Accueil Sport auto Fernando Alonso et McLaren rompent leur collaboration

Fernando Alonso et McLaren rompent leur collaboration

1746
4
PARTAGER
alonso

Ce n’est finalement pas une grande surprise : Fernando Alonso et McLaren n’ont pas prolongé leur partenariat, qui aura connu bien des vicissitudes et laissera un goût plutôt amer.

Ce fut un des moments marquants de la saison 2019 : la non-qualification de Fernando Alonso pour les 500 miles d’Indianapolis, au volant d’une monoplace mal préparée par une écurie McLaren qui, peut-être par pêché d’orgueil, s’était lancée toute seule dans l’aventure sans en avoir l’expérience. Le fiasco avait laissé des traces et désormais, les liens entre l’ancien champion du monde de F1 et McLaren a pris fin.

Après une première saison disputée en 2007 sous le signe d’une intense et litigieuse cohabitation avec Lewis Hamilton et achevée dans la fange du Spygate, Alonso avait finalement retrouvé le chemin de Woking en 2015, après la fin de l’intermède Ferrari. Mais cette seconde collaboration, pleine d’espoirs et de fantasmes, fut un retentissant échec, symbolisé par les attaques acerbes d’Alonso, agacé et frustré, à l’encontre d’un V6 Honda à côté de la plaque, qui firent le bonheur des best-of de communications radios. Après une énième saison décevante en 2018, disputée avec un V6 Renault en progrès mais un châssis de tractopelle, Alonso avait tiré sa révérence de la F1, tout en maintenant un rôle honorifique au sein de McLaren comme ambassadeur. Une fonction qui le vit contribuer au développement de la monoplace 2019 et même participer à une séance d’essais Pirelli, mais McLaren avait déjà semé les germes du divorce, en annonçant très tôt son duo de pilotes pour 2020 – coupant ainsi court aux spéculations – et en faisant comprendre, par la voix de son nouveau directeur sportif Wolfgang Seidl, que la page était tournée.

L’éventualité de revoir Alonso à l’Indy 500 avec une McLaren est donc mise au placard, l’espagnol ayant pris langue avec Andretti Autosport pour disposer d’une monoplace compétitive et essayer de décrocher enfin cette victoire tant espérée, qui lui offrirait la fameuse « triple crown ». Par conséquent aussi, Alonso se réserve encore une opportunité de revenir en F1 en 2021 au sein d’un top team, ce qui semble néanmoins improbable vu le verrouillage accéléré des bons volants (Leclerc et Verstappen sanctuarisés par Ferrari et Red Bull) et son manque de « popularité » auprès des directeurs d’écuries.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Fernando Alonso et McLaren rompent leur collaboration"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Twin Spark
Invité

Cela va lui laisser du temps pour se préparer à Fort Boyard.

Dom
Invité

Et de vendre des casquettes Kimoa, de sa marque de vêtements.

pat d pau
Invité

le meilleur c’est simon pagenaud et il est francais. j’ai pas vu y’a eu un article sur le frenchy ?

Thibaut Emme
Admin

Ouaip : https://www.leblogauto.com/2019/05/victoire-historique-de-pagenaud-a-indianapolis.html
https://www.leblogauto.com/2019/06/donald-trump-accueille-simon-pagenaud-a-maison-blanche.html
(entre autres)
Et il y en aura un quand il y aura une actu sur lui.
https://www.leblogauto.com/2019/11/561464.html un autre « frenchy » (qui pourrait rester en Indy grâce à A.J Foyt).

Bon après, Simon n’est pas le meilleur cette année, c’est Newgarden 😉

wpDiscuz