Accueil Actualités Entreprise Renault-Nissan: le ministre français de l’Economie dénonce des « informations malveillantes »

Renault-Nissan: le ministre français de l’Economie dénonce des « informations malveillantes »

1643
24
PARTAGER
Bruno Le Maire - Alpine

Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a dénoncé mardi des « informations malveillantes » sur une éventuelle volonté de Nissan de dissoudre son alliance avec Renault, relayées par le quotidien britannique Financial Times.

« Ce sont des informations malveillantes », a affirmé M. Le Maire sur la chaîne de télévision française CNEWS, jugeant qu’il y avait aussi « beaucoup de manipulation » dans ces intentions prêtées à Nissan et démenties par le groupe japonais.

Ces assertions « sont là pour déstabiliser le groupe, semer le trouble à un moment où au contraire, nous sommes en train de redresser cette alliance entre Renault et Nissan qui effectivement a traversé des difficultés », a reconnu le ministre français.

Au cours d’une longue conférence de presse à Beyrouth, l’ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn avait la semaine dernière réglé ses comptes en lançant qu’il n’y avait « plus d’alliance Renault-Nissan » et estimant que la stratégie du consensus ne « fonctionne pas ».

« L’alliance Renault-Nissan n’est pas morte! On le démontrera bientôt », a répliqué mardi son actuel président, Jean-Dominique Senard, dans un entretien au quotidien belge L’Echo.

Le constructeur japonais a assuré mardi de son côté ne pas avoir « du tout l’intention de dissoudre » son alliance avec Renault et Mitsubishi Motors, « à l’origine de la compétitivité de Nissan » écrit-il dans un communiqué.

Les dernières spéculations sur l’avenir de l’alliance ont malmené les titres de Renault et Nissan: le premier a lâché 2,82% lundi à la Bourse de Paris, tandis que le second a terminé mardi sur une chute de 2,96% à la Bourse de Tokyo, qui était fermée lundi.

« Croyez-moi, je regarde ça de très près comme actionnaire de référence dans Renault », a indiqué Bruno Le Maire.

« Je pense que d’ici quelques jours, nous pourrons en tous cas je l’espère, voir un nouveau directeur général pour Renault », a-t-il par ailleurs dit sans toutefois citer le nom du candidat pressenti, l’Italien Luca de Meo qui a démissionné il y a une semaine de la tête du constructeur espagnol Seat (groupe Volkswagen).

Par AFP

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Renault-Nissan: le ministre français de l’Economie dénonce des « informations malveillantes »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

« Croyez-moi, je regarde ça de très près comme actionnaire de référence dans Renault », a indiqué Bruno Le Maire.
Je pense que d’ici quelques jours, nous pourrons en tous cas je l’espère… »

Ca c’est de la com de winner !

C’est moi Nono le petit robot.. 😉

Jdg
Invité

Je me demande comment tout ça va finir. En tous cas l’Alliance est est une bonne chose j’espère pas qu’elle éclatera

AVENUE
Invité
Je cite: « Nissan faisait partie du patrimoine industriel japonais, au bord de la faillite, avec personne pour faire « le sale boulot », « les Japonais » ont donc décidé de laisser faire ce travail par Carlos Ghosn. Mais dans leur esprit, il n’a jamais été question que ce patrimoine industriel quitte le Japon et devienne français. Renault et Carlos Ghosn étaient des « maux nécessaires », mais non une finalité de long terme. Et c’est ça que tant le gouvernement français, que Renault et que Carlos Ghosn n’ont jamais compris et qui a amené à cette situation. Ils ne… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Lol l’excuse quoi. C’est le faute à Renault si Nissan pourri tout. Puis quoi encore.
Intégrer nissan à 100% n’empêcherait pas nissan d’être japonnais. C’est comme Volvo vous le trouvez chinois? Ou Opel c’était américain et maintenant c’est François ? Non .
Je pense que la personne qui a écrit ça devrait prendre un peu de recul et arrêter le préjugés à deux balles

AVENUE
Invité

@ Jdg
Sauf qu’au Japon ce genre d’explication ça leur fait même pas bouger un sourcil.
Après libre à toi d’aller vérifier sur place.

beniot9888
Invité

AVENUE, tu connais super bien le Japon, toi ? Tu vas souvent « voir sur place » ?

Etienne Riedel
Invité

@beniot9888, notre ami est atteint de schizophrénie aigu, donc ses soi-disant voyage sur le Japon, comment dire…à mettre dans le même panier d’absurdité que le reste. Bien le bonjour !

greg
Invité

Vous êtes justes ignorants ou des trolls? Sur ce point il a raison, les japonais sont hautement nationalistes.
Je vous invite à vous pencher sur l’affaire Olympus et le cas de Michael Woodford.
Maintenant la prochaine étape, Avenue va nous dire que la terre est ronde, et que l’eau ça mouille, immédiatement nous aurons des commentaires indignés de Beniot et Riedel parlant de pathologies mentales et demandant des preuves.

beniot9888
Invité

Je n’ai pas dit que le Japon n’était pas nationaliste. Je doute juste qu’AVENUE y soit jamais allé, lui qui se pose en expert du terrain. Ça doit plus être un expert Instagram, selon moi…

Dom
Invité

le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire est un énarque.
Il ne comprends rien à l’industrie automobile.
Il est aussi un petit dictateur.
1) « Croyez-moi, je regarde ça de très près comme actionnaire de référence dans Renault » ……. et les autres les 85% n’ont pas le droit de parole , Renault est sous la dictature de l’état.
2) l’Italien Luca de Meo , le favori de l’état , la bourse n’en veut pas, ce n’est pas une bonne nouvelle qui peut faire monter le cours de l’action Renault , il vient d’une entreprise trop petite Seat, filiale de Volkswagen…..

