Accueil VW Genève 2020 : Volkswagen Caddy

Genève 2020 : Volkswagen Caddy

1892
2
PARTAGER

Après l’ambiance électrique du salon de Francfort, le salon de Genève sera plus terre à terre pour Volkswagen. La grosse nouveauté sera en effet l’utilitaire Caddy. Enfin utilitaire, façon de parler, puisque sur le salon suisse seule sera présentée la version familiale.

  • Deux longueurs
  • Versions familiale 5 ou 7 places, ou utilitaire
  • Finition Panamericana typée « cross »

Apparu en 2004 et remanié en 2015, l’actuel Caddy a bien mérité la relève. Et puisque ce modèle a réussi à implanter Volkswagen sur le marché des utilitaires compacts, le nouveau venu ne bouleverse pas la formule. Mais il la modernise sérieusement en prenant comme base la plateforme à tout faire de VW, la MQB.

Au niveau du style du modèle, il n’a plus à composer avec une commonalité avec le monospace Touran. Il arrive donc d’un bloc, et s’offre un profond nervurage des flancs. Mais on note aussi quelques économies, comme le rail de porte coulissante bien visible alors qu’il était masqué sur les versions familiale. Dans le même état d’esprit de simplification, la « marque » des vitrages reste visible sur les versions tôlées, qui profitaient jusqu’alors d’un panneau très lisse. On note aussi un pavillon légèrement fuyant. Pas trop pour ne pas réduire le volume, mais assez pour optimiser un peu les flux aérodynamiques. A l’avant, il vient changer les codes classiques en opposant sa calandre supérieure fermée à sa grille inférieure ton caisse. A l’arrière, selon les modèles, feux à LED ou classiques, hayon avec grand panneau vitré ou portes asymétriques. La version typée cross reste au catalogue, mais se nomme à présent Panamericana.

A l’intérieur, on retrouve nombre d’éléments apparus sur la nouvelle Golf. Et en particulier l’agencement de la planche de bord avec son grand panneau et ses écrans. Bien sûr, tout n’est pas en série. Les versions de base se contenteront d’aiguilles et de plastiques mats, les versions hautes de deux grands écrans et une belle dose de plastique noir laqué, des commandes tactiles, etc… Typique d’un modèle de la catégorie, de grands bacs de rangement son disponibles sur la console ou sur le haut de planche de bord.

Les versions familiales, disponibles en empattement court ou long, proposeront au choix 5 ou 7 places. Avec un second rang fractionné 60/40.

Question motorisations, le Caddy proposera le 2.0 TDI en 3 niveaux de puissance, de 75 à 122 ch, le 1.4 TSI de 115 ch, et une version au gaz naturel TGI. Pas de mention de l’hybridation 48V pour ce modèle. Les détails seront communiqués à Genève. Idem pour les aides à la conduite. Volkswagen annonce 19 nouvelles aides pour le Caddy, qui n’était pas très richement doté. Il passe dans une nouvelle ère en adoptant par exemple le régulateur de vitesse adaptatif Stop&Go combiné au centrage dans la voie, ou encore l’aide à la manœuvre avec un attelage.

Notre avis, par leblogauto.com

Les modèles PSA avaient relevé le niveau lors de leur dernier renouvellement. Le Caddy relève le gant, et apporte à son tour son lot de petites nouveautés dans un segment qui n’est plus vraiment le parent pauvre. C’est que face à la disparition des monospaces, certains clients se tournent vers les ludospaces issus de ces utilitaires. La gamme du Caddy devrait par la suite continuer à s’enrichir, en particulier avec les versions à transmission intégrale. Une version électrique n’est pas exclue elle non plus. Et pour fini, ce nouveau Caddy devrait donner naissance à un clone chez Ford où il deviendra la seconde génération de Transit Connect.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Genève 2020 : Volkswagen Caddy"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Et prochain Kangoo qui risque de ressembler furieusement niveau style au VW.

Miké
Invité

Wow, le coup du rail c’est chaud. Et « l’élégance » des précédentes générations, ce qui le démarquait des autres, envolée.
Deutschland uber alles.

wpDiscuz