Accueil Bentley Bentley Mulsanne : une édition 6.75 en cadeau d’adieu

Bentley Mulsanne : une édition 6.75 en cadeau d’adieu

975
8
PARTAGER
mulsanne

Dans quelques mois, la Bentley Mulsanne prendra sa retraite après 10 ans de bons et loyaux services. Pour fêter le pot de départ, une version finale baptisée 6.75 Edition est commercialisée. La Mulsanne 6.75 Edition sera limitée à seulement 30 exemplaires uniques. C’est moins que la très exclusive série à 15 exemplaires Limousine lancée en Chine fin 2019, mais c’est aussi le baroud d’honneur.

Signé Mulliner

La voiture est inspirée par le légendaire moteur V8 6.75 litres, utilisé pour la première fois sur la Bentley S2 de 1959. Ce moteur, qui a passé le cap des 60 bougies et subi évidemment de nombreuses évolutions, détient le record de longévité en production. Afin d’honorer ce prestigieux blason, tout le savoir-faire Bentley se trouve associé dans cette série spéciale.

Basée sur la Mulsanne Speed ​​de 530 chevaux et 1100 Nm de couple, cette édition finale est préparée aux petits oignons par le département de personnalisation Mulliner. Elle se distingue d’un point de vue esthétique par des cerclages de phare chromés et le traitement foncé en noir d’éléments de carrosserie, dont la fameuse mascotte Flying B, la calandre Mulliner Serenity, les finitions d’échappement ainsi que les roues Mulsanne Speed ​​de 21 pouces à cinq rayons dotées d’une finition usinée noire brillante très tendance. Sous le capot aussi, le collecteur d’admission du moteur sera fini en noir au lieu de l’argent traditionnel. L’habitacle est proposé dans quatre teintes de cuir bleu Impérial, Beluga, Fireglow et Newmarket Tan.

Foule de détails

Comme il se doit dans une série spéciale « hommage », les clins d’œil sont légion dans l’ornementation intérieure. Les commandes de ventilation se coiffent de bouchons d’huile moteur miniatures tandis qu’un motif “Édition 6.75” est cousu sur le dossier des sièges. Une plaque commémorative se dévoile sur le seuil de porte, mais le comble du gadget, c’est la projection au sol de la signature Edition 6.75 par des LED situées sous les portières. Délicieusement inutile !

L’horloge et les jauges situées au centre du tableau de bord sont incrustées de dessins en coupe du mythique moteur 6.75. Une plaque commémorative en métal fixée sur la console centrale rappelle aux passagers que le modèle qu’ils ont entre les mains est l’un des 30 modèles uniquement manufacturés à Crewe.

En haut de la gamme, la Mulsanne va donc céder son trône à la nouvelle Flying Spur, qui recevra un groupe motopropulseur hybride d’ici 2023. Chris Craft, membre du conseil d’administration, ventes, marketing de Bentley Motors, a déclaré:«La Mulsanne a joué un rôle central dans le maintien de la position de Bentley en tant que leader mondial du segment des limousines de luxe. Fleuron de notre gamme de modèles, sa longévité témoigne de notre engagement continu à fabriquer à la main les plus belles voitures du monde. La nouvelle édition Mulsanne 6.75 est l’aboutissement de cette réussite. »

Notre avis, par leblogauto.com

Les séries spéciales « hommage » sont décidément un excellent filon pour les marques de prestige. Cuir à profusion, bois laqué, moteur noble hors du temps, allure statutaire à contre-courant des SUV : la quintessence de l’artisanat d’excellence de Bentley est réuni dans cette édition qui veut fêter dignement la fin de la Mulsanne. Les prix ne sont pas encore connus…

This slideshow requires JavaScript.

Source et images : Bentley

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Bentley Mulsanne : une édition 6.75 en cadeau d’adieu"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est une vieille histoire (ou rumeur), mais le moteur n’était pas un dérivé d’un moteur Américain à la base ?

Greg
Invité

Non, c’ est un développement interne à Rolls-Royce qui remonte à 1952.
Mais effectivement c’ est une vieille histoire😊.

SGL
Invité
SGL
Invité

Juste comme ça, pour les totos (je suis gentil), qui tire déjà comme les chasseurs avec les dislikes que je ne faisais pas une affirmation et que j’ai mis un +1 approbateur à @Greg.
Essayez d’être honnête …. 😉
La rumeur du V8 Américains est de notoriété publique, et même historique.

Motörhead
Invité

Ce n’était pas un V8 buick arrivé chez rover ?

SGL
Invité

Bah non, apparemment, c’est effectivement une rumeur vieille d’un demi-siècle.
Ça serait bien un moteur Rolls-Royce–Bentley !?

panama
Invité

Non le V8 Buick a filé chez Rover, et c’était un 3,5L – un tout petit petit V8.

panama
Invité

La dernière Bentley pur jus, puisqu’encore fabriquée dans les usines Bentley.
Pas la plus sexy toutefois, comme l’étaient les Mulsanne Turbo des années 80.

wpDiscuz