Accueil Alternatives Brittany Ferries veut ouvrir une ligne de ferroutage Cherbourg-Bayonne

Brittany Ferries veut ouvrir une ligne de ferroutage Cherbourg-Bayonne

623
15
PARTAGER
Image par fancycrave1 de Pixabay

La compagnie maritime française Brittany Ferries a annoncé mercredi le lancement en avril 2021 d’une ligne de ferroutage entre le port de Cherbourg (Manche) et Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), permettant le transport par rail de remorques de poids lourds jusqu’à la frontière espagnole.

La compagnie entend faire rouler un train par jour dans chaque sens entre des terminaux multimodaux à aménager à Cherbourg d’une part –en correspondance avec les ferries pour l’Angleterre et l’Irlande– et à Mouguerre, près de Bayonne, d’autre part.

« Après la période de montée en charge, ce sont environ 20.000 remorques qui pourront être acheminées chaque année depuis/vers le port de Cherbourg, soit l’équivalent du volume Angleterre actuellement traité sur Cherbourg », a indiqué la compagnie bretonne dans un communiqué.

« Brittany Ferries après avoir pris la mer va prendre le rail! », a déclaré son président Jean-Marc Roué. « Le Brexit est consommé, le besoin de renforcer les échanges nord-sud s’impose. Relier l’Espagne au Royaume-Uni et (à) l’île d’Irlande en associant la route, le rail et le transport maritime s’inscrit dans la transition énergétique et responsable de notre entreprise », a-t-il souligné, cité dans le communiqué.

Ports de Normandie (le gestionnaire public des ports de Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe) doit aménager le terminal de Cherbourg pour un coût de 7 millions d’euros, financés par la région Normandie, le département de la Manche, la communauté d’agglomération du Cotentin et l’Europe.

« En élargissant l’hinterland du port de Cherbourg, ce projet vise tout à la fois à poursuivre le développement de ce port aux qualités nautiques rares, sans compromettre le trafic transmanche sur Dieppe et Ouistreham », a relevé Hervé Morin, le président de l’établissement portuaire et de la région Normandie.

L’investissement pour Brittany Ferry est » supérieur à 30 millions d’euros » pour l’acquisition de wagons auprès de la société alsacienne Lohr et la construction du terminal intermodal de Mouguerre, selon le communiqué.

Par AFP

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Brittany Ferries veut ouvrir une ligne de ferroutage Cherbourg-Bayonne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

Une initiative qui semble aller das le bon sens.
Et si on développait le ferroutage en France ?

Jean
Invité

Les syndicats ont le ferroutage, le service était catastrophique

wizz
Membre

pour cela, il faudrait faire payer aux camions le juste prix de l’utilisation de la route. Dès lors, l’usage du train sera compétitif (et on aura des routes moins défoncées dont on n’a pas les moyens d’entretenir au rythme où ça se dégrade)

SGL
Invité

Il faut mettre le prix des dégâts sur le diesel !
Pollueur-payeur

wizz
Membre

Les camions sont bien mieux traités que les voitures. Leur dépollution est très controlée, pas de « desactivation autorisée pour préserver le moteur quand il fait froid ou trop chaud »

La seule desactivation possible concerne les camions faisant des trajets UE-extra UE. Le chauffeur coupe le système de traitement non exigé par l’UE quand il est de l’autre côté (et il arrive parfois qu’il desactive « par erreur » dans l’UE)

Bernardo
Invité

+ + + , ce devrait être en place depuis longtemps !

wizz
Membre
https://www.google.fr/maps/dir/Cherbourg-Octeville,+Cherbourg-en-Cotentin/Bayonne/@43.7433684,-9.4243099,5z/data=!4m14!4m13!1m5!1m1!1s0x480c970b9d33188d:0x40c14484fb97e90!2m2!1d-1.622137!2d49.6337308!1m5!1m1!1s0xd51408b63ded46f:0x9d4bd7d3d9323d5c!2m2!1d-1.474841!2d43.492949!3e0 Ici, j’ai comme des doutes sur la viabilité du projet. C’est trop contraignant pour les industriels donneur d’ordre, avec beaucoup d’inconvénients pour un gain minime. Circuler sur les routes en France, c’est gratuit. Faut juste payer le salaire (quelques heures de conduite) et le carburant. Avec des chauffeurs bulgares, ça ne doit pas couter très cher…. Via le ferroutage, il faudra payer l’intégralité des couts (cout du chemin de fer, de son amortissement, de son entretien, du wagon, etc…). Tout au plus, ça permet au chauffeur de se reposer, avant de reprendre le volant en arrivant. Il y a… Lire la suite >>
seb
Invité
Si c’est un train Brittany Ferries, c’est a eux de se débrouiller pour partir à l’heure. Un train qui est à l’heure est prioritaire sur le réseau, il n’a donc aucune raison de ne pas être à l’heure à l’arrivée. Un accident sur le réseau ça peut arriver, mais sur l’autoroute aussi. D’ailleurs l’autoroute est payante alors le « Circuler sur les routes en France, c’est gratuit » ça ne marche pas, a moins qu’ils s’amusent à faire du Cherbourg-Bayonne par les nationales mais là j’ai un doute quand même. Une fois le chargement sur le train, rien ne les empêche de… Lire la suite >>
wizz
Membre
Non seb Tu ne m’as pas compris Je n’ai pas dit un retard du train et dont il faudrait prévoir large J’ai dit qu’il faut prévoir large pour pouvoir embarquer sur le train https://www.youtube.com/watch?v=apfVL8m2wsk Par exemple, tu dois prendre le TGV à 9h à Bordeaux pour aller à Roissy. Il faut 30 minutes en temps normal pour aller de chez toi à la gare. Est ce que tu partirais à 8h27 pour y arriver à 8h57 juste à temps pour le train de 9h??? Non. Tu vas prendre une marge au cas où il y aurait des difficultés de circulation… Lire la suite >>
Lovehornby
Invité

Seb, il est fréquent que les camions empruntent les nationales lorsque c’est plus rentable. (Temps perdu vs dépenses en moins)
Tu n’as qu’a te renseigner sur la N10 vs A10. Et ça coûte une fortune aux contribuables…

Mwouais
Invité

Elon devrait faire un tube pneumatique géant de section parallélépipèdique pour envoyer à 2000km/h les containers directement aspirés des navires. Voilà, c’est ma contribution à la recherche d’une solution pour éviter des milliers de camionneurs bulgares et autres sur les routes.

De toute manière, un train automatique de camions sur autoroute revient grosso modo au même : reste plus qu’à poser les trolley.

SGL
Invité

J’espère que les ferries seront propulsés au gaz naturel liquéfié.

amiral_sub
Invité

la sncf adore saborder le fret ferroviaire, c’est pas gagné

wpDiscuz