Accueil Bilan Bilan 2019 : Indonésie

Bilan 2019 : Indonésie

780
4
PARTAGER
Bilan 2019 - Indonésie - Toyota Avanza

Oubliée la progression de 7% en 2018. Le marché automobile indonésien a lourdement chuté de plus de 10% en 2019. Les constructeurs japonais continuent à régner en maîtres, mais un constructeur chinois a réussi à grignoter un petit morceau du gâteau.

  • 14ème année en tête pour le Toyota Avanza
  • Wuling seul constructeur non japonais avec une part de marché notable

Le marché reste de peu au dessus du million, et accuse un recul de 10,5% en 2019. L’Indonésie reste donc le pré carré des constructeurs japonais, avec 96,3% des ventes… Un score « stalinien » toutefois écorné par rapport aux 97,5% de 2018. C’est qu’entre temps, le chinois SAIC a amélioré sa position avec la marque Wuling. Elle atteint désormais 2,2% de part de marché. C’est la seule marque non japonaise à avoir une part de marché de plus de 1%. La marque suivante est chinoise aussi, DFSK à… 0,37%. Les constructeurs européens représentent moins de 0,5%… tous ensemble.

Marché de monospaces, l’Indonésie couronne à nouveau le Toyota Avanza, pour la 14ème année consécutive. Surprise, c’est la Honda Brio qui pointe à la seconde place, grâce à sa nouvelle génération. Ses ventes sont en hausse de 50%, et elle pousse le Mitsubishi Xpander à la 3ème place.

Les classements

Top6 annuel par modèles

  1. Toyota Avanza
  2. Honda Brio
  3. Mitsubishi Xpander
  4. Toyota Rush
  5. Toyota Calya
  6. Toyota Innova

Top10 annuel par marques

  1. Toyota (331 797)
  2. Daihatsu (177 284)
  3. Honda (137 339)
  4. Mitsubishi (119 011)
  5. Suzuki (100 383)
  6. Fuso (42 754)
  7. Hino (31 068)
  8. Isuzu (25 270)
  9. Wuling (22 343)
  10. Nissan (12 302)

Les tableaux

20192018ChangementMS 2019MS 2018
BMW2 5002 3605,93%0,24%0,20%
Mini70052034,62%0,07%0,05%
BMW Group3 2002 88011,11%0,31%0,25%
Chevrolet1 5292 509-39,06%0,15%0,22%
DFSK3 8571 222215,63%0,37%0,11%
FAW291351-17,09%0,03%0,03%
Mercedes3 2120,31%
Fuso42 75451 470-16,93%4,15%4,47%
Daimler45 96651 470-10,69%4,46%4,47%
Honda137 339162 170-15,31%13,33%14,09%
Hyundai1 3651 417-3,67%0,13%0,12%
Isuzu25 27026 098-3,17%2,45%2,27%
Mazda4 8845 657-13,66%0,47%0,49%
Peugeot129139-7,19%0,01%0,01%
Proton049-100,00%0,00%0,00%
Datsun6 48710 433-37,82%0,63%0,91%
Mitsubishi119 011142 861-16,69%11,55%12,41%
Nissan12 3026 88578,68%1,19%0,60%
Renault2792732,20%0,03%0,02%
Renault-Nissan138 079160 452-13,94%13,40%13,94%
Suzuki100 383118 014-14,94%9,74%10,25%
Tata8101 111-27,09%0,08%0,10%
Daihatsu177 284202 738-12,56%17,21%17,61%
Hino31 06839 737-21,82%3,02%3,45%
Lexus1 4251 3108,78%0,14%0,11%
Toyota331 797352 161-5,78%32,21%30,59%
Toyota Group541 574595 946-9,12%52,57%51,76%
UD Trucks2 2713 370-32,61%0,22%0,29%
Audi3650-28,00%0,00%0,00%
MAN3279-59,49%0,00%0,01%
Scania418794-47,36%0,04%0,07%
Volkswagen350511-31,51%0,03%0,04%
VW Group8361 434-41,70%0,08%0,12%
Wuling22 34317 00231,41%2,17%1,48%
TOTAL1 030 1261 151 291-10,52%

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Bilan 2019 : Indonésie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

On se demande pourquoi les marques européennes s’y intéressent car par exemple VW ou Peugeot qui y vend moins de 1000 voitures, est-ce d’un quelconque intérêt pour ces marques ?

C’est intéressant ces disparités. Une explication au problème VAG là bas ?

Dom
Invité

Peut être ?
1) en Indonésie on roule à gauche, comme au Japon. Ca coute moins cher .
2) VW n’a pas d’usine.
3) Nissan et Mitsubishi fabriquent et vendent la même voiture: Mitsubishi Xpander= New Grand Livina .

Mwouais
Invité

Merci Dom, quoique je ne saisis pas pourquoi PSA ou VAG sont tout de même présents pour de si faibles volumes.

( Justement, VW et PSA importent déjà des conduites à droite pour le Japon. Alors d’accord, c’est plus qu’un petit détour à ce niveau mais il faut derrière l’infrastructure vente, pub, etc.)

Ça ne m’empêche pas de dormir, mais tout de même.

wizz
Membre
Dans cette zone, beaucoup étaient des colonies britanniques, ou sous l’influence. La circulation à gauche était de rigueur Après l’indépendance, l’Indonésie était un pays pauvre, comme les autres « dragons asiatiques ». Dans les années 80, l’Indonésie fabriquait les articles Nike par exemple, avant que ce dernier ne déménageait en Chine, puis au Vietnam. La « locomotion rapide individuelle accessible » était des « motobylettes », ces bécanes japonaises increvables que l’on retrouve encore dans tant d’autres pays asiatiques. Les industriels japonais avaient déjà un pied dans la conscience des consommateurs indonésiens Puis le pays se développait, devenait un peu plus riches, mais pas assez pour… Lire la suite >>
wpDiscuz