Accueil VW Coronavirus : Volkswagen reporte sa reprise en Chine

Coronavirus : Volkswagen reporte sa reprise en Chine

243
0
PARTAGER

Le groupe Volkswagen vient de reporter la reprise de la production de ses coentreprises chinoises. Nouveau signe de l’impact du coronavirus sur l’activité économique du secteur automobile et tout particulièrement de VW.

SAIC/VW et FAW/VW : reprise de production reportée pour les coentreprises

SAIC Volkswagen Automotive – la co-entreprise détenue par le constructeur chinois SAIC et le constructeur allemand – a reporté la reprise de la production de ses usines de sept jours, jusqu’au 17 février, à l’exception d’une usine à Shanghai, qui redémarrera comme prévu le 10 février.

La plupart des activités de production de FAW-Volkswagen Automotive redémarreront également le 10 février, soit un jour plus tard qu’annoncé fin janvier. L’usine de Tianjin ne rouvrira pas avant le 17 février.

Les chaînes d’approvisionnement de Volkswagen redémarrent

VW a déclaré dans un communiqué que ses chaînes d’approvisionnement étaient aux premiers stades de redémarrage après l’arrêt de la production initialement dû au Nouvel An chinois fin janvier. Cette pause se prolongeant à mesure que le virus se propageait.

Le constructeur a par ailleurs indiqué avoir limité les déplacements de ses employés.

Pour rappel, les groupes et équipementiers automobiles ont été contraints de mettre à l’arrêt leurs sites de production chinois, en vue de se conformer aux directives gouvernementales, certains signalant d’ores et déjà que l’épidémie de coronavirus devrait impacter leurs bénéfices.

La province chinoise du Hubei, qui abrite des constructeurs automobiles locaux, y compris Dongfeng Motor et des sociétés mondiales telles que PSA, est une puissance industrielle de la taille de la Suède.

Notre avis, par Leblogauto.com

Volkswagen pourrait risquer gros, financièrement parlant. L’agence de notation Standard & Poors estime en effet que le groupe est le constructeur automobile le plus exposé à l’épidémie de coronavirus qui frappe actuellement la Chine.

Dans un rapport publié la semaine dernière, Standard & Poors rappelle  que le groupe VW produit et vend près de 40% de ses voitures en Chine. L’agence de notation ajoutant que, bien que ses principales usines se trouvent à l’extérieur de l’épicentre de la province du Hubei, elles devraient être fermées pendant de longues périodes en raison de restrictions gouvernementales visant à lutter contre la maladie.
Selon le rapport des analystes de S&P, le risque financier pour Volkswagen avoisine 3 milliards d’euros. Cette somme correspond aux dividendes que les coentreprises chinoises de Volkswagen versent à leur société mère allemande.

Sources : VW, Reuters

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz