan Mitsubishi, a-t-il affirmé auprès de l’AFP.

La défense de M. Ghosn reproche aux avocats de Nissan et Mitsubishi de s’opposer à la mise à disposition du dossier et de refuser de rendre publiques « les pièces sur lesquelles ils fondent leurs reproches », a poursuivi M. De Mol.

« Ce n’est pas ainsi que cela fonctionne, certainement pas devant un tribunal néerlandais », a-t-il lâché.

Les avocats des groupes japonais présenteront leurs arguments le 26 mars devant le tribunal d’Amsterdam et plaideront pour le rejet de la réclamation de l’ancien patron de l’alliance.

« Nissan-Mitsubishi a déjà apporté une vaste quantité d’informations depuis le début de cette affaire, les détails ne manquent pas », a déclaré auprès de l’AFP Paul Durman, le porte-parole des représentants des groupes japonais, accusant l’autre partie de « partir à la pêche sans savoir précisément ce qu’elle cherche ».

Par AFP

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Ghosn réclame à Nissan-Mitsubishi la publication de documents internes sur son limogeage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Miké
Invité

Faut vraiment arrêter les « … » Putaclic dans les titres c’est irrespectueux de vos lecteurs.
(Nb les dépêches AFP aussi d’ailleurs.)

SAM
Invité

Carlos c’est l’incarnation de la mondialisation la plus détestable. Il conteste le droit japonais mais se réfère au droit néerlandais. Un jour il dira que la Corée du Nord est le pays des droits de l’homme!

greg
Invité

C’ est idiot ce que tu dis. Son contrat de travail est de droit neerlandais, normal donc qu’ il aille en justice dans ce pays. Il n’ avait pas de contrat japonais pour Nissan et Mitsubishi.
De la meme maniere que son contrat avec Renault est de droit francais.
Quant au japon, il s’ agit d’ une procedure penale. Si tu ne sais pas faire la difference entre droit civil et droit penal…..

SAM
Invité

@greg. Visiblement Carlos aussi ne sait pas faire la différence!

greg
Invité

Pourquoi dis-tu cela?

Seb
Invité

C’est insupportable des mecs pareil …..

Il est exactement comme ce gros porc de Benalla …. Il s’est fait gauler , aurait du finir au fond d’une cellule … La ils sont dehors et par je ne sais quel miracle la justice leur fout la paix alors qu’ils ne devraient pas ….. Du coup il veux pas simplement fermer sa gu….. , rester dans son caniveau et nous foutre la paix a tout jamais ? T’es grillé a tout jamais vieux , il faut partir maintenant …. 🤔

Miké
Invité

Parfait exemple.

E. R.
Invité

Oui c’est comme une verrue, difficile de s’en débarrasser.
C’est vraiment une personne toxique à tous point de vue, hargneux dans sa mauvaise foi, surtout ce signale par son nombrilisme éhonté et sans égard pour qui que ce soit.
Bonne journée à par ça…

zafira500
Invité

@Seb
Très juste à un détail près : Benalla c’est Macron qui le couvre. Quand ce dernier ne sera plus au pouvoir il ira en prison (à moins qu’il nous fasse une Gross bien sûr).
L’ironie de l’histoire c’est que C.G. revendique ses droits en tant que salarié – alors qu’il s’est toujours considéré comme le patron de l’Alliance – alors qu’il a tout fait pour que les salariés perdent les leurs.

zafira500
Invité

Une Ghosn pardon.

Miké
Invité

Benalla n’ira pas en prison, il a trop de dossiers, trop impliqué dans les affaires, encore a l’heure actuelle.
Le seul qui soit allé en prison, Balkany, vient d’en sortir parce qu’il est déprimé, bichette.
Égalité devant la « justice » mon cul.

greg
Invité

Sinon je trouve assez curieux que Nissan et Mitsu refusent de fournir des documents pourtant necessaires afin de justifier la procedure de licenciement.

versdemain
Invité

Peut être que sur le fond le dossier est presque vide, comme le prétendent certains ?

Finalement ici beaucoup de populisme médiatique avec une chasse aux sorcières incessante contre C.Ghosn.

Greg
Invité

Je pense aussi que leur dossier n’ est pas aussi solide qu’ ils le disent… sinon pourquoi tout verouiller?

Miké
Invité

Il n’y a que Ghosn pour dire que tout est verrouillé, donc croire en la parole d’un voleur avare ….

greg
Invité

Un « voleur avare ». MMhhh, tu as donc acces a toutes les pieces du dossier et a un jugement definitif?

zafira500
Invité

« Finalement ici beaucoup de populisme médiatique avec une chasse aux sorcières incessante contre C.Ghosn. »
Discours démagogique ou l’on cherche toutes formes d’excuses aux puissants alors qu’à l’opposé, on fait un véritable lynchage verbal aux gens « d’en-bas » qui défendent leurs/nos droits (aujourd’hui, certains emploient les mots « gilet jaune » comme si c’était une insulte, ou autres « CGT, cancer de la société » pour critiquer les actions syndicales). J’adore, au passage, l’amalgame critiquer un patron = populiste. Peut-être une forme inconsciente de résignation et de servitude.

greg
Invité

Attend tu parles de demagogie quand tu ponds juste avant un post complotiste sur Benalla? Moi je vois beaucoup de haine , de populisme et de demagogie des qu’ on parle de Ghosn de la part de personnes qui semblent etre procureur, juge et jury en meme temps.

C Ghosn l exile immunise
Invité

Nissan-Mitsu reclame 83 patates …

c est beau de rever.

wpDiscuz