AVENUE
Invité

Bruno Le Maire s’est déjà illustré dans le passé c’est le genre de type qui est capable de retourner sa veste selon son propre intérêt en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
Je me demande bien quel crédit les Japonais peuvent lui accorder.
Tout au plus de l’indifférence car sa déclaration ne fait que confirmer que la crise enfle entre Renault vu au Japon l’Etat Français dans le capital de Nissan est considéré comme un prédateur et non pas comme un allié.

zafira500
Invité

« l’Italien Luca de Meo , le favori de l’état , la bourse n’en veut pas, ce n’est pas une bonne nouvelle qui peut faire monter le cours de l’action Renault  »
Pourquoi? Parce qu’il est italien? Hein… Nicool.
De plus, Renault se fout royalement de ce que pense la bourse, ce qu’il veut c’est un dirigeant compétent. Or, il me semble que De Meo l’a été chez Seat.

AVENUE
Invité
@ zafira500 Ce n’est pas parce qu’il est Italien mais en ce moment quelque soit l’heureux élu et quelque soit sa nationalité la bourse ne croit plus en Renault. C’est difficile de croire en Renault quand on voit un « sinistre » de tutelle qui ne manque pas une occasion pour contredire celui qui devrait conduire Renault c’est à dire Jean Michel Senard le N+1 du futur D.G. A mon avis Luca de Meo a fait une très grave erreur il n’aurait jamais du démissionner de SEAT il aurait pu faire une plus grande carrière dans le groupe VAG. C’est dommage dans… Lire la suite >>
greg
Invité

Je pensais que tu te ferais plus discret après ta sortie ridicule d’hier sur ce sujet : https://www.leblogauto.com/2020/01/senard-reaffirme-la-solidite-de-lalliance-entre-renault-et-nissan.html#comments

AVENUE
Invité

@ beniot9888
Est ce que tu crois que c’est le moment d’aller au Japon en ce moment en tant que Français?

beniot9888
Invité

Faudrait savoir, faut aller voir sur place comme les experts dans son genre ou au contraire fuir vu les risques encourus ?

Moi, j’aime bien le Japon, et même si nous avons des différences culturelles, c’est un pays que j’apprécie. En tout cas, c’est mon retour à moi, après y être allé.

zafira500
Invité

@benoit9888
Non il a raison, les japonais sont très nationalistes. Avec même une pointe de xénophobie par dessus le marché.

Jdg
Invité

@ avenue : je sais bien que les japonais sont très nationalistes ok pour ça. Mais bon ca suffit pas. On peut demander à un mec de venir sauver une ets puis après lui dire Fuck.
Ce sont pas des raisons sérieuses ça.

AVENUE
Invité
@ Jdg Je suis entièrement d’accord avec toi ce que tu dis est vrai je suis le 1er choqué. Mais dans les faits tout ce qui se passe depuis 2015 (loi florange vote double …) entre Renault et Nissan montre qu’ils (les Japonais) feront tout pour faire sauter l’alliance en totale contradiction avec ce qu’ils déclarent en public ou à Jean Michel Senard (on aimerait pas être à sa place d’ailleurs il doit être dans ses petits souliers quand il se rend à Tokyo). Maintenant que Ghosn peut ouvrir la bouche et qu’il a donné un éclairage éloquent les doutes… Lire la suite >>
zafira500
Invité
 » les Japonais » ont donc décidé de laisser faire ce travail par Carlos Ghosn. » A Louis Schweitzer (alors patron de Renault). C’est lui qui a chargé Carlos Ghosn de faire le nettoyage chez Nissan. « Mais dans leur esprit, il n’a jamais été question que ce patrimoine industriel quitte le Japon et devienne français. » Je ne pense pas que c’est ce qu’eussent voulu les dirigeant de Renault non plus. « Ils ne l’ont tellement pas compris qu’ils ont cherché en 2018 à transformer l’Alliance en une intégration plus complète, ce qui se serait manifesté dans l’esprit « des Japonais » par… Lire la suite >>
AVENUE
Invité
« En même temps, quand t’es aux manettes de l’Alliance, je ne vois pas pourquoi tu devrais céder aux caprices du « concubin ». C’est Renault qui dirige l’Alliance, pas Nissan. Je réitère ce que j’ai toujours dit : les japonais feraient bien de ne pas oublier que ce n’est pas eux qui ont sauvé Nissan et devraient faire profil bas » Les Japonais font ce qu’ils veulent chez eux: 1) Debarquer C.G sans l’autorisation de la France 2) Geler tous les projets communs 3) Faire fondre leur valeur boursière et entraîner Renault dans une spirale infernale jusqu’à ce que la l’Alliance… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

c’est vrai que les rumeurs influencent la bourse. C’est peut-être ceci que le ministre vient rectifier ? A-t-il crédit, lui, qui a appuyé sur le bouton malus , comme pour tuer la vente de la mégane qui marche si fort ? Quand on voit sa tête, on en pense qu’à ça .

Balkany
Invité

Ah voilà qu il fait sa pleureuse maintenant. 🙈

Zajderman
Invité

Bonjour si cela marcher aussi bien le ministre des finance ne Monterey pas aux créneaux quand on possède un bon PDG même avec c. défauts on ne le trahis pas je parle de Nissan de son equipe vouS prenez trop de gants avec le Japon. Le Japon d’aujourd hui ressemble au Japon de. 1941 face a l’Amerique les gouvernants.

wpDiscuz