Accueil Assurance Comment faire baisser sa prime d’assurance auto ?

Comment faire baisser sa prime d’assurance auto ?

1209
0
PARTAGER
assurance auto

L’assurance automobile représente en moyenne de 10 à 12% du budget auto annuel. Pour faire baisser la note, il existe plusieurs pistes. N’hésitez pas à comparer.

En France, l’assurance automobile est obligatoire pour pouvoir rouler sur route ouverte. Rouler sans assurance, c’est un délit sanctionné par une amende forfaitaire de 500 € qui peut aller jusqu’à 3 750 € en cas d’infraction simultanée à un défaut d’assurance. Il faut au minimum une responsabilité civile pour être en conformité avec la loi. Cette formule dite aussi « au tiers » couvre les dommages que vous pourriez faire en tant que conducteur.

A savoir
Même si votre voiture est stationnée et ne roule pas depuis longtemps, vous devez malgré tout l’assurer. En effet, vous n’êtes pas à l’abri d’occasionner des dommages à autrui lors d’un vol, d’un incendie, etc.
Seul un véhicule sans batterie, sans roue et sans carburant peut ne pas être assuré pendant son immobilisation.

Choisir sa formule pour économiser sur son assurance

Les assureurs proposent généralement trois formules différentes pour vous assurer :

  • Responsabilité civile (formule au tiers)
  • Formule tiers plus (ou tiers renforcé)
  • Formule tous risques

Certains assureurs proposent même des assurances « tous risques plus » qui comportent des garanties supplémentaires ainsi que des options dépannage, prêt de véhicule, etc.

Chaque formule couvre un nombre plus ou moins important de différents risques. En conséquence, les prix grimpent en fonction de l’étendue de la couverture. Un des premiers moyens d’économiser sur son assurance est de bien définir ses besoins et d’aller voir un comparateur d’assurances comme HyperAssur. Ainsi, vous pouvez choisir la formule la plus adaptée, supprimer des options, ou augmenter des franchises pour baisser le montant de votre prime.

Pour déterminer quelle formule sera la plus adaptée à votre cas, estimez déjà la valeur de votre véhicule. Neuf, récent, ancien ? Il n’est peut-être pas nécessaire de rester en formule « tous risques » si vous avez un véhicule âgé. Idem en fonction des kilomètres que vous effectuez chaque année. Petit rouleur ? Il y a forcément une formule adaptée pour prendre en compte cela. En revanche, ne négligez pas la protection des personnes.

Certains conducteurs décident par exemple de ne pas souscrire à une protection corporelle du conducteur et pourtant. Cette dernière vous protège et vous indemnise, en tant que conducteur du véhicule. Capital invalidité, capital décès pour vos proches, protection juridique, etc. il y a pléthore d’options qu’il convient de regarder. Globalement, une formule plus basse, avec une option « corporelle du conducteur » par exemple pourra être moins onéreuse et vous faire économiser de précieux euros sur votre budget automobile.

A savoir
Il peut être intéressant de grouper deux assurances pour obtenir un rabais. En effet, nombre d’assureurs baissent leurs prix si vous signez un contrat d’assurance auto + habitation par exemple, ou deux contrats auto. Si vous n’êtes plus engagés sur deux contrats d’assurance, faites les deux en même temps pour économiser encore plus.

La loi Hamon est de votre côté

Un autre moyen est évidemment de faire jouer la concurrence. La loi sur la consommation dite « Loi Hamon », votée à l’Assemblée Nationale en 2013 a introduit une nouveauté à l’avantage des assurés. A partir d’une année d’ancienneté, les consommateurs assurés peuvent résilier quand ils le souhaitent leur contrat d’assurance.

Aussi, après un an, vous être libre de regarder ailleurs, quand bon vous semble, si vous ne trouvez pas une assurance moins chère que la vôtre. C’est encore plus simple avec un comparateur d’assurance automobile. Il en existe des dizaines comme HyperAssur, meilleurtaux ou d’autres. Sélectionnez vos options et comparez les prix. Vous pouvez même aller voir votre assureur actuel avec une offre concurrente et voir s’il souhaite s’aligner en termes de prix.

Devenez « consommacteur »

Il en va des assurances comme de n’importe quel bien de consommation. Ne soyez pas passif, mais agissez ! En devenant « consommacteur », en définissant parfaitement vos besoins, en faisant jouer la concurrence et en connaissant vos droits en matière de consommation, vous ferez de sérieuses économies sans pour autant rogner sur les couvertures en cas d’accident.