Accueil Actualités Entreprise Changan vend la part de sa coentreprise avec PSA à Baoneng

Changan vend la part de sa coentreprise avec PSA à Baoneng

2013
20
PARTAGER

Le chinois Chongqing Changan Automobile vient de vendre sa part détenue dans sa coentreprise avec PSA, dénommée CAPSA.

L’achat a été réalisé par une filiale de Baoneng dans le cadre d’une opération valorisée à 1,63 milliard de yuans (209 millions d’euros).

Un porte-parole de PSA a parallèlement confirmé que le constructeur français vendrait également sa participation de 50% de la coentreprise à cette même filiale de Baoneng. Ce groupe immobilier qui a fait son entrée sur le secteur automobile avec le rachat de Qoros en 2017

Une co-entreprise spécialisée dans la marque DS

Créée en 2011, Capsa est spécialisée dans la marque DS. Via cette opération, PSA rentrait alors dans le club des constructeurs disposant de deux coentreprises en Chine. La nouvelle structure établie avec Changan marquait un nouveau départ pour le lancement de la marque DS.

Le temps est à présent à la réduction des dépenses, de ce fait, les deux partenaires ont décidé de céder leurs parts au groupe Baoneng. L’usine continuera à produire pour PSA, et pour d’autres constructeurs.

Shenzhen Qianhai Ruizhi Investment, la filiale de Baoneng, a d’ores et déjà versé à Changan le premier versement prévu par leur accord.

Un niveau de ventes beaucoup trop bas

La coentreprise CAPSA (Changan Automobile PSA) a démarré sa production en 2014. D’abord avec la DS 5, puis les modèles spécifiques au marché chinois : DS 4S, DS 5LS, DS 6. De belles ambitions, certes, mais l’accueil restera frileux et les ventes ne décolleront pas.
Il est désormais impossible de maintenir l’activité d’une usine prévue pour 150 000 unités annuelles, alors que les ventes n’ont pas dépassé les 6 000 unités en 2018. Même le lancement du DS 7 Crossback n’a pas permis de redresser la barre.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce changement pose notamment des questions sur l’avenir de DS alors que la Chine devait à l’origine porter le développement de la marque.

Si le retrait total de Chine ne semble pas être au programme, les productions locales devraient être sérieusement réduites à l’avenir.

Rappelons que les taxes à l’import des véhicules ont été réduites, et que ces modèles profitent toujours d’une aura assez favorable par rapport aux modèles produits sur place auprès des clients plus aisés.

Sources : Reuters, Baoneng

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Changan vend la part de sa coentreprise avec PSA à Baoneng"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

Un rapatriement de la production en France, avec la DS8 ou 9 aussi serait peut être une clé pour réinvestir le marché Chinois avec du « Made in France » en guise de label (même si en matière automobile en Chine tout soit relatif…).
La Ds9 n’étant finalement qu’une grande 508 et la base de la future Insignia…

SGL
Invité

De toute façon, même avec le label « Made in France » les ventes seront symboliques, à peine mieux que la Talisman.
Les motorisations PHEV et 100 % électrique vont devenir vitales dans ce segment… Nous sommes plus dans les années 2010.

zeboss
Invité

suis ok SGL, de toutes les façons la DS9 à priori est prévue en HY2/Hy4 300 et 360.
Enfin sur le papier parce que pour l’heure, ça doit se tâter dur chez PSA…
La 508 est dans les clous en Europe mais contrairement au 3008 ne fait pas péter les scores, et même le 3008hy4 300 semble déjà bien vendu…
Donc lancer la Ds9 dans les jambes c’est s’assurer des ventes de 508 en moins (ou en plus si on considère le couplage) en particulier avec ceux que le toit façon coupé gène, y compris en SW…
Les VTC, Taxi entre autres…

SGL
Invité

Ah une DS9 en PHEV de 360 ch, ça commence par faire vraiment haut de gamme sur le papier !

AXSPORT
Invité

Espérons quelle soit juste plus habitable…..
Nous ne sommes pas tous des Hobbits

rakihoney92
Invité

La DS9 est dérivée de la 508 chinoise : pas de portes sans cadre, moins dynamique mais plus habitable

zeboss
Invité

au pire, sur place les usines Peugeot / Citroen peuvent assumer la prod, tout y est commun sauf l’emboutissage…
et l’habillage interne.
donc pas difficile de faire de la place aux DS7 et 8.

rakihoney92
Invité

Il est question d’une vente de l’usine mais de continuer à y produire les DS7 et 9.
Même si ce seront certainement les derniers véhicules PSA.

SGL
Invité

Le marché chinois se ferme, … Celui des Etats-Unis pourra s’ouvrir à terme ?

Invité

Vu les difficultés de VW sur le marché US, malgré des véhicules spécifiques et armé d’une offre moteur inexistante chez PSA, cela semble assez peu probable pour Peugeot de briller là bas

AXSPORT
Invité

Peugeot aux States !!!!!
🤣🤣🤣🤣🤣

Avec du Puretech ou Hdi ????

SGL
Invité

@AXSPORT
Bah, les deux, le HDi n’a pas de logiciel truqué ?
Pour le reste, combien de 4 cylindres aux USA en % ?
Comme tout le monde (tous les pays) les Américains vont s’y mettre à acheter massivement des PHEV dans l’avenir ?
Partout, sur la Terre, on ne vendra pas la même chose que l’on a vendue durant les années 2010, mais bien quelque chose de différend !

SGL
Invité
Pourquoi donc ? Des 2 l existe dans la banque d’organes PSA, sans parler de la coopération avec FCA. Sans non plus parler des GMP des PHEV qui représente l’avenir pour les années 2020. Plus les futurs VE de PSA. PSA ne traîne pas des gamelles comme le DieselGate ! L’avenir se prévoit, comme en bourse, pas avec l’histoire du passé. Volvo cartonne avec 1 GMP, les clients achètent une voiture avec un moteur, pas une voiture avec 50 motorisations interchangeable !? La spécificité française est parfois très recherchée aux USA… Pourquoi pas la voiture ? C’est sûr qu’en risquant… Lire la suite >>
SGL
Invité

L’argus parle du retour de la DS 4 dès 2020 pour sa présentation !

VW combee
Invité

Courage : Fuyons !!!

VW combee
Invité

Courage …. fuyons !!!

wpDiscuz