Accueil Indycar Alonso avec Andretti à Indy : le veto de Honda ?

Alonso avec Andretti à Indy : le veto de Honda ?

1012
14
PARTAGER
alonso

Tel le sparadrap du capitaine Haddock, les propos acerbes tenus par Fernando Alonso à l’encontre de Honda entre 2015 et 2017 semblent lui coller à la peau et le desservir plus que jamais.

Une plaie loin d’être refermée

Coincidence ou pas, alors même que le champion espagnol est revenu dans la presse hier sur cette funeste période, faisant quasiment son mea culpa sur le fameux « GP2 engine » de Suzuka 2015 et autres joyeusetés balancées à la radio ou à la presse, le média Racer affirme que Honda aurait mis son veto à un engagement d’Alonso avec le team Andretti aux 500 miles d’Indianapolis. La confirmation était pourtant attendue, après de fortes rumeurs, mais en dépit des demandes répétées de Honda Performance Development – la branche américaine du sport automobile chez Honda – pour débloquer la situation, la maison mère aurait opposé un refus catégorique. Karma !

Après la fin de sa collaboration avec McLaren, éprouvée par le fiasco des qualifications de l’Indy 500 l’an passé, Alonso se retrouverait au final avec peu de solutions adéquates pour jouer la gagne sur le superspeedway. La grande équipe Penske, motorisée par Chevrolet, ne veut pas engager une 5e voiture et on voit mal Andretti mettre en péril son partenariat avec Honda en engageant une Dallara-Chevrolet pour l’espagnol. Les autres baquets possibles ne sont pas du même acabit et la nouvelle entité McLaren Arrow Chevrolet n’a pas, à priori, de plans avec l’ancien double champion du monde.

Persona non grata

Fernando Alonso aurait dû se douter que ses déclarations choc, vécues comme des humiliations au Japon, se retourneraient contre lui. Alain Prost, certes dans d’autres circonstances, pourrait disserter longuement là-dessus ! De la même façon, les portes de la F1 se referment un peu plus, bien qu’il ait entamé une opération séduction auprès des médias et des équipes pour un retour gagnant en 2021. Ses déclarations récentes en attestent. Si Mercedes prolonge, ce sera sans doute avec Hamilton et Toto Wolff a clairement expliqué que le « passif » relationnel d’Alonso ne jouait pas en sa faveur. Red Bull, qui est motorisé par Honda et mise tout sur Verstappen, a opposé une fin de non recevoir claire et nette. Enfin, Ferrari, où les cicatrices se sont peut-être refermées depuis 2014, mise sur Leclerc et préfèrera un Vettel plus conciliant qu’un Alonso.

Source : Racer

photo : F1

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Alonso avec Andretti à Indy : le veto de Honda ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nico
Invité
La F1 préfère les pilotes corporate, transparent qui obéissent aux doigts et à l œil aux agents de com. et ne disent pas un mot plus haut que l autre et avec une valise bien remplie.C est triste de voir un plateau avec Stroll, Perez …. et sans un pilote talentueux comme Alonso( il aurait été parfait à l’époque des Senna/Prost/Mansell) Le pire sera lorsque les anciens comme Hamilton, Raikonnen et Vettel prendront leur retraite d ici 1-2 Max 3 ans. Il n y a que Verstappen et Leclerc qui semblent avoir un peu plus de caractère, la F1 sera… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Perez est cette arrivé en F1 comme pilote payant mais a prouvé par la suite posséder un réel talent et avoir toute sa place parmi l’élite.
Le culte du pilote bien lisse n’a pas empêché Nico Hülkenberg de se faire débarquer de chez Renault.

Twin Spark
Invité

C’est un peu facile de critiquer les pilotes « lisses ».
Alonso a passé 3 ans à dénigrer Honda ; on a vu lorsque Honda est passé de McLaren à red bull que les problèmes ne venaient certainement pas seulement de Honda, sans parler de la réglementation qui pénalise les nouveaux motoristes.
Les déclarations de Alonso ne démontraient pas un sens du discernement à la hauteur d’un champion du monde (alors que son salaire atteignait des sommets )

Béret vert
Invité

Ce qui s’appelle « cracher dans la soupe ».
Ce qui lui arrive était hautement prévisible. Dommage pour lui, mais finalement tant mieux pour Honda.

Twin Spark
Invité

Après s’être fermé toutes les portes en F1, Alonso voit se fermer l’Indycar. Heureusement il lui reste le Dakar et Fort Boyard pour s’occuper.
Peut-être un jour il comprendra que sa prétention et son orgueil sans limite lui auront coûté cher.

Lovehornby
Invité

Ça prouve encore qu’en automobile, contrairement a l’athlétisme ou la boxe, on est pas champion du monde, mais juste champion des privilégiés qui ont pu accéder a une saison de kart et tout ce qui s’ensuit.
Alonso a pu prouver qu’il avait du potentiel a Indianapolis, mais le peu de motoristes performants et de voitures disponibles, l’empêchera de tenter la triple couronne. C’est comme si un champion du monde de 100m qui aurait dit du mal de Nike, ne pouvait plus aller au JO.

Béret vert
Invité

Ce que vous déplorez porte un nom, le darwinisme.

wizz
Membre

Nike n’empêche pas cet athlète de courir, de participer aux JO.
C’est juste que Nike ne veut pas sponsoriser cet athlète, ne veut pas l’équiper, ne veut pas qu’il puisse acheter par lui meme une paire de Nike et courir avec…
Cet athlète peut aller voir Adidas, Puma, Reebok, Charantaises Pantoufle Pere & Fils, voire fabriquer lui même ses chaussures

Alonso peut très bien participer à Indy 500, et cela, Honda n’y pourra rien…..sauf si l’écurie en question roule en moteur Honda (et tient à renouveler son contrat). Il peut même monter sa structure, vu le faible cout pour courir en Indy
https://enrg.io/difference-indycar-formula-one-money-lots/

pat d pau
Invité

Indy 500 ? on s’en fout d’alonso, il a la grosse tete alors que c’est pas schumi, non plus.
Le meilleur c’est Simon Pagenaud il est francais.

le chat patapon
Invité

Son impication dans d’autres disciplines avec Toyota ne doit pas jouer en sa faveur non plus, mais personne n’en parle, est ce que je me trompe?

wpDiscuz