Accueil Actualité Nissan GT-R 2020 : Nismo plus méchante et série spéciale anniversaire

Nissan GT-R 2020 : Nismo plus méchante et série spéciale anniversaire

2644
11
PARTAGER

Nissan va commercialiser la GT-R « 50th Anniversary » sur le marché français en (très) petite diffusion. 4 exemplaires, une nuance bleue historique et un logo spécifique sont au programme. La GT-R Nismo reçoit, quant à elle, de menues retouches techniques.

Son existence étant déjà connue depuis sa présentation en avril dernier au Salon de New York, la Nissan GT-R « 50th Anniversary » fait désormais son entrée sur le marché français sous la forme d’une série (ultra) limitée. En effet, seuls 4 privilégiés français auront la possibilité de s’offrir cette version anniversaire.

Nissan GT-R « 50th Anniversary » : True Blue

La « 50th Anniversary » se reconnait facilement par sa teinte unique « Bayside Blue« , empruntée directement à la R34, et relevée d’une large bande blanche recouvrant le capot, le toit et le coffre. Les jantes 20″, les deux doubles sorties d’échappement à reflets bleus et les logos « 50th Anniversary«  terminent la présentation extérieure.  A l’intérieur, le cuir gris clair prédomine, agrémenté de surpiqûres et d’un ciel de toit en Alcantara de la même nuance et d’un badge « 50th Anniversary » sur la planche de bord. Sous le capot, aucun changement majeur : le V6 3.8 de 570 ch assemblé à la main est toujours présent et envoie toujours le bolide de 0 à 100 km/h en 2,7s pour 315 km/h en vitesse de pointe. Prix de ce morceau d’histoire roulant : 115 000 €.

Nissan améliore (encore) la GT-R Nismo

La pistarde de la gamme voit sa dotation revue à jour avec l’apport de nombreux éléments de carrosserie en fibre de carbone (ailes avant, capot, toit, coffre et spoiler arrière en plus des pare-chocs, aileron et bas de caisse de la version 2017) pour un gain de poids total de 10,5 kgs. En ajoutant les jantes Rays de 20″, la GT-R Nismo passe de 1675 à 1645 kgs à vide. Coté mécanique, si le V6 3.8 biturbo reste bloqué (sic) à 600 ch, la caisse reçoit de nombreuses améliorations techniques en vue d’optimiser l’agilité de la Japonaise : boite à double embrayage et trains roulants plus réactifs via un nouveau mode « Racing », disques de freins Brembo en carbone-céramique de 410 et 390 mm, suspension pilotée Bilstein. Son ticket d’entrée débute à 210 000 €.

Skyline GT-R : 50 ans d’histoire en photos

Comme son nom l’indique, cette série spéciale fête les 50 ans d’un des modèles les plus emblématiques de l’automobile : la Skyline GT-R, apparue en 1970. Les plus avisés (ou joueurs invétérés du jeu « Gran Turismo ») se souviendront notamment des sobriquets appliqués en son nom, tels que « Hakosuka » « Kenmeri » ou « Godzilla » ; ou encore ses noms de code « R30 » « R31 » « R32 » « R33 » ou encore « R34« . La « R35 » délaissa officiellement le nom « Skyline » en 2008 pour rester une « GT-R » à part entière.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Nissan GT-R 2020 : Nismo plus méchante et série spéciale anniversaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kevin67Z
Invité

Vraiment dommage qu’ils ne seront pas présent au salon de Genève pour admirer tout cela de plus près…

Motörhead
Invité

Le top !

Bizaro
Invité

En vrai elle reste impressionnante .

A 115 000€ c’est une bonne affaire.

Seb
Invité

A quand un remplacement ? Non je veux bien que cette voiture soit devenue iconique par son éfficacité diabolique , mais en plus de l’avoir vue partout et d’etre restée « pratiquement » inchangée depuis son lancement , elle à 13 ans de carriere dans les pates tout de meme …

13 ans quoi …

A titre de comparaison , en 14 ans une Golf ou une BMW serie 3 aura changé deux fois de génération …

Regardez toutes les précédentes générations de Skyline , certaines sont restées au catalogue entre 4 et 5 ans max carrement …

Peter Wheeler
Invité
C’était une autre époque. Dans les année 90 Nissan pouvait se permettre de dépenser sans compter pour sortir une nouvelle sportive à partir d’une page blanche tous les 5 ans, et il y avait des gens pour acheter. Aujourd’hui il y a beaucoup moins d’argent et le marché est réduit, et on sait tous à quoi le rythme des années 90 a mené Nissan. Ajoutons à cela les contraintes environnementales et le changement de mentalité à l’égard de l’automobile et de la puissance, il devient assez compréhensible que Nissan ne soit pas pressé de remplacer la GTR, surtout vu les… Lire la suite >>
seb
Invité

Avec les changements qu’il y a eu sur la 2017, ça aurait été une allemande, elle aurait changée de numéro de version. C’est une philosophie différente.

Peter Wheeler
Invité
Disons que ce n’est pas parce que les allemands nous ont habitués à nous faire croire à un nouvelle version à chaque facelift mineur tous les 3 ans que c’est forcément la bonne méthode ni la vérité absolue. De plus, comparer la GTR à des modèles de grande série comme les Golf ou les Serie 3 me semble maladroit. Ce sont des modèles qui se vendent par centaines de milliers par année (presque 1 million pour la Golf), on est pas vraiment sur la même echelle avec la GTR dont la production varie entre 3’000 et 5’000 par année. Sur… Lire la suite >>
Fangio Jr90
Invité

« pratiquement » inchangée…
Je suis pas un pro nissan ou mm gtr mais il faut quand mm pas oublier que la r35 a connu des updates techniques réguliere depuis sa sortie, environ une tout les 2 ans 😉
Donc au final elle a pas mal changé…

Peter Wheeler
Invité

Pas mal de confusions et d’inexactitudes dans la partie historique de l’article.

La première Skyline GT-R est sortie en février 1969. En ce qui concerne les codes modèles, les générations de Skyline R30 et R21 (ainsi que la C210) n’ont pas eu de déclinaisons GT-R.

Les seuls vrais codes sont les suivants (parlant des GT-R et non des Skyline en général) :

Gén. 1 : Skyline C10 (1969-1972) : PGC10 (berline), KPGC10 (coupé)
Gén. 2 : Skyline C110 (1973) : KPGC110
Gén. 3 : Skyline R32 (1989-1994) : E-BNR32
Gén. 4 : Skyline R33 (1995-1998) : E-BCNR33
Gén. 5 : Skyline R34 (1999-2002) : GF-BNR34

Peter Wheeler
Invité

Faute de frappe passée inaperçue : je parle naturellement de la R31 et non de la R21 (qu’on trouvait à la même époque dans la gamme du futur partenaire Renault).

wpDiscuz